AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une image de rien (pv Chandell Hager)

Aller en bas 
AuteurMessage
Erzo Fishman

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 21/01/2013
Année / Emploi : 3e année

MessageSujet: Une image de rien (pv Chandell Hager)   Mar 5 Fév - 18:56

Dimanche 1er septembre - 21h



C'était un tout début d'année à sa connaissance les élèves de Poudlard venaient juste d'être nommer il les avait tous observer un à un puis était partit juste après, on était encore le premier septembre, la journée était pas encore trop avancée (pour Erzo) de plus il faisait encore un peu chaud. Il Espérait du fond de son cœur que les cours choisit seraient plaisant à étudier. Mais il pouvait encore se lâcher un peu...Un peu plus que d'habitude! Pour l'instant son âme lui insufflait l'envie casi irrépressible d'aller dehors prés du lac . C'était toujours là qu'il arrivait le plus à rêvait à totalement se lâcher à se sentir seul et serein. Mais un endroit comme Poudlard il y a forcement des personnes qui arrivent à un moment ou à un autre. Desfois c'est une bonne nouvelle d'autre fois non. Certains élèves le trouvaient intéressant d'autres non. Chacun sa voie après tout la sienne était loin d'être parfaite. Il connaissait rien de concret et alors? (A part le Quiditch, mais avoir une excuse pour être dans les air au sens propre et à poursuivre une petite boule d'or filant à toute vitesse il aimait ça... Allait savoir pourquoi .)

Les rares personnes à le voir avaient en générale l'habitude et parfois poussaient des ricanements, Surtout les serpentard mais il fallait pas croire que c'étaient les seul car les gryffondors aussi. De toute façon il faisait nuit donc personne n'avait envie de se balader auprés d'un lac dans l'obsurité, Erzo n'avait même pas encore comprit s'il avait le droit d'être ici ou non. En règle générale ils restaient tout de même beaucoup plus accueillant que dans des lieux comme la bibliothèque (qu'il adorait fréquentait au passage), et des endroit sombre comme le second étage. L'endroit était peut-être certes pas le meilleur pour trainer mais ça l'était pour être tranquille libre, de ces mouvements et surtout rêver. Il pouvait absolument faire n'importe quoi pourvu que ça nécessite rien de matériel. Erzo c'était mit en tête de dessiner un dragon avec ces mains et sans l'aide la magie. Sûrement le vert ambiant qui lui était monté à la tête. Tout restait invisible cela va de soit. Souvent quand elle le trouvait une jeune fille d'un an sa cadette et en seconde année venait le voir. Et lui demandait ce qu'il lui passait par la tête. Souvent il lui racontait ces rêves. Il ne l'avait d'ailleurs pas encore vu cette année. Mais là il était trop absorbé à imaginer son dragon de pierre de jade pour se préoccupé de quoi que ce soit aux alentours.

Ayant enfin finit son œuvre imaginaire il recula pour prendre du recul. Et regarda sa statue avec beaucoup d'attention jusque dans les moindres détails. Il en était très fier, sa création était juste parfaite. C'était vraiment une pure meirveille. Son seule défaut résidait dans le fait que personne pouvait la voir donc aucune âme humaine ne pouvait la critiquer. Les seules personnes qui passaient devait se demander en grand majorité à quel était ce fou furieux en train de partait attention au ciel bleu. Tout seul dans la nature. Pour tout dire on aurait presque dit un esprit de la forêt. Un fantôme de la nature seule et calme attendant un voyageur au cœur pure pour lui enseigner tout ce qu'il savait. Mais Erzo s'en moquait sa philosophie avait toujours était "qui veux bien vienne vers moi", il n'avait aucune envie de faire son intéressant pour faire son intéressant et avoir plein de gens autour de lui. Qui plus est il se demandait comment il pourrait son aucune gêne réfléchir avec tout le temps une personne autour de lui.

Soudain il s'assit pour commencer à rêvasser au milieu des hautes herbes, dans un endroit de Poudlard fouetté par le vent. Il prit son crayon à papier parfaitement aiguisé avec son calpin, et se mit en tête de dessiner sa création.



Dernière édition par Erzo Fishman le Mer 6 Fév - 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une image de rien (pv Chandell Hager)   Mer 6 Fév - 18:28

[Attention aux fautes/mots manquants. C’est lisible, mais y a des moments où je m’y perds un tit peu X_x .]

Une nouvelle année scolaire, enfin! L’été avait été agréable, mais Chandell s’était rapidement ennuyée de son monde magique. Autant l’univers moldu arrivait à lui manquer quand elle était à Poudlard, autant Poudlard arrivait à lui manquer quand elle était chez ses parents. La cérémonie de répartition avait été impressionnante, cette année. Plusieurs nouveaux élèves avaient été répartis un peu partout. Ça avait été fort agréable à regarder. Chandell s’était cependant éclipsée au courant de la soirée. Les grandes célébrations, c’était chouette, mais ça finissait toujours par lui donner quelques migraines et elle avait ses valises à défaire.
Il ne lui fallu pas longtemps, par contre, pour répartir un peu partout, ses maigres effets personnels autour de son lit. Prenant sa baguette magique et un bon foulard aux couleurs de Poufsouffle, Chandell quitta ensuite son dortoir pour prendre la direction du lac. Un peu d’air frais, ça ne lui ferait pas de tord!

Le lac était un endroit relativement paisible, à ce moment-ci de la journée… surtout quand on pouvait songer au nombre d’élèves à l’intérieur de la grande salle! Qui voudrait aller traîner dans un endroit pareil alors que c’était la fête, à l’intérieur?! Son regard s’attarda un instant sur l’horizon. L’endroit était magnifique, à cette heure. Chandell soupira faiblement. Elle aurait aimé que ses parents puissent un jour voir cet endroit. Les étoiles se montraient petit à petit. Le ciel était d’un noir très sombre. C’était différent des grandes villes où le ciel restait toujours un peu orangé à cause des lumières à l’extérieure. Du coin de l’œil, un mouvement attira son attention. Se cachant derrière un arbre, la jeune fille plissa légèrement les yeux pour voir ce qui avait pu bouger.

Elle soupira de soulagement en s’apercevant qu’il s’agissait d’un jeune homme. Mais elle l’avait déjà, lui! Mais où? Peut-être dans un cours ou dans un couloir. Il s’appelait comment, déjà? Enzo? Erzo? Quelque chose du genre. Et que faisait-il, au juste? Curieuse, Chandell l’observa un moment. Il semblait dessiner quelque chose… mais la jeune fille ne voyait pas ce qui pouvait sembler si intéressant! Le jeune Serdaigle semblait bien voir quelque chose, mais la rouquine, elle, n’y distinguait absolument rien. Des mouvements, certes, mais aucune… structure matérielle ne se pointait. Puis, à voir comment il observait son « œuvre », d’un air fier et détendu, Chandell arqua un sourcil. Que voyait-il donc? Était-ce un sort quelconque qui empêchait les autres de voir ce qu’il venait de faire réellement? Ça existait, ce genre de truc?

Perdue dans ses pensées, la jeune fille mit un temps à remarquer qu’Erzo avait changé d’activité. Cette fois, il semblait dessiner quelque chose de bien réel. Sortant doucement de sa cachette, elle s’approcha du jeune garçon.

« Que faisais-tu, tout à l’heure? »

Elle avait beau regardé l’endroit en question où Erzo semblait avoir sculpté quelque chose, mais elle n’y voyait toujours rien. Cependant, le dessin qu’il avait débuté, sur papier, semblait bien joli. Enfin, toujours plus que ce truc invisible que seul Erzo semblait en mesure de voir! Quel étrange jeune homme!

« Tu t’appelles Enzo? Erzo? Il me semble t’avoir déjà croisé, de temps en temps… Je suis Chandell, à Poufsouffle! Et ne te moque pas de mon prénom... je sais qu'il est horrible. »

Elle replaça son écharpe sur ses épaules. Près du lac, l’air était plus frais. Erzo non plus n’était pas bien plus vêtu qu’elle-même. Par contre, il semblait être ici depuis un bon moment, déjà. Avait-il assisté à la cérémonie de répartition? Elle n’avait pas remarqué sa présence… mais il est vrai que c’était LE moment de l’année où tout le monde était au même endroit au même moment. Difficile de remarquer qui se soit. Elle s’assied à ses côtés.

« Tu dessines quoi, au juste? Ça fait étrange de voir quelqu’un avec un véritable crayon au lieu d’une plume et d’un calepin au lieu de quelques morceaux de parchemin… Fan de Moldus ou tes parents le sont? »


Il avait réussit à attisé sa curiosité… et voilà qu’elle avait envie de lui poser tout un tas de questions. Le pauvre Erzo allait devoir l’endurer un moment, cette fâcheuse curiosité!

« Tu faisais quelque chose dans les airs, tout à l’heure, c’était quoi? Un genre de sort? Parce que je ne vois rien… et je t’ai vu, tu avais l’air de voir ce que tu faisais! »

Il commençait à faire bien sombre, au bord du lac. La lune comblait un peu le manque de luminosité, mais Chandell n’avait pas envie de sortir sa baguette et de lancer un Lumos. Elle se sentait… rouillée. Comme si l’idée de rater un sort aussi basique en face de quelqu’un pouvait la mettre quelque peu mal à l’aise. Elle n’était pas très douée, en magie et franchement, elle doutait de réussir cette quatrième année. Elle ne comprenait déjà pas comment elle avait pu réussir la troisième, alors la quatrième!

[Ce n'est pas mon meilleur post à vie, mais... voilà ^^ S'il y a quoi que se soit, fais-moi signe et je tenterai de modifier mon texte, si jamais l'inspiration ne te vient pas. J'ai essayé de te laissé des pistes et tout, mais... voilà ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Erzo Fishman

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 21/01/2013
Année / Emploi : 3e année

MessageSujet: Re: Une image de rien (pv Chandell Hager)   Sam 9 Fév - 10:18

Spoiler:
 



Erzo avait bien commencé son dessin quand une personne vint le voir, ou plutôt une jeune fille qui avait l'air tout à fait charmante. Malgré tout il lui lança un regard noir au début car il ne savait pas qui pouvait lui tomber dessus à cette heure ci de la nuit. Y avait que lui pour faire des choses comme ça . Enfin c'était ce qu'il avait souvent cru mais il était vrai que l'expérience lui avait démontré bien souvent le contraire. Il n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche qu'Erzo se fit alors mitrailler de questions comme peu de fois auparavant, il voulait bien croire qu'il sortait de l'ordinaire mais c'était en générale plus une raison pour l'éviter que pour lui poser des questions. A la fin quand la curiosité de la jeune fille semblait enfin avoir été tarit Erzo en resta bouche bée. La jeune demoiselle alla même jusqu'à s'assoir à côté de lui. Il eut pendant quelques secondes une sensation ressemblant un peu (de loin) à de la panique, ce qu'il ne connaissait pas souvent. Et en générale même quand il y répondait (s'il avait envi d'y répondre ce qui était loin d'être toujours le cas) certaines personnes avaient du mal à comprendre ou trouvait ces raisonnements nul.

Il se mit à réfléchir à toute vitesse pour savoir ce qu'il devait faire. Puis il reprit le contrôle de lui même et ferma son calepin tout en regardant la jeune fille dans les yeux avec un grand sourire. Car la manœuvre n'était pas de faire fuir cette jeune et curieux personne, de plus il avait la ferme intention de répondre à toutes ces questions. Il ne recevait pas tout les jours un tel enthousiasme à son égard et c'était surprenant qu'il ne soit pas plus tôt tombé sur cette "Chandell ". Sa petite Naïade sortit du lac pour venir le voir. Mais cette dernière avait affirmé venir de Poufsouffle et c'était malheureusement la réponse la plus plausible.

-Ah je me permettrai pas de me moquer de votre nom ma chère demoiselle et puis de toute façon je ne suis guère en position de le faire. Mon nom est Fishman... Alors déculpabilisée! Et mon prénom Erzo. Je suis heureux de te faire votre connaissance.

Maintenant il se demandait comment il allait décrire ces activités sans passé pour un fou furieux bon à se faire enfermé dans le centre spécialisé le plus proche. Déjà qu'il avait dû réprimé une envie soudaine de prendre la main de la jeune fille et de lui faire un baise main. Mais Erzo se sentait étrangement serein pour aller vers lui avec tant d'entrain la jeune fille devait avoir un esprit un minimum ouvert. Une fois il s'était fait surprendre par une mère et ses enfants à ce genre d'activité. Et la réaction n'avait pas été exactement la même en fait l'exacte opposé c'était produit.

-Sinon je serai plutôt fan des moldus c'est vrai quoi! Ils n'ont pas de magie mais ils arrivent à la compenser en créant des tonnes de choses. Bon après pour nous la magie est une réserve inépuisable et tout a fait "écologique" pour reprendre leurs termes. Mais pour eux c'est pas tout à fait la même chose... Et puis un crayon a papier ça fait si exotique. Tu ne trouves pas?

A ce moment là, il fût très heureux d'avoir été surpris à un moment si tardif de la journée. Il se sentit rougir de honte et tout chaud n'avait jamais été très sensible au froid mais là il trouvait carrément qu'il faisait chaud. Il Fallait qu'il se fasse surprendre en train de faire une des choses les plus difficile à expliquer. Mais il pensa avoir comprit comment faire pour se faire comprendre. D'habitude il prenait pas tant de peine à expliquer les choses mais d'habitude il se faisait pas aborder de façon aussi joviale.

-ça n'a rien à voir avec la magie, j'essayais de visualiser un dragon de jade. Ça stimule mon imagination. D'ailleurs tient tu peux m'aider.... Je l'imagine bien avec des écailles finement sculptées avec des narines toute ronde. Et des yeux avec des pupilles dilatées un peu comme s'il était le gardien d'un univers invisible tu vois? Toi tu verrais les choses comment...? Comment tu l'imagines? Désolé d'avoir fermé le calepin je te montrerai mon dessin tout à l'heure promis.


Puis après un cours instant de réfléction.

-J'espère que tu as pas peur du noir ne pas voir et savoir qu'on ne sera pas vu peut t'aider à stimuler ton imagination. Même des choses que tu es parfaitement capable de faire d'habitude tu peux pas les faire quand il y a du monde... C'est triste. Mais bon malheureusement je ne sors pas du lot.

Il avait parlé dix fois plus que de coutume. Malgré son apparente assurance il espérait vivement ne pas voir ou plutôt entendre la jeune fille partir en courant. Sinon il aurait que ce qu'il méritait.
[spoiler]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une image de rien (pv Chandell Hager)   Lun 11 Fév - 22:00

[Superbe post, Erzo ^^ Merci pour les fautes, parce que là, j’avoue, tu gères! ;) Très agréable à lire! Et j’adore ton nouvel avatar. Il est superbe.]

Fishman, hein? Effectivement, c’était un nom un peu… ringard. Enfin, cela valait-il mieux que Chandell? Probablement pas! À la limite, Fishman semblait presque très joli, comme nom. Erzo… un prénom assez peu commun aussi. Mais c’était facile à retenir. Il ne restait plus qu’à ne pas se mêler avec le pseudonyme d’Enzo, nettement plus commun et très ressemblant. Chandell ignorait pourquoi, mais elle trouvait que ce jeune homme avait aussi une tête à s’appeler Enzo!
La jeune rouquine se mit à rire lorsque le Serdaigle lui avoua trouver le crayon-calepin bien plus exotique qu’une plume-parchemin. Eh bien! Il n’avait probablement pas un gramme de sang moldu dans les veines, celui-là! Franchement, c’était tellement étrange! Deux communautés vivantes si près l’une de l’autre et pourtant, elles ignoraient comment chaque communauté pouvait vivre.

La jeune fille détacha quelques épingles de ses cheveux : de simples petites attaches pour relier des paquets de feuilles moldues. Elle en avait une rose, une bleue, une verte et une jaune. Elle les donna à Erzo, souriante :

« Ça, c’est franchement plus exotique, non? Si jamais tu en veux d’autres, fais-moi signe… On s’en sert pour attacher des feuilles ensembles. Ce n’est pas l’utilisation que j’en ai faite, mais… voilà. C’est… original! »

Se passant une main dans les cheveux, Chandell les plaça de façon à ce qu’ils tombent librement sur ses épaules.

« Vous me faites parfois rire, à imaginer les Moldus comme s’ils étaient des extraterrestres venus d’une autre planète… alors qu’au final, vous vivez tout près de chez eux! Des gens bizarres, avec des inventions bizarres, des habitudes bizarres, de la technologie bizarre! » dit-elle, arborant un grand sourire amusé.

Elle écouta attentivement le jeune homme lorsqu’il lui avoua ne pas avoir fait la moindre magie. Il avait simplement fait mumuse avec son imagination débordante? Chandell se sentit rougir au point de probablement ressembler à un homard bien cuit. À ce moment, elle rêvait d’être un petit ver de terre pour aller se cacher à des mètres de profondeur! Mais qu’elle idiote elle avait pu être! La rouquine soupira. Elle côtoyait la magie depuis dès quatre ans et elle n’arrivait toujours pas à s’y faire, parfois! Comment avait-elle pu croire qu’Erzo avait utilisé une sorte de sortilège quelconque?

« Tu te rends compte que chez les Moldus, tu pourrais cartonner en créant tout un tas de livres pour enfants? Ou même des dessins animés! Les sorciers, ils ont peut-être la magie, les licornes et les dragons, mais vous n’imaginez rien de tout cela! Si tu savais comment ces bestioles ont pu bercer mon enfance! Enfin… peu importe… Et ton dragon de jade, n’oublie pas les grandes dents féroces! Et les écailles d’un vert foncé très réfléchissant! Et des pattes… puissantes et robustes! »

C’était la première fois qu’elle prêtait réellement attention à Erzo. Il était un peu étrange, mais franchement pas désagréable à côtoyer. Enfin, en même temps, Chandell n’était pas trop du genre à s’entourer de gens. Et apparemment, Erzo non plus. On avait toujours, en général, une bonne idée du cercle d’amis des gens que l’on voyait tous les jours. Si Erzo avait réellement un cercle d’amis quelconque, ils étaient plutôt tous assez discrets, parce que ça ne disait rien du tout à Chandell.

« Et je n’ai pas peur du noir… enfin, pas trop! Je… suis… juste trop nulle, en magie. Se serait bête de mettre le feu à quelque part pour se servir d’un bête sort pour faire un peu de lumière. Et puis… de toute façon, on s’en contre-fiche des autres. La plupart des gens sont encore à l’intérieur, en train de s’amuser. »

Elle fouilla dans la poche de sa cape pour en sortir un petit paquet de Dragée Surprise. Elle tendit la boîte à Erzo.

« En voilà, de l’imagination pure et simple. Enfin, non… je devrais plutôt appeler ça de la Cruauté à l’état Pur! Je ne pige toujours que les plus horribles! »

Chandell en choisit un rose. Chewing-gum, peut-être? Elle le mâcha quelques secondes avant de faire une grimace assez spectaculaire.

« Beurrrrrk! Dégoûtant! Ça goûte ce que mes chaussettes peuvent bien sentir à la fin d’une journée! Bon sang, ils n’auraient pas pu mettre des couleurs horribles pour les dragées qui sont immangeables? Beuuuurk! Allez Erzo, sers-toi, tu auras peut-être plus de chance que moi! »

Chandell soupira faiblement. Il commençait vraiment à faire noir. Le lac était superbe, mais… voilà, elle commençait à se sentir un peu nerveuse à l’idée qu’il n’y fasse pas plus clair. Il y avait comme un silence de mort. Chandell frissonna en songeant à tout ce qui se disait sur le lac de Poudlard. Y avait-il vraiment d’horribles bêtes cruelles, là-dedans?

« Ça ne te rend pas… nerveux… de te balader, comme ça, le soir? Je… vais nous faire un peu de lumière, je crois. Mais ne te moque pas de moi! Je suis vraiment une merde, en magie… »

Sortant sa baguette, Chandell murmura un faible « Lumos », espérant que tout fonctionnerait sans dégénérer. Pendant quelques secondes, rien ne se produisit. La jeune Poufsouffle répéta de nouveau son sort. Cette fois, une très faible lumière se mit à émaner de la baguette. La rouquine se permit de pouvoir de nouveau respirer librement.

« Ce n’est pas… exactement ce que je voulais, mais… on s’en contentera. Alors… tu viens souvent, ici? »

La jeune fille se passa une main sur la jambe pour en chasser ce qu’elle crut d’abord être une brindille d’herbe. Mais ce qui la chatouillait grimpa sur sa main. Y jetant un coup d’œil, elle constata rapidement qu’il s’agissait d’une horrible petite araignée. Poussant un cri, elle se releva, jetant sa baguette dans l’herbe sous le coup de la surprise. Ils se retrouvèrent à nouveau dans le noir de la soirée... Chandell gesticula dans tous les sens pour se débarrasser de l’horrible bestiole!
Revenir en haut Aller en bas
Erzo Fishman

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 21/01/2013
Année / Emploi : 3e année

MessageSujet: Re: Une image de rien (pv Chandell Hager)   Sam 16 Fév - 18:09

Cette jeune Chandell était vraiment étrange, il en avait croisé des jeunes filles étranges mais là ... Il fallait bien reconnaitre qu'elle battait tout les records. C'était peut-être parce qu'il était encore sous le choc. Il avait des tonnes de choses à lui dire. De plus il remarquait que son langage était devenu beaucoup plus grossier depuis quelques secondes. Cela était Erzo en était certain bon signe pour leur relation a venir. Il prit sa fleur avec une certaine curiosité, et l'accrocha a son vêtement. Les petits nouveaux seraient choqué les anciens blasés. Tout allait pour le mieux. A propos des moldus des extraterrestres? L'idée étaient inintéressantes! Des extraterrestres prenant la forme des sorciers pour aller piquer le pouvoir de ces derniers. Il était sûr cette histoire ferai un carton chez les sorciers... Quoique... Non en fait. Il s'allongea soudainement dans l'herbe et se mit a réfléchir en attendant que Chandell est finit son mitraillages de questions. Bientôt s'il continuait comme ça il allait bientôt se prendre pour une star international. Elle alluma même un feu avec son sort qui aurait fait très bien pour un diner romantique en tête à tête... Mais Erzo hésitait bizarrement à faire cette blague à Chandell.


Soudain la Jeune fille cria Erzo qui était a deux doigts de s'endormir fut tout de suite réveillé. Il se jeta la tête la première vers l'araignée et prit cette dernière dans ces deux mains.


"-hou tu es une méchante fifille hein? Tu as fais peur à Tata chandell."

Puis il lui souffla dessus et elle disparu dans l'obscurité. C'est alors qu'il décida de prendre son dragée surprise pour avoir une bonne raison d'éviter de regarder la tête de Chandell. Et il tomba sur un goût:

-Absolument exquis me rappelant avec une certaine nostalgie le vide ordure dans lequel on jouait étant petit avec mon frère avant que nos parents nous punisse... Pourtant ils savaient que juste la douche obligatoire qui s'en ai suivit nous avait déjà bien punis.

Il dégusta avec une certaine nostalgie et un certain dégout son dragée surprise.

-Sinon pour mon dragon de jade tu penses plutôt a un gardien féroce défendant un trésor? Un dragon défendant une entrée contre tout intrus ou un gentil dragon défendant les gentils contre le mal qui les entourent?


Il se posa quelques instants.

-Et pour les livres un jour j'en écrirai un. Mais pas demain...

Il saurait qu'il n'avait pas encore le niveau pour ça. Juste des prédispositions.

-Et pour les gens je suis tout à fait d'accord avec toi. Le problème c'est qu'on le veuille ou non que l'on s'en moque ou non c'est plus fort que nous. Une partie continue d'y prêter attention. Mais c'est pour ça que j'aime la nuit, le noir, les choses qui font peur... surtout aux autres et cet endroit. C'est un splendide lieu pour se ressourcer et se sentir soit même un peu de temps en temps. Oublier que les autres existent est surement très bon pour sa santé mentale malgré ce que l'on dit. Enfin tout t'es une question de dosage...


Erzo ouvrit le livre comme promis à la page de son dessin en cours de construction et sous un coup de tête enclencha un feu d'artifice avec le sort approprié.

-Comme ça c'est aussi un peu la fête pour nous non?

Dit ce dernier en regardant le ciel.

P.s désolé d'avoir mis du temps j'en avais pas vraiment cette semaine T_T. Le post aurait put être meilleur mais le problème c'est que je n'aurai pas non plus le temps de te répondre avant 2 semaines. Voilà voilà^^''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une image de rien (pv Chandell Hager)   Dim 24 Fév - 19:32

[Aucun problème, Erzo! De toute façon, ça m’arrange un peu, j’ai une semaine un peu infernale et ça me laisse du temps pour te répondre, alors ne t’en fait surtout pas avec cela! Et même en temps normal, du moment que tu ne mets pas un mois entre chaque réponse, y a aucun problème, tu prends tout le temps dont tu as besoin ;) ]

Chandell soupira de soulagement. Tel un preux chevalier, Erzo était venu à sa rescousse, la délivrant de cette horrible bestiole pleine d’yeux et de pattes velues. Ouuufff! Mais quel soulagement! Chandell avait en horreur ces petites bêtes. C’était petit, laid, rapide et franchement trop dégoûtant!

« Merci! » souffla-t-elle à Erzo, soulagée.

La jeune rouquine récupéra rapidement sa baguette magique, s’assurant qu’elle ne s’était pas brisée en tombant. Heureusement, il n’y avait pas une seule écorchure!

« Un vide ordure? Oh, beurk… Mais comment peut-on avoir envie d’inventer des bonbons qui ne sont même pas bons?! Enfin… peu importe, le truc le plus amusant, c’est d’en deviner la saveur, mais de là à aller jusqu’au vide ordure… beuuuurk! Quant à ton dragon de jade, moi, je le verrai défendre une magnifique boule de cristal, servant à représenter le monde qu’il protège. Il est à la fois dur et doux, féroce et autoritaire, mais juste. Enfin… du genre protecteur. »


Chandell ralluma une toute petite étincelle à la l’aide de sa baguette. Elle aurait franchement besoin, un de ces quatre, d’un coup de main pour arriver à s’en sortir. Cette quatrième année s’annonçait horriblement difficile… et le seul cours qu’elle avait réellement hâte de reprendre, c’était celui des soins des créatures magiques. Ça lui faisait au moins un cours où elle n’était pas toujours obligée de faire mumuse avec cette maudite baguette magique ou encore avec un chaudron et tout un tas d’instructions à suivre!

Erzo lui expliqua grosso-modo sa théorie sur les bienfaits d’ignorer les autres de temps en temps. Il n’avait pas tout à fait tord. Un petit grain de folie et arrêter de songer à l’opinion des gens, ça pouvait faire du bien, parfois. De toute façon, à cet instant, il était suffisamment tard pour que les gens ne soient pas ici, au lac de Poudlard. La plupart fêtaient toujours ou étaient en train de se mettre au lit pour certains.
La jeune fille pigea une autre dragée. Il avait une horrible couleur verdâtre pas très attrayante, d’ailleurs. S’il ne goûtait pas la morve ou quelque chose d’à peu près aussi horrible…! Elle hésita un instant avant de le remettre dans le paquet. Hors de question de le manger. Cette dragée-là ne l’inspirait franchement pas du tout.

Chandell sursauta quand Erzo déclencha un feu d’artifice magique. Le genre de truc que jamais elle-même n’aurait osé faire! Elle aurait à coup sûr fait flamber quelqu’un ou encore crevé quelques yeux. Mais comment arrivait-il à faire ce genre de chose? La rouquine soupira. C’était mignon et tout, bien amusant, même… mais n’était-ce pas un brin dangereux? C’était probablement moins dangereux dans les mains d’Erzo que dans les siennes, ce sortilège!

« Tu sais c’était pas mal du tout, ton sort de feu d’artifice? Franchement, j’oserais jamais tenter de le faire moi-même, mais… Wow! Ça, ça te met de l’ambiance dans une fête! »

Elle réajuste quelques mèches de cheveux qui lui tombaient devant les yeux et jeta un coup d’œil au dessin d’Erzo. Le dragon était bien réussit, pour quelque chose qui avait été fait assez rapidement et à main levée.

« Comment ça se fait que tu sois ici plutôt qu’au banquet? Tu t’esquives de la sorte chaque année? »

Il était toujours agréable de fêter avec les autres, même si parfois, ça devenait peut-être un peu lourd. Chandell aimait bien se retirer assez tôt, cependant. Elle avait toujours du mal à trouver le sommeil, la première nuit. À la fois excitée de recommencer les cours et angoissée, elle avait l’impression que son cerveau allait toujours à toute allure.

« J’ai hâte de reprendre les cours! Bon sang, ma quatrième année, tu te rends compte?! Ça va être génial! J’ai déjà hâte à mon cours de soins aux créatures magiques… Tu as pris quoi, comme option, toi? Il me semble que tu es en troisième, non? Alors tu as des options, normalement… On se croisera peut-être de temps en temps dans nos cours! Ça pourrait être chouette. »

La jeune rouquine pigea un nouveau bonbon et le mit dans sa bouche sans même en regarder la couleur. Elle le recracha presque aussitôt, toussotant. Oh beurk! Un goût de… cendre? Ou du moins, quelque chose dans le genre sableux et horriblement fade qui laissait un arrière goût de brûlé.

« Je crois que c’est la première fois que je traîne près du lac si tard… tu ne crois pas que c’est… dangereux? »


Visiblement un peu nerveuse, Chandell porta une main à sa bouche, mordillant inconsciemment ses ongles. Une vilaine manie qu’elle avait lorsqu’elle se sentait stressée, nerveuse ou pas du tout à sa place.

« Tu penses que c'est vrai, toutes ces histoires de monstres, sur le lac? »
Revenir en haut Aller en bas
Erzo Fishman

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 21/01/2013
Année / Emploi : 3e année

MessageSujet: Re: Une image de rien (pv Chandell Hager)   Mar 5 Mar - 21:18

[voilà^^ j'ai été encore une fois un peu long mais j'espère que la qualité sera au rendez-vous!]

Erzo entendit un timide "merci" soulagé de Chandell pour un peu il se serait cru un preux chevalier au service d'une galante dame. Il se voyait déjà une épée à la main défendant Chandell au péril de sa vie. Il ne put s'empêcher de sourire. Car cette réaction serait typiquement le genre de son chère frère en temps de guerre mais pas la sienne. Lui ... Il savait pas se qu'il ferrait. Qu'il avait jamais comprit l'aversion des personnes pour les araignées, quand elles étaient venimeuses il comprenait. Mais la plupart ne piquaient même pas... Enfin il se demanda dans un petit élan de sadisme comment Chandell réagirait face aux araignées géantes qui habitait la forêt interdite.

Puis il entendit Chandell parlait du vide ordure, et du dragon en son fort intérieur il se disait que ça ferait une belle balade... Le vide ordure et le dragon.


-Un dragon seul vivait sur un vide ordure. Comme tout les dragons il pouvait dormir parfois des milliers d'années pour se reposer et lorsqu'il se réveilla. Il se retrouva sous une décharge et le vieux dragon fut tout désappointer....


Puis il se rendit compte qu'il parlait à voix haute, il se sentit devenir tout rouge:

-Heu désolé Chandell ça m'arrive quelques fois et heu ça n'a rien d'alarmant, je te promet...Sinon pour le vide ordure je pense que c'est la curiosité humaine et puis faut avouer que ça serait moins marrant si on tombait toujours sur des dragées surprises qui avaient bon goût.

Dit il pour détourner la conversation. Il réfléchit à la symbolique la boule de cristal puis finit par dire:


-La boule de cristal elle même permettrait de voir tout ce qui se passe dans le monde des humains, et le dragon lui-même ne l'utiliserait jamais.


Il vit Chandell était préoccupée par sa magie ça se sentait par sa manière de teir et de gigoter sa baguette, il se sentit obliger de lui dire:

-Si tu as envie je pourrai t'aider en magie et te donner des cours particuliers.

Il s'attendait à ce que Chandell refuse net, après tout prendre des cours de magie avec un troisième année c'était un peu la honte. Bien que Erzo lui-même ne voyait pas du tout les choses comme ça. Il prit machinalement un autre dragée et dit:

-Oh un dragé à l'amande. Il est super bon!

Puis il se rendit compte que Chandell lui avait posé une question:

-Si je peux te répondre à ta question je suis plutôt du genre solitaire.Les endroits où il y a du monde me donne la nausée et j'aime pas devoir lutter pour affirmé ma personnalité donc je m'isole.

Puis après quelques instants de réfections il dit:

-Enfin certaines personnes m'ont déjà cherché des noises il s'en souvienne encore!

La fois où il avait plaqué le petit Jimmy au mur...


-Sinon oui j'ai tendance à m'esquiver comme ça tout les ans.

La solitude était un sujet sensible pour Erzo. Une personne agressive envers lui il pouvait très bien se défendre, un groupe aussi, un groupe agressif envers lui tout les jours ces limites étaient généralement atteinte. Bien que jusqu'à présent il avait jamais encore baissé les bras.

-Mais j'aime bien mettre la fête dans le cœur des gens se ressaisit t'il avec un grand sourire.

Puis Chandell lui demanda se qu'il avait prit comme matière cette année.

-Moi j'ai pris l'etudes des Runes et l'Arithmancie. Ce qui a l'air tout à fait passionnant. J'en hâte d'être en troisième année je vais devoir travailler plus mais c'est le prix a payer pour obtenir plus de connaissances.


Dit un Erzo tout excité en tapant dans ces mains. Bien qu'Erzo savait parfaitement que pour acquérir des connaissances le principale facteur n'était pas le travail mais la volonté. En effet on pouvait acquérir des tonnes de connaissances sans lever le petit doigt si on savait bien s'y prendre.

Puis Erzo jeta un regard à la jeune demoiselle près de lui quand elle lui demanda si ce n'était pas dangereux.


- ça fait des années que je traine ma noble carcasse ici et il m'est jamais rien arrivé. A part les moustiques. Sinon c'est tout à fait passionnant les légendes que l'on raconte sur ce lac. Il parait qu'il existe tout une peuplade composé d'amphibiens humanoïdes.

Avant de se rendre compte que ça risquait de pas arranger l'humeur déjà inquiet de la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une image de rien (pv Chandell Hager)   Ven 15 Mar - 17:18

[Pardon pour l’attente, Erzo! J’ai du mal à passer suffisamment longtemps pour répondre, avec le nouveau boulot X_x ]

Erzo était un peu spécial, mais vraiment plein d’imagination. Puis, Erzo s’offrit afin de lui donner quelques cours, en matière de magie. Chandell n’avait jamais réellement tenté de trouver de l’aide, mais au final, voilà ce que ça avait finit par donner! Aujourd’hui, elle arrivait de peines et de misères à lancer un sort banal. Erzo semblait doué, en magie, mais arriverait-il réellement à l’aider? En même temps, Erzo était une année en dessous de la sienne… Mais cela importait peu, quand Chandell y repensait. Au final, il se débrouillait quand même bien mieux qu’elle!
Puis, Erzo osa piger une dragée à l’amande. Chandell lui tira la langue, faussement jalouse. Tant mieux pour Erzo, tant pis pour elle!

« Eh bien mon cher, j’ai décidé de te détester officiellement parce que tu me piques les meilleurs dragées-surprises! » fit-elle en souriant. « Et si un jour la solitude te pèse trop… vient me voir. Je ne suis pas bien difficile à trouver. »

Erzo était un type sympathique, après tout. Il avait son drôle de petit caractère, mais il restait bien chouette malgré tout. Et bon sang les options qu’il avait choisit! Si Erzo n’était pas limite suicidaire, il le deviendrait peut-être au courant de l’année! Les runes et l’arithmancie… aux yeux de Chandell, c’était probablement ce qu’il y avait de plus complexe, dans les options! L’Étude des Moldus était trop simple pour une Née-Moldue, mais jamais elle n’aurait osé plonger son nez dans les runes et ces trucs infaisables d’arithmancie.

« Travailler plus? Tu risques surtout de te tuer à la tâche, oui! C’est pas les deux options les plus difficiles? En tout cas, bonne chance. J’aime mieux mon Soins aux Créatures Magiques! C’est teeeeeellement plus amusant! »

Un peuple d’amphibiens humanoïdes? Une image d’homme-grenouille franchement affreux s’immisça dans l’esprit de Chandell. Elle frissonna de dégoût et d’horreur. Et si en se retournant elle voyait une de ces horribles bestioles vertes ressemblant à un homme avec une bouche de grenouille et d’horrible pattes arquées et palmées?!

« Tu crois que c’est à cause de ça qu’on ne peut pas sortir, la nuit? À cause de genre de bestioles étranges qui font peurs? » chuchota-t-elle, comme si elle craignait à présent de réveiller les esprits du lac. Se plaquant les mains sur la bouche, la jeune rouquine retint un cri. Un petit « Plop » venait de se faire entendre non loin de la rive du lac. Oh non! Oh non! Ils allaient finir dévorés par ces batraciens carnivores! « Er… Erzo… » fit-elle, la voix tremblante. Partir! Voilà ce qu’il fallait faire! « On sort d’ici, on s’en va! On va se faire bouffer par d’horribles bestioles! »

Chandell se leva d’un bond et prit Erzo par la manche pour le tirer vers elle. Ah non, lui non plus il ne se ferait bouffer tout cru!

[Je suis désolée pour l’attente, avec le nouveau boulot, j’ai du mal à passer assez souvent et d’avoir le temps d’écrire X_x pis en plus, mon post, il est franchement moche, sorryyyy!]
Revenir en haut Aller en bas
Erzo Fishman

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 21/01/2013
Année / Emploi : 3e année

MessageSujet: Re: Une image de rien (pv Chandell Hager)   Sam 23 Mar - 14:00

Erzo se sentit un petit peu triste quand il cru pendant quelques secondes que Chandel le détestait mais il se rendit compte très vite que c'était une plaisanterie. Elle lui proposait même de venir la voir de temps en temps. Chandel avait l'air d'être une chouette fille bien qu'un peu folle... Mais bon quand on le regardait (même de loin) Erzo aussi avait l'air d'un fou voire d'un fou furieux. La vitesse à laquelle Chandelle avait l'air de s'être familiarisé à lui et pire à laqu'elle lui s'était familiarisé à elle dépasser l'entendement. Personne ne comprendrai s'il venait à leur dire ce qui s'était produit ce soir là. Erzo eut un petit sourire. Il se sentait tout intimidé en fait maintenant. C'est pour ça qu'il ne répondit pas à la proposition de la jeune fille aux fleurs. Par contre quand elle commença à parler des options Erzo eut un certain amusement. Se tuer à la tâche... Tant que c'était interressant c'était un plaisir de travailler non ? Puis L'arithmancie était un domaine encore assez inconnu ou peu de gens savait vraiment comment ça fonctionnait même parfois les professeurs. Il espérait donc que son professeur saurait de quoi il parlerait.

-Ah non je proteste, L'Artihmancie pourra donner sur des possibilité tout à fait passionnante si on réussit à savoir éxactement comment ça fonctionne. Imagine qu'on puisse prévoir l'avenir grâce à ça et qu'on réussisse à devenir maitre de notre propre destint !

Cependant il était vrai que les soins aux créatures magique pourrait peut-être être plus utile dans l'immédiat. Peut-être étais ce Chandel qui avait raison après tout et pour cette raison il ne pût s'empêcher de répondre.

-Puis c'est moi qui ai raison. C'est moi qui détient la vérité parce que... Parce c'est comme ça.
. Et il tira la langue pour montrer qu'il plaisantait. Evidement même l'intonnation de la phrase et la répétition étaient voulûtPuis la jeune Chandel fût prit de panique quand Erzo lui dit qu'il y avait sûrement des créatures amphibiennes et ni une ni deux il fût attiré par Chandel. Le jeune homme essaya tant bien que mal de dire ;

« Chandel je plaisantais, il y a … Rien »

Il ne pût s'empêcher de se dire que c'était étrange ce réfléxe qu 'avait eu la jeune fille de le prendre par la main, pour le protéger de je ne sais quels créatures invisibles mais il appréciait. Ce fût à ce moment là qu'il trébucha sur une racine d'arbre entrainant Chandel avec lui. Erzo se retrouva avec de la terre plein la bouche mais réussis à dire :


-ce sont... des légendes.A se moment-là néanmoins il entendit un bruit derrière lui et se mit à crier, juste avant de s'apercevoir que c'était juste un bruti d'arbre.

Avant de repprendre ces esprits et de dire :

-ça va Chandel pas de mal ? je suis Désolé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le hibou chantant
Maître du jeu

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Re: Une image de rien (pv Chandell Hager)   Jeu 18 Avr - 18:40

Sujet clos automatiquement.

- 25 points pour Serdaigle
- 20 points pour Poufsouffle
attribués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aiguise-meninges.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une image de rien (pv Chandell Hager)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une image de rien (pv Chandell Hager)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut-il se passer des scrutins sur le continent noir? Est-ce l'image d'Haiti?
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» Préval-Duvivier -Bellerive ; Quand l'image parle
» L'Amérique Latine à l'image d'Haiti
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aiguise Méninges :: Poudlard et ses environs ::   :: Le lac-
Sauter vers: