AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un oubli gênant

Aller en bas 
AuteurMessage
Erzo Fishman

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 21/01/2013
Année / Emploi : 3e année

MessageSujet: Un oubli gênant   Jeu 7 Mar - 19:57

5 septembre 1991 à 20h30
Erzo avait finit son interminable journée de cours, il avait écouté en cours s'était presque battu avec son voisin de gauche pour donner les réponses en premier à son professeur et pour finir c'était son voisin de devant qui avait répondu. Ils avaient discuté sur une conversation sur le devenir des moldu et aussi celui des magiciens. Déliré sur la faune potentielle du lac. Pour finir sa journée il avait étudié à la bibliothèque et avait mangé pour quatre à l'heure du repas. Car comme il disait toujours c'est bon pour les neurones. Pour en finir il se dirigea vers sa salle commune d'un pas nonchalant en observant les environs comme il avait l'hatude... En ayant l'air pas tout à fait là. Il croisa sur la route une jeune serdaigle qu'il avait déjà vu lors de la réunion où on donnait le nom des maisons aux petits nouveaux. celle-ci avait l'air toute joyeuse et cela faisait plaisir à voir bien que cette caractèristique se voyait en générale plus chez les poussoufles, cela faisait très plaisir à voir chez les serdaigles . Il se disait qu'elle avait de l'avenir au sein des serdaigles.

Soudain il se retrouva devant la statue d'aigle qu'il voyait toujours autant comme une source de défis. A chaque début d'années des hordes entières de petits nouveaux s'accumulaient devant cette statue. C'était chaque année assez marrant a voir. Surtout parce que tout les serdaigles étaient déjà passer par là et qu'ils étaient heureux que les générations futures passent par les mêmes moments douloureux. Ainsi il ne fût pas du tout étonné de voir une petite nouvelle coincé devant la statue. Lui Erzo avait tout de suite comprit le principe de cette statue et avait su répondre à toutes les questions qui lui avait été posées. Il était plus amusé qu'autre chose, mais n'avait jamais eut cette pointe de sadisme peut-être à cause de sa superbe capacité à réfléchir justement. Cependant il eut beaucoup moins envie de rire lorsqu'il entendit l'égnime:


Vous êtes prisonnier du roi.
Son bourreau vous propose un arrangement : vous devez dire une seule phrase.
Si cette phrase est fausse, vous serez écartelé, si cette phrase est vraie, vous serez guillotiné.
Quelle phrase diriez vous pour ni être écartelé, ni être guillotiné ?


Erzo avait déjà entendu et eut cette Egnime, Il se souvenait plus de la réponse, il se souvenait vaguement du principe mais il avait une sorte de gros trou noir en plein milieux de sa cervelle. Sûrement à cause de la dure journée de cours qu'il avait eu, C'était lâche de sa part, mais il espérait que la jeune fille devant lui connaisser la réponse. Sinon ben heu, soit il faisait le gars qui savait mais avait pas envie de donner la réponse soit... Il serait la honte des serdaigles il osait même pas y penser. Il hésita a partir voir ailleurs pour revenir plus tard mais un semblant d'honneur le fît rester. Alors que toute logiques lui disaient de partir avant que la jeune fille se rende compte de sa présence.


Dernière édition par Erzo Fishman le Mer 20 Mar - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Reilly

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 15/01/2013
Année / Emploi : 1e année
Composition de la baguette : Orme, 34 cm, crin de licorne
Animal de compagnie : Arielle, une chatte


MessageSujet: Re: Un oubli gênant   Ven 8 Mar - 8:56

C’était la deuxième fois en 4 jours de présence à Poudlard, qu’Elisabeth se retrouvait coincée devant l’entrée de sa salle commune. Deux fois. La première n’avait déjà pas été une partie de plaisir, celle-ci était clairement en train d’agasser la jeune sorcière. Ce truc était tout sauf pratique ! Et bien sur, cette fois-ci personne ne passait par là pour l’aider, aucun autre Serdaigle en vue ! Non mais quelle idée de devoir répondre à des devinettes pour rentrer dans sa salle commune ! Pourquoi pas des examens aussi commençait à fulminer la jeune fille. Elle se demanda si elle pourrait un jour rentrer tranquillement pour aller dormir ou chercher des affaires. Et ne pas perdre de temps bêtement. Elle n’avait aucun talent particulier pour les devinettes, les autres soirs il y avait toujours eu un élève plus âgé qui avait répondu à sa place. Enfin sauf mardi soir, où elle avait du attendre quelques minutes qu’une quatrième année vienne la délivrer. Devrait-elle toujours attendre quelqu’un ?

Le heurtoir en forme d’aigle répéta l’énigme :

Vous êtes prisonnier du roi.
Son bourreau vous propose un arrangement : vous devez dire une seule phrase.
Si cette phrase est fausse, vous serez écartelé, si cette phrase est vraie, vous serez guillotiné.
Quelle phrase diriez vous pour ni être écartelé, ni être guillotiné ?


Elisabeth se concentra une nouvelle fois, essayant de trouver une phrase qui ne soit ni vraie, ni fausse. Rien ne lui vint à l’esprit. Elle énuméra dans sa tête des dizaines de phrases, aucune ne correspondait. Elle ne voyait même pas vers où chercher, elle n’avait aucune piste. Tout était vrai ou faux. La jeune Serdaigle était épuisée. La journée avait été longue. Le cours de vol sur balais avait été un désastre, elle était incapable de voler et ça l’énervait. Bien sur les autres élèves n’avaient pas fait des miracles, mais la plupart avaient réussi à se soulever, ne serait-ce que de quelques centimètres au dessus du sol. Et puis elle avait déjà plein de devoirs à préparer. Sans compter qu’étant née de parents moldus, elle avait beaucoup à rattraper sur ses camarades ; elle avait pris plusieurs livres à la bibliothèque, sans rapport direct avec les cours, mais qui lui permettaient d’en apprendre plus sur la vie des sorciers et les choses qu’ils voyaient en cours. C’était pour cela d’ailleurs qu’elle se retrouvait seule à cette heure tardive. Après dîner, elle était retournée une nouvelle fois chercher un livre, cette fois-ci elle s’était procurée une copie de L'Histoire de Poudlard, espérant moins avoir à faire une tête ahurie et perdue, à chaque fois que quelqu’un parlait de l’école. Ou d’autre chose d’ailleurs… Ses copines de première année, l’avait donc laissée au quatrième étage et étaient rentrées avant elle dans la salle commune.

Elisabeth était prête à laisser tomber, à s’asseoir à coté de la porte jusqu’à ce que quelqu’un arrive, après tout elle avait un livre, pourquoi ne pas le commencer maintenant. De toute façon, elle doutait fortement pouvoir entrer par elle-même. C’est alors qu’elle repéra un jeune garçon. Il n’était pas plus grand qu’elle mais était plus âgé, ce n’était pas un première année. Ou alors pas un Serdaigle. Les autres maisons savaient où était l’entrée de leur salle commune après tout… C’était sûrement un Serdaigle, pensa Elisabeth. L’espoir lui revint et elle s’adressa à lui :

- Tu as entendu l’énigme ? Tu sais la résoudre ? Demanda-t-elle avec un regard légèrement suppliant.

Le garçon n’avait pourtant pas l‘air très sur de lui. Il se tenait en retrait et avait l’air assez concentré. Ce qui voulait sûrement dire qu’il ne connaissait pas non plus la réponse.

_________________
¤¤


Dernière édition par Elisabeth Reilly le Mar 12 Mar - 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzo Fishman

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 21/01/2013
Année / Emploi : 3e année

MessageSujet: Re: Un oubli gênant   Lun 11 Mar - 15:42

Spoiler:
 
Desfois il se demandait si le destint dieu ou autre chose avait décidé de lui pourrir la vie jusqu'à la fin de ces jours... Enfin il ne fallait pas dramatiser Erzo était plutôt bien lotit par apport au commun des mortels. De plus ces pouvoirs magiques étaient le rêve d'un nombre incalculable de moldus et son intelligence faisait pâlir de jalousie tout le monde... Enfin en parlant d'intelligence il avait intêret à trouver la solution à cette foutu égnime et à proposer des pistes de réfléctions digne d'un 3ème année. Après quelques secondes d'hésitation il finit par se lancer.

- Cette égnime est simple comme bonjour, jeune fille. Mais je me souviens juste qu'il faut créer une sorte de paradoxe dans la phrase. Le genre de phrase où tu peux réfléchir pendant plusieurs minutes en essayant de trouver déséspérement un sens.

Après ces doux mots les neurones d'Erzo se remirent en marche. Il savait qu'il devait trouver la réponse et surtout avant la jeune inconnue en face de lui. D'ailleurs, peut-être l'aurait-til déjà trouver sans la présence de la jeune 1er année.

-Sinon tu t'appelles comment? Moi c'est Erzo je suis en troisième année. Ravit de faire ta connaissance, jeune demoiselle.!

Erzo ressentit alors un besoin inexplicable de combler les blancs à venir et de ne pas parler juste d'égnime.

-T'inquiète pas c'est normale pour les 1er année de pas arriver à trouver la solution. Au bout de quelques égnimes et si tu étudis bien tu sauras rapidement répondre à la majorité des questions. C'est pour nous stimulé que cette statue est là. Mais c'est moins normale pour un 3ème année.

Conclut un Erzo dépité. En plus de ça Erzo avait l'impression d'être un vieux prof en train de radoter un truc qu'il avait déjà dit 100 fois à des élèves en train de s'endormir sur une table de cours. Cependant Erzo savait que beaucoup trop de serdaigle même parmis les dernières années étaient ceux qui avaient suffisement de sagesse pour voir les choses sous cette angle. Chez les 1er année c'était plus normale vu qu'ils n'avient pas encore acquis la maturité néccéssaire. Enfin la jeune fille ne s'était pas encore manifesté sur la question. Donc au lieu de partir dans des raisonnements digne d'un gryffondor alcoolique il ferait mieux d'écouter la jeune fille en face de lui. Peut-être qu'après tout celle-ci lui donnera des idées ce qui avant tout esprit de concurence était très profitable pour leur situation commune....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Reilly

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 15/01/2013
Année / Emploi : 1e année
Composition de la baguette : Orme, 34 cm, crin de licorne
Animal de compagnie : Arielle, une chatte


MessageSujet: Re: Un oubli gênant   Mar 12 Mar - 10:30

Elisabeth était du genre à être facilement impressionnée par les personnes qui savaient plus de choses qu’elle mais à cet instant, elle avait juste envie de rire : ce garçon ne connaissait apparemment pas la réponse à l’énigme, sinon il l’aurait donné, et ils seraient entrés. Au lieu de cela, il lui parlait avec condescendance, presque comme s’il voulait lui faire la morale parce qu’elle ne savait pas, alors que clairement, il n’en savait pas plus. L’hôpital qui se fou de la charité, pensa Elisabeth en haussant les sourcils. Elle réalisa qu’ils n’étaient pas près de rentrer dans la salle commune et poussa un petit soupir.

- il faut créer une sorte de paradoxe dans la phrase. Le genre de phrase où tu peux réfléchir pendant plusieurs minutes en essayant de trouver désespérément un sens.

Les mots de son camarade ne firent que lui embrouiller un peu plus l’esprit, pour elle, ça ne voulait pas dire grand-chose, elle avait beau cherchait, pas le moindre indice ne sortait de son esprit.

Le garçon se présenta :

- Sinon tu t'appelles comment? Moi c'est Erzo je suis en troisième année. Ravit de faire ta connaissance, jeune demoiselle.

- Je m’appelle Elisabeth. Moi je suis en première année, je viens d’arriver.

- T'inquiète pas c'est normal pour les 1er année de pas arriver à trouver la solution. Au bout de quelques énigmes et si tu étudies bien tu sauras rapidement répondre à la majorité des questions. C'est pour nous stimulé que cette statue est là. Mais c'est moins normal pour un 3ème année.

- Etudier ? On a des cours de logique aussi ? Je croyais qu’on apprenait qu’à faire de la magie ici. En tout cas, j’espère que j’arriverais vite à répondre, ce n’est pas marrant de rester coincé hors de la salle commune comme ça. Mais je ne suis pas très douée en devinettes et en logique…

Encore un domaine où il va falloir travailler dur pour arriver au niveau, pensa Elisabeth. A l’école, elle avait toujours eu des facilités dans la plupart des matières et d’excellentes notes. Bien sur, c’était l’école primaire, mais quand même. Elle n’était pas habituée à être autant en difficulté et ça ne lui plaisait pas. Elle n’aimait pas ne pas être douée comme ça, elle se sentait nulle. Cette situation ne pouvait pas durer. La jeune sorcière se concentra à nouveau. Un paradoxe… Elisabeth se rappela ses cours de français… Un paradoxe c’est quelque chose de surprenant, de contraire à ce qui devrait être. Elle continua sa réflexion à haute voix :

- Si c’est un paradoxe, il faut dire le contraire de ce qu’on doit dire ou quelque chose de surprenant. Le contraire… Je ne veux pas mourir, donc je dois dire que je veux mourir ? Non, ça c’est faux donc je vais être écartelée. Et si je dis, je ne veux pas mourir donc je vais être guillotinée… C’est faux encore ? Pff c’est compliqué ! Comment tu avais fait la dernière fois que tu avais eu cette énigme ?

_________________
¤¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erzo Fishman

avatar

Messages : 136
Date d'inscription : 21/01/2013
Année / Emploi : 3e année

MessageSujet: Re: Un oubli gênant   Sam 16 Mar - 16:37

La jeune fille avait l'air moqueuse et avait pas l'air davoir comprit grand chose à ce que racontait Erzo. Loin de se vexé Erzo avait au contraire un peu honte de lui. Il comprenait très bien la jeune Elisabeth. Il se posa et décida de répondre aux questions de la jeune fille avec une certaine intelligence pour une fois.

- Non on a pas de cours de logique, mais certaine égnime néccessite des connaissances en magie.

* La logique nous devons déjà l'avoir de base* "pensa un Erzo songeur" Mais il ne dit rien car il en avait déjà beaucoup trop fait pour aujourd'hui. Puis il écouta la vision de comment résoudre la solution de la jeune fille. Bien qu'il n'était pas persuadé que ce fut la bonne réponse et n'ayant le droit qu'à une erreur il ne dit que:.


- Y a de l'idée à ce que tu dis, et c'est loin d'être idiot.
" Dit un Erzo songeur.

-En effet si tu dis que tu vas pas mourir c'est faux, mais si ils te tuent alors ça deviendra vrai. donc c'est forcément à la fois un peu vrai et un peu faux. ceci dit le paradoxe se créera lorsque tu seras mort... ce qui est pas très... Pratique. remarque on pourra se transformer en esprit frappeur pour se venger de cette injustice.[i] Dit un Erzo avec un rire jaune.[/i]

- En fait l'égnime était un peu différente...

Puis soudain Erzo trouva la réponse et il se tourna vers la statue en disant.

"-La phrase de je dis est fausse"

Puis il attendit avec patience la réaction de la statue.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth Reilly

avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 15/01/2013
Année / Emploi : 1e année
Composition de la baguette : Orme, 34 cm, crin de licorne
Animal de compagnie : Arielle, une chatte


MessageSujet: Re: Un oubli gênant   Mer 20 Mar - 14:10

En réponse à sa réflexion, Erzo fit une petite blague sur les fantômes. Elisabeth ne savait pas si c’était juste une petite anecdote qui le faisait sourire ou s’il se moquait un peu de la façon dont elle réfléchissait, s’il ne la trouvait pas trop simplette. La jeune fille rougit donc un peu, légèrement honteuse de ne pas réussir à décrypter les énigmes que proposait le heurtoir en forme d’aigle qui gardait l’entrée de leur salle commune. Les Serdaigles étaient sensés être intelligents, elle se demandait donc si les autres premières années savaient déjà répondre seuls.

Obnubilée par la peur de ne pas savoir, Elisabeth ne se rendait même pas compte qu’Erzo non plus, ne savait pas non plus quoi dire et que lui aussi était coincé devant la porte de plusieurs minutes. Voulant à tout pris bien faire, elle ne se rendait pas compte que ses lacunes n’étaient pas grave, qu’elle aurait largement le temps de travailler sa logique au cours des longues années qu’elle allait passer à Poudlard. La jeune fille était tout à fait capable de repérer les erreurs et maladresses des autres, voir même de les montrer du doigt mais uniquement lorsqu’elle se sentait en situation de réussite. Le contraire la paralysait ; elle n’y était pas habituée et détestait la sensation d’échec.

Toujours sur un ton qu’Elisabeth entendait comme un peu moralisateur, Erzo continua :

- En fait l'énigme était un peu différente...

Pourquoi ne pas l’avoir dit depuis le début, se demanda la jeune fille. Est-ce qu’il essayait de ne pas perdre la face ? Dans le cas contraire, il aurait déjà répondu. La réaction du garçon sembla bizarre à sa camarade, surtout qu’il avait vraiment l’air de savoir, puisqu’il se tourna vers la porte et déclara :

- La phrase de je dis est fausse.

La porte s’ouvrit. Elisabeth était soulagée. Ces premières journées étaient très intéressantes mais fatigantes et stressantes pour la jeune sorcière. Elle se sentait le devoir d’en faire plus que les autres pour rattraper son retard sur tous ceux dont les parents étaient des sorciers. Elle aurait adoré aller se coucher de suite et dormir mais pensa qu’il n’était pas du tout raisonnable de ne pas lire un peu avant de se coucher. Surtout que dans cette salle commune, beaucoup lisaient déjà.

Erzo également avait l’air content de rentrer et fatigué. Il ne poussa pas particulièrement la conversation, pas pus qu’Elisabeth. Les deux élèves se dirent donc au revoir assez vite, s’échangèrent un sourire et prirent chacun la direction de leurs dortoirs respectifs.

_________________
¤¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le hibou chantant
Maître du jeu

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Re: Un oubli gênant   Ven 10 Mai - 16:57

- 30 points pour Serdaigle
attribués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aiguise-meninges.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un oubli gênant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un oubli gênant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un événement gênant (Libre)
» tu es le soleil de mes nuits, inutile et gênant
» Permission méritée [Claire]
» mise a jour de la beta test
» ADIEU DE PAUL GERALDY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aiguise Méninges :: Poudlard et ses environs ::   :: Tour de Serdaigle-
Sauter vers: