AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Travail au calme et... CRAPAUD !!!! [LIBRE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Travail au calme et... CRAPAUD !!!! [LIBRE]   Sam 16 Fév - 22:11

Samedi 7 septembre
16 heure

A quatre pattes sur son bureau en bois, tremblante comme une feuille, le regard horrifié, Aril fixait le crapaud posé devant elle, un crapaud immobile mais bien là, juste devant sa baguette tombée à terre...
Cette grenouille géante à la peau brune approcha, touchant à présent la baguette du pauvre professeur qui s'était brusquement redressée sur ses deux jambes, tremblant de plus belle.

Comment cet incident avait-il put se produire ?... April travaillait dans sa classe depuis près d'une heure, élaborant un philtre à base de pierre de lune dans le plus grand des calmes jusqu'à entendre un son qui l'avait fait hurler de terreur : Un crapaud était caché sous l'une des tables... Son premier réflexe avait été de se réfugier sur son bureau mais elle n'avait pas remarquée sa baguette au sol... Enfin, jusqu'à ce que ce monstre approche et se poste juste derrière la pauvre baguette en bois de laurier...
Un nouveau croassement retentit, et cette fois, la fierté du professeur ne pu étouffer la peur.
Un cri d'effroi s'éleva dans les sous-sols, brisant le silence instauré en ce samedi après midi...
La jeune femme tremblait de plus belle, ses mains crispées ne quittait plus l'étagère, prête à grimper dessus si ce monstre semi-aquatique osait approcher...
Son coeur battait à tout rompre, agité par une profonde peur enfouie depuis trop longtemps dans sa pauvre petite âme...

Depuis quand avait-elle peur des crapauds... ?... Depuis l'âge de six ans. Elle jouait avec le crapaud de son oncle et celui-ci lui avait sauté au visage... Enfin, le contacte de ce batracien contre son visage avait dû suffisamment la marquer pour qu'elle en ait aussi peur aujourd'hui... Enfin, peut être que ce n'était pas la seule raison... Mais bon, April n'avais pas le coeur à réfléchir à ça...
Voyant que la bête approchait encore, April n'eut d'autre solution que de grimper sur l'une des étagères, se postant à quatre pattes au milieu de ces potions et ingrédients, foudroyant ce crapaud à la peau brune...
Elle devait attendre qu'il parte, réussir à attraper sa baguette ou appeler à l'aide... Enfin, elle devait réussir à le faire fuir...
Soudain, le regard azuré de la jeune femme s'illumina : mais oui !
Elle fouilla du regard l'étagère, évitant de trop bouger pour ne pas déstabiliser son support, autant ne pas tomber. La brune cherchait une potion capable d'éloigner cette bête sauvage qui allait lui sauter dessus... Une potion... Une potion... Elle devait mettre au point une potion pour repousser les crapauds !!!
... Bon, aux grands problèmes les grandes solutions...

-Master ! Va dévorer le méchant crapaud !!! Allez ! Mais allez !!! Master ! Fait le partiiiir !!!!

... Désespérée au point d'envoyer son hibou ? Tout à fait ! ... Mais Master ne semblait pas vouloir bouger de son perchoir trop occupé à fixer sa maîtresse de son regard vide.
Revenir en haut Aller en bas
Lionel Balfour
Loup-garou • Directeur de Gryffondor

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 29/01/2013
Année / Emploi : Professeur de Sortilèges
Animal de compagnie : Aucuns.


MessageSujet: Re: Travail au calme et... CRAPAUD !!!! [LIBRE]   Dim 17 Fév - 4:29

La première semaine de cours avait été aussi éreintante que les onze dernière. La première étant toujours la plus difficile. Lionel avait donc laissé de coté la préparation de ses autres cours pour s'octroyer une fin de semaine de vacances bien méritées. L'homme en avait d'abord profité pour aller lire sous un des plus feuillus des arbres de la grande cour de Poudlard. Mais au bout d'un moment, il eut trop de jeune compagnie à son goût. Quelques uns allaient même jusqu'à discuter avec lui. En temps normaux, le professeur aurait été ravi de se faire déranger par ses élèves, même en plein congé, mais ce jour-là il souhaitait la quiétude. C'est pourquoi il décida de retourner au château et de s'enfermer dans ses appartements. Il s'écrasa pendant près de trois heures dans son grand lit confortable avec un nouveau livre de la taille d'une brique et un café recouvert de crème fouettée.

C'était un paradis bien éphémère car au bout d'un moment, Lionel s'ennuya. Il s'était bien reposé dans sa solitude mais cela ne lui ressemblait pas. Il avait envie de se dégourdir les jambes. Le sorcier enfila donc une veste écarlate par-dessus son pantalon noir et entreprit une promenade avant le repas du soir. Histoire de se mêler au reste du monde, quoi. Il s'arrêta un moment devant le tableau de la Grosse Dame. Il aurait bien aimé y entrer et faire son triste nostalgique au sein de son ancienne maison. Il se ressaisit avec un soupir amusé. Quelle réaction aurait ces jeunes lorsqu'ils verraient un professeur entrer dans la salle commune. Pas celle que Lionel voudrait en tout cas. Il faut apparemment savoir laisser sa place à la jeune génération. D'un autre coté, la situation aurait quelque chose d'assez cocasse. Oh et puis non. Si Lionel avait un défaut ce n'était pas d'abuser de son pouvoir. Résigné, le quadragénaire descendit aux cuisines dans l'innocente curiosité de connaître avant l'heure le menu du soir. Au passage, il se fit harponné par trois étudiantes qui ne comprenaient pas, selon leurs dires, le mouvement de poignet nécessaire au sortilège d'allégresse. Le professeur loup-garou leur proposa un cours particulier un soir de semaine mais elles refusèrent presque tristes. Lionel haussa les épaules, toujours amusé, il avait lui-aussi droit à ses deux jours de congé par semaine. Il atteignit malgré tout les sous-sol mais un cri attira son attention. Les cachots étaient pourtant déserts. Il colla son oreille à la porte qui menait à la commune des Serpentards mais cela ne venait apparemment pas de là. Il fit de même avec la salle de classe de Potion mais sans grande conviction. Pourtant, ce fut là qu'il entendit la même voix s'agiter. Conscient que ses intonations criaient à l'aide, il poussa la porte sans frapper. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il vit l'une de ses collègues agrippée comme une araignée à son armoire. Sans vouloir la froisser, il ne put totalement faire disparaître son sourire. Il s'avança, les mains derrière le dos.

« Eum. Avez-vous besoin d'aide? Je vous ai entendu crier des cuisines. »

Lionel suivit le regard à la fois paniqué et inquiet de la femme et vit lui-aussi le batracien. Des aller-retours perplexes des yeux permirent au professeur de comprendre la situation saugrenue à laquelle il assistait. Son sourire creusa des fossettes sur ses joues et il se passa la main au visage pour s'empêcher d'éclater de rire. Notez que cela tirait carrément de l'exploit.

« Ah la vilaine bête. »

Lionel prit le crapaud entre ses mains et le porta à ses yeux. Il prit un air fâché digne du plus mauvais acteur d'une troupe amateur.

« Non mais pour qui te prends-tu pour terroriser une dame ainsi? Allez, va. »

Il déposa la bête hors de la classe puis revint sur ses pas, moqueur mais toujours de façon mesurée. Il ne voulait certes pas se mettre à dos une nouvelle collègue.

« La bête est neutralisée. Professeure Noctis, c'est bien cela? Alors, est-ce que les élèves ont été aussi effrayants cette semaine que ce crapaud? »

Il s'adossa à un bureau, franchement intéressé. Les déboires de ses nouveaux collègues lui étaient toujours agréables à l'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Travail au calme et... CRAPAUD !!!! [LIBRE]   Dim 17 Fév - 10:38

Désespérée, April tentait d'attraper son maudit oiseau pour le lancer sur ce crapaud étant donné qu'il refusait d'y aller de lui-même, mais des pas attirèrent l'attention de la jeune femme : Sauvée !
Le regard de l'ex Serpentar sur fit plus froid en voyant qu'un sourire amusé s'était ancré sur le visage de son collègue... Après tout, il était vrai que la situation pouvait paraître amusante vu de l'extérieur...
La jeune femme tourna tout de même la tête lorsque le professeur de sortilège attrapa ce monstre et le fit sortir, c'était écoeurant... Comment pouvait-on toucher une telle chose ? ...
Un frisson d'effroi parcourut son échine mais elle devait se ressaisir, la bête était maîtrisée...
Le professeur de potion se redressa légèrement, balayant du regard la salle en tentant de dénicher un nouveau batracien mais la salle était enfin débarrassé de ces horreurs.

April tenta donc de descendre sans renverser les bocaux qui renfermaient ses précieux ingrédients, et après quelques minutes d'acharnement, la jeune femme réussit à se poser sur son bureau et descendit donc, tremblant encore un peu. Elle devait chasser cette image, elle devait chasser...

« Croaaa »

La jeune femme se crispa à nouveau mais osa approcher la porte pour la refermer avec une certaine précipitation. Non, elle n'aimait pas les crapauds,comment pouvait-on admettre de tel animaux ici, à Poudlard ?!!
April prit donc une profonde inspiration pour se détendre et retourna auprès de son bureau pour ramasser du bout des doigts sa baguette. Elle sembla l'examiner avec attention comme pour s'assurer que le crapaud n'avait pas bavé dessus ou autre, mais les questions de l'homme face à elle finirent par attirer l'attention du professeur de potion. Elle lui lança un regard noir avant d'attraper un chiffon pour nettoyer sa baguette :

-C'est ça, moquez-vous.

Un élève n'était pas terrifiant, une élévation de la voix et un regard noir suffisait à les mettre en déroute... Mais pas un crapaud...
La jeune femme vint s'asseoir sur son bureau, les bras croisés, le regard posé sur sa potion de pierre de lune. Elle semblait se remettre de cette rencontre plus que mouvementé avec cet élève un peu spécial...
Au bout de quelques secondes elle accorda un regard à cet homme qui se tenait face à elle, le regard attentif encore un peu déstabilisé, mais un sourire légèrement forcé tenta de naître sur le visage de la brune :

-On va dire que pour une première rentrée, elle s'est assez bien passée, je m'attendais à bien pire je dois l'avouer... Enfin, elle se passait bien jusqu'à ce que ce crapaud s'invite dans mon cours... Et mon fichu hibou qui ne bougeait pas...

Elle envoya un regard noir au grand duc qui lustrait ses plumes, quelle idée d'avoir prit un hibou ?... Elle aurait préférée un chat, ils étaient plus câlins, ils laissaient dormir leurs maîtres, et encore mieux : Ils chassaient les grenouilles et crapauds !... Enfin, il fallait tomber sur le bon...

-Oui... J'aurais dû prendre un chat... Soupira la jeune femme en attachant ses longs cheveux noirs.

Elle se leva et fouilla du regard sa bibliothèque avant de se saisir sur un livre bien spécial qu'elle posa sur son bureau tout en soupirant :

-Avec tout ça, je ne sais plus où j'en était... Dite moi Professeur Balfour, que pensez vous des lycanthropes ? Mmh ?

Oui, le livre qu'elle avait posée sur son bureau était dédié aux loup-garous, autant se changer les idées après l'attaque de ce batracien.
Elle se saisit donc de bocaux renfermant divers ingrédients et afficha un sourire radieux au professeur :

-J'ai toujours été fascinée par les loup-garous mais j'ai préférée enseigner la confection de potion... Enfin bon. Je vous remercie pour être intervenu face à ce maudit batracien visqueux et affreux. Je les déteste... Je vais trouver un moyen pour les repousser... Un jour...

[Désolé, le rp n'est pas super... ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Lionel Balfour
Loup-garou • Directeur de Gryffondor

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 29/01/2013
Année / Emploi : Professeur de Sortilèges
Animal de compagnie : Aucuns.


MessageSujet: Re: Travail au calme et... CRAPAUD !!!! [LIBRE]   Lun 18 Fév - 18:43

Apparemment, l'humour de la situation n'était pas au goût de la professeure. Lionel se força donc à faire disparaître toute trace d'hilarité sur son visage même si cela lui était quelques peu ardus. Mais bon, chacun a ses propres peurs. C'est ce que se disait l'homme, loin de juger sa collègue. Le professeur de sortilèges n'était pas du genre à se moquer des gens. Il connaissait bien la différence entre être drôle et être méchant. Une qualité qu'il avait acquise en enseignant aux adolescents de Poudlard. Cette profession avait de quoi transformer n'importe quel humain en quelqu'un de meilleur. Alors bon, l'homme baissa la tête et se racla la gorge pour se donner un peu de contenance. Il ne voulait pas se mettre à dos une nouvelle collègue dès la première semaine de classe. Il lui dit tout de même avec un air repentant:

« Désolé »

Puis il observa la jeune femme s'activer ça et là. Elle commença par essuyer de manière presque compulsive sa baguette et il se dit qu'elle devait être un professeur plutôt sévère. Par expérience, les caractériels le sont. Lui, il inspirait le respect sans faire d'effort. Il n'avait jamais eu de problème dans sa classe, tous l'écoutait comme s'il était le ministre de la magie. Peut-être n'était-ce qu'une question de chance. Et parce qu’il était directeur d'une des quatre maisons. Lionel garda le silence, curieux et songeur. Il eut un rire polit lorsqu'elle clama qu'elle aurait du prendre un chat au lieu du hibou qui était perché dans la classe. Mais la suite, jamais il n'aurait pu s'y attendre. La jeune femme laissa tomber un livre sur son bureau et commença à parler des loups-garous. Le visage du quadragénaire se figea, terrifié. Avait-il bien entendu ce qu'elle venait de dire? Il cligna plusieurs fois des yeux, se demandant si son choix de discussion était innocent ou cachait un quelconque soupçon. Un test, quoi. De fait, il n'entendit pas clairement la question de la professeure et répondit à ce qu'il pensait avoir compris.

« Si je connais un loups-garou? Pourquoi est-ce que je connaîtrais un loup-garou, haha. Vous, en connaissez-vous un? Et puis, c'est ennuyeux ces créatures. Pourquoi ne pas vous intéressez aux gobelins. »

Lionel secoua la tête, incrédule. Venait-il vraiment de paniquer? Ça ne lui arrivait jamais. D'habitude il était plutôt en contrôle de lui-même. Humilié, il prit une profonde inspiration et se tourna vers la sortie. Une goutte de sueur avait coulée sur sa tempe et il l'essuya avec la manche de sa veste, agacé.

« Bon. Le repas du soir doit être servi à cette heure. Je dois y aller. »

Il s'enfuit de la pièce à grandes enjambées et s'arrêta sur le pas de la porte. Il faisait vraiment un beau nigaud à réagir aussi excessivement. De quoi mettre la puce à l'oreille à l'école entière. Il tourna ses yeux noirs cernés de fatigue et se composa une expression désinvolte.

« Au fait, j'ai entendu dire que la sauge éloigne les crapauds. Bye bye. »

Dans le couloir du cachot, Lionel se passa la main sur la figure, épuisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Travail au calme et... CRAPAUD !!!! [LIBRE]   Lun 18 Fév - 19:42

Le professeur de sortilèges sembla être soudain pris de malaise, son regard, son attitude tout entière était étrange. Pourquoi se comportait-il ainsi ?... Qu'avait-elle dit pour le mettre dans cet état ?... Enfin, peut être ne s'agissait-il pas de ses paroles mais d'autre chose...
Elle se tourna alors, cherchant du regard ce qui pourrait mettre dans cet état son collège alors qu'il répondait à une question qui n'était pas la sienne.
Pourquoi parlait-il de ça ? Pourquoi paniquait-il ainsi ?...
Soudain, un sourire amusé se dessina sur les lèvres de la jeune femme : s'il réagissait ainsi... Oui ! Il n'y avait qu'une raison !
Lionel aurait-il peur des lycanthropes ? Ah lala, si elle craignait les crapauds, lui avait peur des loup-garou, ahaha.

Mais lorsque l'homme face à elle s'enfuit sous prétexte que c'était l'heure de manger, le regard de la brune se fit plus attentif : Servir le repas du soir à 16 heures ?...
Il était étrange, trop étrange pour que ce soit normal.
Il se sauva rapidement en lui expliquant que la sauge éloignait les crapauds mais April était curieuse, beaucoup trop d'ailleurs, tout le monde le savait.. Non, elle ne pouvait pas laisser cet homme fuir ainsi, surtout si l'histoire qu'il tentait désespérément de cacher était intéressante...
Il n'en fallut pas plus au professeur de potion pour se redresser et se précipiter dans le couloir, décidée à mener l'enquête.
Heureusement pour elle son suspect ne s'était pas enfui à toute allure, ça aurait pu être tout de même amusant de le pister au travers de Poudlard, jouant ainsi les détectives en quête de réponse....
Tant pis, notre apprentie détective se contenterait d'un simple interrogatoire, enfin, si elle y arrivait...

D'un geste rapide, elle rattrapa son collègue et vint se planter devant lui, le regard d'un bleu profond plongé dans celui de ce professeur un peu trop suspect.
Elle semblait l'examiner avec attention, cherchant à débusquer sans relâche le moindre petit indice, en vain. Décidément, elle était un piètre détective...

-C'est assez étrange non ? ... Réagir comme ça... Vous avez quelque chose à vous reprocher ? Mr Balfour. Demanda t'elle en lui faisant face, le regard planté dans le sien en tentant de lui arracher les vers du nez par ce simple geste, mais pas facile lorsqu'on faisait une tête de moins et que l'on essayait de se mettre sur la pointe des pieds pour se grandir...

Non, April ne se reconvertirait jamais en enquêteur... Jamais... Elle n'avait pas l'air sérieuse, pas du tout sérieuse...
La jeune femme soupira et s'adossa au mur, les jambes croisées, semblant abandonner la technique du : «je vais t'arracher les aveux d'un simple regard », tout de même prête à faire un croche-patte au professeur s'il tentait de fuir ses questions :

-Bien, je tiens tout d'abord à te prévenir, je suis chiante de nature donc non je ne te lâcherais pas, quitte à te poursuivre au travers des étages, te suivre jours et nuit comme un chien de chasse poursuit sa proie sans relâche, t'observer toute la journée et suivre chacun de vos déplacements, je le ferais tant que je n'aurais pas les réponses que je veux !

Bah voilà, là elle était presque convaincante, mais avec l'incident du crapaud juste avant, elle mettrait du temps à retrouver son calme et son sérieux. D'ailleurs, le crapaud... Où était-il ?
Le regard de la jeune femme balaya soudainement le couloir avec une certaine inquiétude, où était-il ?!
Le professeur se redressa donc rapidement et se recula légèrement pour se placer derrière son collègue en demandant visiblement inquiète :

-Um... Le crapaud... Il est loin hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Lionel Balfour
Loup-garou • Directeur de Gryffondor

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 29/01/2013
Année / Emploi : Professeur de Sortilèges
Animal de compagnie : Aucuns.


MessageSujet: Re: Travail au calme et... CRAPAUD !!!! [LIBRE]   Ven 22 Fév - 5:05

Lionel n'est pas le genre d'homme à se montrer sensible ou à laisser entrevoir ses malaises. Oh, il a toujours été nerveux mais c'était bien rare qu'il se mette dans un tel état comme il était à ce moment-là. April avait eu raison sur un volet de son raisonnement: il était terrifié. Pas nécessairement par les lycanthropes en général mais surtout par celui qu'il était. Par le loup qui sommeillait en ses veines en l'attente de la prochaine pleine lune. Et plus que tout, il craignait que cela se sache. Il ne voulait pas perdre son emploi à Poudlard. Un sorcier atteint de sa même maladie éprouvait beaucoup de mal à s'intégrer au marché du travail. L'ancien directeur avait été compréhensif mais l'homme ne se sentait pas encore prêt à accorder sa confiance au nouveau. Et si son patron ne devait pas le savoir, ses collègues encore moins. Les propos de la professeure de potions l'avaient donc particulièrement mis sur un pied d'alerte. Il prévoyait de retourner dormir dans ses appartements et de s'absenter au repas du soir. Question de se calmer les nerfs. Malheureusement, ses plans furent chamboulés par sa jeune collègue qui s'interposa entre lui et son lit. Lionel haussa les sourcils, tout de même franchement étonné de la voir d’intéressé à lui de cette manière. Ça aurait pu paraître un poil déplacé. Après tout, ils ne se connaissaient pas. On n'exige pas d'un quasi-inconnu de nous révéler le fond de ses pensées. Encore moins de nous dévoiler ses sombres cotés. Le quadragénaire était pourtant un homme plutôt pacifique et il ne s'indigna pas de cette attitude. Il était surpris et quelque peu ennuyé, vrai, mais pas outré. Il se frotta les paupières, de plus en plus épuisé.

« C'est tout aussi étrange d'escalader sa bibliothèque pour fuir un crapaud. Mais ce serait un coup bas de ma part de vous le rappeler. »

Il retrouva son sourire lorsque April s'adossa devant lui telle un personnage de film policier américain. La scène avait visuellement quelque chose de très loufoque. Lionel enfonça ses mains dans les poches de sa veste. Il ne semblait pas sorti de l'auberge. Surtout avec la menace de la jeune femme. Il ne se sentait pas trop d'attaque pour jouer au chat et à la souris avec elle. Les élèves auraient sûrement trouvé le spectacle plutôt distrayant. Le sourire du quadragénaire s'élargit mais il était quelques peu amère. Sa collègue continua avec ses menaces et Lionel ne les écouta qu'à moitié. Ce n'était que beaucoup de blabla pour signifier qu'elle n'allait pas le laisser quitter le sous-sol. Pas tant qu'il ne lui aurait pas raconté une quelconque histoire en tout cas. Il avisa un moment la possibilité de s'enfuir en courant mais elle semblait attendre justement ce genre de réaction pour l'attaquer. Mais il courait assez vite, il pourrait certainement la semer au bout d'un moment. Mais on en revenait au spectacle de chat et de la souris. L'homme soupira, fermant ses yeux rougis par la maladie. Lorsqu'il les rouvrit, sa collègue était derrière lui. Elle semblait encore s'inquiéter du batracien. L'homme se dit tant pis et s'enfuit en grandes enjambées vers le fond du couloir des cachots. Là où il y avait l'escalier. La fuite est très mature, je sais. Mais le loup-garou la préférait à la confrontation. Puisque April le poursuivait, il finit par bifurquer vers les cachots. Tant qu'à avoir une discussion embarrassante, autant l'avoir loin d'oreilles indiscrètes. Il fit apparaître une chaise dans une cellule à moitié démolie. Le meuble provenait de sa salle de classe. Après un moment de réflexion, il en fit déplacer une autre. Lionel se laissa tomber contre le dossier de la chaise, vieillit de cinq ans.

« Vous êtes tenace. Les femmes du corps enseignant sont toutes plus redoutable les unes des autres. Je ne sais pas ce que vous me voulez exactement mais je veux éviter de faire plaisir à mes élèves en leur offrant le spectacle de notre poursuite. Mais si vous voulez discuter...discutons. »

Il prit une pause attentive, les coudes contre ses genoux et les mains croisées devant la bouche.

« Dites moi miss Noctis. Pourquoi avoir peur des batraciens? »

Elle allait certainement se fatiguer elle-même et laisser tomber l'affaire. C'est toujours comme cela avec ceux qui s'intéressent de trop près à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Travail au calme et... CRAPAUD !!!! [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Travail au calme et... CRAPAUD !!!! [LIBRE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la recherche d'un endroit calme [libre]
» Obama en chute libre ...
» HAITI-JOBS-HAITI-TRAVAIL-HAITI TRABAJO-HAITI EMPLOIE-EMBAUCHAGE
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aiguise Méninges :: Poudlard et ses environs ::   :: Salle de classe de potions-
Sauter vers: