AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Walk on the wild side [Oli]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Walk on the wild side [Oli]   Dim 17 Fév - 10:36



Mercredi 11 Septembre
18h09


Coming Soon:
 

couleur : crimson


Dernière édition par Harmony J. Sparkle le Ven 12 Avr - 16:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oli Hewlett
Admin
THE gros méchant

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/02/2013
Année / Emploi : 5e année
Composition de la baguette : Bois de prunellier, 30cm et ventricule de dragon.
Animal de compagnie : Aucuns.


MessageSujet: Re: Walk on the wild side [Oli]   Dim 17 Fév - 17:02


(Surprise)

S'il y a bien une chose qui me titille l'esprit plus qu'un sang-de-bourbe sur un balai, c'est bien de ne pas avoir l'esprit occupé par une quelconque activité. De m'emmerder comme diraient les plus vulgaires d'entre nous. Jamais le seul et unique Oli Hewlett ne se laissera vaincre par pareil non-sens. C'est dans une telle optique que j'entrepris d'explorer les environs de l'institution scolaire. Le jour étant mercredi, beaucoup d'apprentis sorciers se prélassaient dans l'herbe et perdait misérablement leur temps à se faire aimer par les autres. À quoi bon avoir des amis, un jour ils vous trahiront. C'est dans la crainte que l'on recrute le plus redoutable des entourages. Je suis bien en connaissance de cause. J'occupai donc une bonne partie de mon après-midi à dissuader mes collègues étudiants de laisser leur être sur mon passage. D'aucuns je n'eus une résistance nécessaire et tous s'écrasèrent sous ma baguette et ma locution acerbe. Oh et j’omis de souligner la présence de Gaston derrière mon cou. La créature pouvait elle aussi se montrer convaincante vis à vis de mes adversaires. Le rongeur avait su s'adapter à mon propre caractère, il savait découvrir ses crocs intimidants lorsque l'on m'embêtait. Si je n'éprouvais pour lui qu'une simple bonne entente, j'avais pris conscience que la créature était pour l'heure mon plus fidèle compère.

Ainsi, lorsque les jumeaux Spleen vinrent me demander s'ils pouvaient m'accompagner dans mes entreprises du moment, je les renvoyèrent en leur signifiant que Gaston me suffisait comme sbire. Ce n'était pas comme si je prévoyais une quelconque guerre de maléfices, je ne prenais qu'une promenade reposante et sereine. Jusqu'à ce que je vis ce grand arbre qui se prêtait naturellement à l'escalade. Moi qui suis un grand aventureux de nature, l'appel que me lança Mère Nature me paru irrésistible. Je n'avais pas encore remarqué la présence d'une autre personne dans les environs. Qu'à cela ne tienne, je n'en avais cure. Déposant Gaston sur une large racine grise, j’agrippai l'écorce avec mes ongles et mes doigts. Un acrobate de mon talent n'eut aucune difficulté à rejoindre les premières branches. Et comme j'ai tendance à le proclamer: pourquoi s'arrêter puisqu'on peut aller plus loin? Je sautai donc sur les plus hautes branches mais malheur! Une branche plus menue se fissura sous mes coûteux souliers de sport. Pour mon plus grand dam, je me retrouvai suspendu par les pieds, le chandail par-dessus la tête. Alors que je l'enfonçai dans mon pantalon en marmonnant quelques damnations, je vis du coin de l'oeil mon rat s'élancer et aller mordre la jambe d'une personne. Personne qui venait tout juste de proférer quelques paroles au ton orageux. Le rongeur s'accrocha de ses dents au mollet de la fille et je ne puis m'empêcher d'éclater d'un rire bon enfant. Quel charmant compère que celui-là.

« Voilà ce qu'on obtient lorsqu'on menace un rat. Quelle imbécile fais-tu là tout de suite. »

J'avais toujours la tête vers le bas mais cela ne me dérangeait d'aucune façon. Le spectacle qui s'offrait à moi, passif spectateur, était trop prenant pour laisser place à autre préoccupation. Quelques secondes plus tard, le rongeur au poil sombre avait disparu dans l'herbe. Il fuyait une quelconque représailles, le lâche. À ce moment précis je reconnu à mon plus délectable plaisir le minois de Harmony Sparkle. Mon rire s'intensifia, j'en eus presque les larmes aux yeux. Je remerciai Dieu de cette heureuse situation.

« Oh mais n'est-ce pas Harmony! Moi qui croyait avoir simplement à faire avec une niaise, me voilà face à leur reine! Alors, comment va mademoiselle lèche-première? »

Je portai lentement ma main à ma baguette qui avait heureusement résisté à ma position farfelue. Comment prévoir la tournure que pourrait prendre ce face à face entre ennemis de toujours? Même avant notre arrivée à Poudlard nous nous donnions bien des misères. La magie ne faisait qu'augmenter les risques de nos petites guerres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Walk on the wild side [Oli]   Mar 5 Mar - 13:15





Une douleur lancinante dans le mollet lui arracha un hurlement aigu. Elle allait demander, à grand coups de jurons fort inspirés, qui ou quoi était à l'origine de cette agression, mais la réponse lui parvint avant qu'elle n'ait eu le temps d'ouvrir la bouche, sous la forme d'une des voix qu'elle détestait le plus au monde.

« Voilà ce qu'on obtient lorsqu'on menace un rat. Quelle imbécile fais-tu là tout de suite. »

Oli Hewlett. Elle aurait pu tomber sur n'importe lequel des habitants loufoques de cette école, mais bien entendu il fallait qu'elle tombe sur cette charmante vipère consanguine. Elle se releva péniblement sous son rire moqueur, le cherchant du regard. C'était étrange que le son de sa voix provienne d'en haut, non ? ...Cet imbécile était suspendu dans les branches d'un arbre.

« Oh, mais n'est-ce pas Harmony ! Moi qui croyait avoir simplement à faire à une niaise, me voilà face à leur reine ! Alors, comment va mademoiselle lèche-première ? »

Instinctivement, sa main s'agrippa à sa baguette, serrant tellement fort le morceau de bois enchanté que ses phalanges en blanchirent. Mais elle ne comptait pas montrer à Hewlett qu'il l'avait déjà énervée à ce point, cet imbécile aurait trouvé le moyen d'en être très fier. Elle opta donc pour un sourire moqueur, et lança d'un air badin :

« Tiens, bonjour Oli. C'est drôle, j'ai toujours pensé que tu ressemblais d'une manière frappante à un macaque, et je dois admettre que cette ressemblance s'accentue de jour en jour... »

C'est ce moment que choisit le rat d'Oli pour passer à toute vitesse aux pieds de la jeune fille. Il ne lui fallut qu'une fraction de secondes pour associer la morsure lancinante sur son mollet à ce rongeur démoniaque, et les réflexes démentiels qu'elle avait acquis à force de s'entraîner au Quidditch lui furent bien utile pour se saisir du dénommé Gaston alors que celui-ci était en pleine course. Le tenant fermement par la queue pour éviter une nouvelle morsure, elle l'agita devant son maître avant de dire :

« Tu sais, je suis contre la maltraitance des animaux –tu es l'exception qui confirme la règle– mais honnêtement, je te conseille de descendre de ton perchoir dans les plus brefs délais si tu ne veux pas qu'il arrive malheur à ton seul et unique ami, Oli. »

Ce disant, elle dégaina pour de bon sa baguette, la pointant sur l'animal, sans omettre de garder un oeil sur le Serpentard, qui était bien capable de l'attaquer si elle relâchait son attention.

couleur : crimson
Revenir en haut Aller en bas
Oli Hewlett
Admin
THE gros méchant

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/02/2013
Année / Emploi : 5e année
Composition de la baguette : Bois de prunellier, 30cm et ventricule de dragon.
Animal de compagnie : Aucuns.


MessageSujet: Re: Walk on the wild side [Oli]   Lun 11 Mar - 1:02


Ping-Pong de gifs

Harmony et moi, ce n'est pas un conte courtois. Nous nous détestons depuis si longtemps que cela va de soi d'être méchant l'un envers l'autre. Oh, elle le mérite amplement. C'est un traître à son sang, ses parents auraient dû la déshériter depuis un bon moment déjà. Je ne peux que présumer qu'ils attendent la fin de sa scolarité, par espoir qu'elle change de mentalité. J'ai conscience que nos parents ont toujours voulu nous rapprocher et arranger une alliance entre nous. C'est bien malheureux pour mes géniteurs que je respecte mais je ne pourrais même pas faire semblant de la désirer. Quoique pour lui rendre la vie désagréable, je suis prêt à bien des sacrifices. Et pendant que je la nargue de ma belle voix, elle devient tendue et est visiblement ébranlées. Elle tente de le cacher mais je la connais bien malgré moi. Malgré moi car il y a mille choses que j'aurais aimé mieux connaître qu'elle. Il n'empêche que je suis satisfait de lui avoir gâché une partie de sa journée, aussi menue soit-elle. Je lui rends son sourire moqueur avec un petit rire faussement amical. J'aime beaucoup jouer, l'ai-je dis? Et comme il est plaisant de s'amuser de plus niais que soi. Elle m'insulte en me comparant à un primate. Une autre sottise fidèle à son cerveau de la taille d'un petit pois. Je sais bien que je ne ressemble pas plus à un animal qu'un autre être humain. Je suis bien trop beau. Je me balance donc sur la branche, indifférent à sa remarque. J'aurais sûrement mal réagi si elle n'avait pas eu cet air agacé quelques secondes auparavant. Mais c'est plutôt lorsque Harmony osa mettre sa sale patte sur mon compère, Gaston le rat.

« Ça y est, tu viens de signer ton arrêt de mort. »

Pour une fois, je vais lui obéir. Mais elle va le regretter. Je me tortille dans l'optique de m'accrocher à la branche avec mes avants bras mais...misère. Ma réputation de casse-cou est toujours aussi justifiée! Ma robe de sorcier se déchire et je me retrouve par terre. Comble du malheur, mon visage rencontre le sol et mon sang s'en échappe. Je ne suis pas gêné, cela m'arrive à tous les jours. L'incident ne m'empêchera pas d'apprendre une leçon de politesse à ma rivale de toujours. Je brandis ma baguette que je tenais déjà plus discrètement. Je n'ai jamais utiliser endoloris mais y aurait-il meilleure occasion?

« Je te défie de lui lancer un sort. Je suis convaincu que tu n'as pas le cran nécessaire. »

Et puis, si elle le fait, je ne serais pas gêné pour le lui rendre en bien pire. Nous nous défions du regard. Je vois du coin de l’œil quelques curieux qui s'installent sans vraiment tenter de le dissimuler. Je crois qu'ils veulent un spectacle. Ils demandent au bon homme. Sans avertissement, je donne un coup de baguette vers la main qui tient mon rat.

« Expelliarmus ! »

Mon rat effectue un vol plané et atterrit plus loin dans l'herbe. J'éclate de rire. Ce n'est pas un véritable rire, je commence à être en colère. Si je suis de nature tolérante, je n'apprécie pas que l'on touche à mes affaires. Je continue :

« Dentesaugmento ! »

Et voilà, je crois que c'était inévitable, nous sommes en duel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Walk on the wild side [Oli]   Lun 1 Avr - 16:49





Pour ce qui était d'énerver Oli, on pouvait dire qu'elle avait brillamment réussi son coup. Le problème fut le sortilège. On pouvait dire qu'elle s'était attendue à tout, sauf à ça. Le temps que la formule qu'il avait employé contre elle fasse son chemin dans l'esprit de la jeune fille, et ses incisives faisaient déjà le double de leur taille originelle. Elle frémit d'horreur en remarquant qu'elle ne connaissait absolument pas de contresort à cette attaque humiliante.

« Finite ! »

La croissance de ses dents s'arrêta sur le champ. C'était certes mieux que rien, mais elle devrait tenir tout le duel durant en ressemblant à un lapin. Le pire dans tout ça, fut de remarquer que ce duel naissant avait commencé à rameuter une petite foule de spectateurs, qui s'agrandissait progressivement. Un flash dans la petite assemblée confirma ses pires craintes : d'ici quelques heures, elle serait la risée de toute l'école.

« Fa Oli, efpèce de con, tu fas me le payer... Rictusempra !»

Dans la colère, elle ne visa même pas juste. Elle eut au moins la satisfaction de toucher le type à l'appareil photo, qui s'écroula subitement, secoué de spasmes de rire. Mais malgré cette petite vengeance, elle enrageait. Elle ne portait pas Oli dans son coeur, mais en l'espace de quelques minutes il était officiellement devenu le type qu'elle haïssait le plus au monde. Et son orgueil lui interdisait formellement de se ridiculiser une fois de plus devant ce cloporte, aussi se fit-elle le serment solennel de lui rendre toutes les humiliations qu'il avait réussi à lui faire subir en l'espace d'une dizaine de minutes. Elle devait le prendre par surprise. L'expérience lui avait appris à ne jamais, jamais sous estimer Oli. Ce type, en bon Serpentard, était d'une fourberie excédant toutes les limites, et était prêt à toutes les tricheries pour gagner. Harmony s'accorda une toute petite seconde pour mobiliser sa concentration sur le sortilège informulé qu'elle allait lancer. Celui de conjonctivite.

couleur : crimson
Revenir en haut Aller en bas
Oli Hewlett
Admin
THE gros méchant

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/02/2013
Année / Emploi : 5e année
Composition de la baguette : Bois de prunellier, 30cm et ventricule de dragon.
Animal de compagnie : Aucuns.


MessageSujet: Re: Walk on the wild side [Oli]   Mar 16 Avr - 4:34


Les dents de Harmony lui octroient une nouvelle allure beaucoup plus noble que celle qu'elle possédait avant que je lui lance ce sortilège. Mais d'un autre coté, n'importe quel chose dissimulant un tant soit peu son horrible faciès améliore son apparence. Je suis plutôt satisfait de moi et sourit, avec toute la fierté qu'il est de mon devoir d'afficher, à la caméra d'un élève du club de Journalisme. Jusqu'à ce que celui-ci prenne l'ultime cliché qui l'envoya se tordre de rire un peu plus loin. J'espère que la photographie sera tout de même nette. Faire la couverture du journal étudiant est sur ma liste de choses à faire depuis quelques années déjà. Je me retourne doucement vers Harmony et la pointe du doigt en m’esclaffant. Quelle pitoyable allure. On aurait juré se tenir face à un lièvre affreusement difforme. J'aimerais avoir une glace sur moi. Mon ennemie de toujours aurait sûrement trouvé agréable de voir son reflet et partager cette vision pittoresque avec le nombre de plus en plus élevés d'étudiants qui se massent autour de nous. En la voyant toute concentrée qu'elle est, je réalise qu'elle est en train de me lancer un sort sans dire un seul mot. Moi-même, je ne sais pas encore comment faire même si j'ai commencé à utiliser les sortilèges impardonnables. Je dois réfléchir vite. Je lève ma baguette et m'exclame de toute la force de ma voix:

« TarantellaaaAAH ! »

Mes yeux ! J'échappe ma baguette et plaque mes mains sur mon visage. Vite, de l'eau ! Ça brûle, c'est horrible. Je pique une course jusqu'au lac et plonge ma tête sous l'eau. Cela me soulage et je peux séparer mes paupières l'une de l'autre. Oh non, j'ai laissé ma baguette avec les autres élèves. Je ne suis pas très fier de moi pour une fois. Je suis un sorcier, pas un stupide moldu. J'aurais dû faire jaillir de l'eau magiquement et... grrr ! Elle va me le payer cette Harmony ! Je reviens, les yeux encore enflés. J'ai l'impression de m'être nettoyé les orbites avec de la sauce piquante. Heureusement, personne n'a touché à ma baguette. Je me demande bien pourquoi. La réponse survient par une voix grave d'adulte. Je n'avais pas remarqué le professeur Balfour s'approcher. Il a annulé mon sort de Tarantella sur l'autre pimbêche. Je glisse la baguette dans la poche de ma robe déchirée et écoute les réprimandes du professeur.

« Vous venez de vous ramasser une heure de colle. Je vous attend demain dans mon bureau à 20:00 pile. Venez avec moi miss Sparkle, ce sortilège demande l'intervention de l'infirmier. »

Je les regarde s'éloigner et envoie un geste grossier à Harmony dès que je le peux. Cette histoire n'en restera pas là. Je vais me venger d'elle. On ne touche pas à mon rat, non mais. Et puis d'ailleurs, où est-il celui-là ? Je fouille le sol alors que tout notre public se disperse. Je ne le trouve nulle part. Je l'appelle. Aucune réponse. Il doit être... Qu'est-ce que ça peut bien me faire, ce rongeur a le droit de se mouvoir comme il le souhaite. Et pourtant je ne peux m'empêcher de le chercher. Je suis maintenant à quatre patte et je tâte l'herbe. À un moment l'herbe devient plus haute et j'entends un petit sifflement. Je le trouve haletant. Mon rat Gaston a été mordu par un serpent. Le reptile s'éloigne en m’apercevant. Mon rat est mort. Miséricorde ! Ma première réaction est de prendre mon compère entre mes mains et de tenter une panoplie de sortilèges pour le guérir et le réanimer. Je ne réussis qu'à le débarrasser de son sang. Le serpent est parti mais je me jure de le détruire. Je... Je ne m'y attendais pas... Je l'aimais.

Fin du rp je crois

Vu le changement de semaine, j'imagine que tu ne m'en voudras pas d'écourter notre sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Walk on the wild side [Oli]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Walk on the wild side [Oli]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» come and take a walk to the wild side ☆ 26.06, 20h31
» Walk on the wild side.[ Terminé ♥ ]
» Siobhan ※ take a walk on the wild side
» FELIA D. RIMENEZ ❋ Take a walk on a wild side.
» walk you through the dark side of the morning (farokh)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aiguise Méninges :: Poudlard et ses environs ::   :: Le parc-
Sauter vers: