AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Intermède musical

Aller en bas 
AuteurMessage
Amadeus Lloyd
Dodo de la Farce
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 24/03/2013
Année / Emploi : 5ème année
Composition de la baguette : Sycomore et ailes de Billywig
Animal de compagnie : Batman, un hibou assez laid et partiellement idiot


MessageSujet: Intermède musical   Mar 16 Avr - 21:09

Mercredi 8 Septembre
15h30


Le temps commençait sérieusement à se rafraichir sur Poudlard même si le soleil estival tentait de percer sous les nuages. Quelques rayons balayaient la surface sur lac, éblouissant les élèves qui avaient décidé d'y passer le mercredi après-midi. Amadeus en faisait partie. Il était arrivé là peu après le repas du midi, sa sacoche pleine de comics et de papiers à dessins qui gisaient à présent tout autour de lui. Le genou replié et le coude bras posé dessus, le jeune Gryffondor regardait le temps passer, comme à son habitude. A ses lèvres, il avait porté l'harmonica rouillé de sa grand tante Agatha et soufflait dedans des airs mélancoliques qui lui passaient par la tête.

Amadeus n'avait jamais été un très grand joueur, ni sa tante d'ailleurs, mais c'était un instrument qu'il appréciait et il essayait de s'améliorer à force de pratique. Cette année, il avait ainsi décider d'apprendre de nouveaux morceaux, histoire d'agrandir son répertoire. Mais comme toutes les bonnes résolutions qu'il avait prise pour cette année, il n'était pas sur de s'y tenir. Il avait postulé en tant que Poursuiveur pour sa maison, mais il n'était pas certain non plus d'avoir la motivation de participer très longtemps. Bientôt, voyant qu'il ne se fait pas plus d'amis qu'il l'aurait souhaité, Amadeus reprendrait ses comics et ses bandes dessinées, se replongerait dans son rêve de dessinateur. Il oublierait ses cours, les gens qui l'avaient déjà oublié, tous ces efforts vains pour être quelqu'un de sociable.

Le soleil miroitait toujours à la surface de l'eau, la brise soulevait le feuillage de l'arbre sous lequel il s'abritait et soufflait toujours de temps en temps dans son harmonica, le coupe posé sur son genou replié. Autour de lui les rires et les cris des chahuteurs, quelques sortilèges mal maitrisés par-ci par-là et des préfets un peu dépassés qui hurlaient sur un première année.

L'air qu'il jouait était un peu nostalgique, provenant de quelque part en Irlande. Mais sans guitariste, il restait un peu pauvre et saccadé. Mais aucune de ses connaissances n'en jouait. Du moins le pensait-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Sutterwell
Fourchelang

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 21/02/2013
Année / Emploi : 6ème année
Composition de la baguette : Bois de châtaignier et crin de licorne, 28,3 centimètres, souple et fine.
Animal de compagnie : Moggle, petite chouette blanche survoltée, et Amadeüs, placide serpent aux milles couleurs


MessageSujet: Re: Intermède musical   Mer 24 Avr - 1:23

Sam Sutterwell

A melody that I used to know


Ce matin-là, ce fut un rayon de soleil qui, traversant la vitre ronde du dortoir pour frapper sans pitié ses yeux, réveilla Sam Sutterwell. Pestant contre celle - en l'occurrence, elle-même - qui avait eu l'audace d'oublier de fermer le rideau, elle se leva, s'habilla en vitesse et, les chaussettes dépareillées et toujours grommelant, traversa les couloirs la séparant de la grande salle - et de son petit déjeuner. Là, elle fourra un toast dans sa bouche et but son café dans le plus grand silence. Ses amis et connaissances (et d'ailleurs la plupart de ses camarades de maison) avaient, depuis longtemps, appris à ne pas lui adresser la parole avant qu'elle n'ait ingurgité sa dose de caféine. Il lui fallait exactement trois tasses de café noir et une de café au lait pour devenir à peu près fréquentable. Une fois son énergie prise, Sam, tout en se rendant à son premier cours de la matinée, se rendit compte que la journée était belle, qu'elle avait peu de cours ce jour-là et qu'après tout, il n'y avait aucune raison de rester de mauvaise humeur toute la journée. C'est, comme chaque jour, après ces conclusions qu'elle redevint la'adolescente joyeuse et aimable que tout le monde connaissait, et les cours en devinrent agréables.

C'est avec le début d'après-midi qu'arrivèrent le vent et les nuages gris. La plupart des élèves s'en plaignirent, arguant que ce changement de temps gâchait tout leur après-midi, toute leur journée, toute leur semaine et, à les entendre, toute leur vie. Mais Sam, elle, se réjouit. Ce ciel menaçant et cette brise fraîche lui rappelaient son Irlande natale, à laquelle elle pensait toujours avec un brin de douce nostalgie. C'est donc le coeur léger que, après un agréable déjeuner et deux petites heures de révisions pour la bonne conscience, elle se dirigea vers le dortoir, changea sa chaussette droite pour en mettre une assortie à la gauche, empoigna sa guitare, de quoi écrire et quelques pommes et sortit en direction du parc.

Elle avait tout d'abord eut dans l'idée de se trouver le coin d'herbe le plus vert du parc et de se l'approprier gentiment, puis de tranquillement jouer de la guitare et, pourquoi pas, composer une chanson ou deux. Mais elle changea d'avis en voyant le lac. Tout en lui semblait être là pour lui rappeler sa chère île: le clapotis de l'eau sur la berge, le reflet métallisé du ciel, les bourrasques aux odeurs d'algues et même les trouées dans les nuages qui frappaient la surface de l'eau, comme autant de projecteurs braqués sur les poissons. Elle se prit à s'imaginer une salle de concert sous-marine, dans laquelle les plus grandes stars des poissons évolueraient, merveilleusement mis en valeur par cette éclairage exceptionnel. Mais il faudrait bien sûr qu'ils aient des instruments adaptés à la physique marine, capables de produire des ondes captables par les autres poissons et, sa connaissance scientifique de l'ouïe des poissons n'allant pas plus loin, Sam se vit contrainte de mettre fin à sa rêverie. Il faudrait qu'elle se renseigne sur la physiologie des truites.

Tandis que la jolie poufsouffle s'avançait, sa guitare accrochée dans son dos et sa besace battant sa hanche, une pomme tomba soudain de ladite besace, allant rouler quelques mètres plus loin. Ne voulant ni salir les environs du lac, ni perdre une pomme aussi belle et aussi rouge, elle s'avança pour la ramasser, et vit alors ce qu'un arbre lui avait caché jusqu'à présent: un jeune homme, agenouillé dans l'herbe, qui, de toute évidence, ramassait lui aussi ce qui était tombé de son sac. Elle allait s'approcher du garçon, qu'elle avait identifié comme étant un garçon de Gryffondor qu'elle avait aperçu une ou deux fois, se mit soudain à souffler dans un vieil harmonica un peu rouillé.

L'instrument paraissait vieux mais, malgré son apparence peu impressionnante, il produisait un très joli son, et son propriétaire en jouait très bien. Sam connaissait bien cette musique. C'était une vieille ballade irlandaise que Sam avait autrefois joué à la guitare pour endormir sa petite soeur, à présent décédée. Elle s'était d'ailleurs toujours dit qu'il y manquait quelque chose pour y mettre du peps, un instrument comme du violon par exemple. L'harmonica rendait bien mieux que tout ce qu'elle avait pu imaginer. Un peu de guitare en accompagnement, et la ballade deviendrait un morceau à la fois doux et entraînant, rappelant parfaitement l'Irlande et ses terres sauvages. Peut-être le jeune musicien accepterait-il qu'elle joue avec lui ? Mais n'allait-elle pas le déranger ?

Finalement, n'y tenant plus, la rouquine s'avança vers le joueur d'harmonica, sa pomme toujours à la main. Elle attendit qu'il se rende compte de sa présence avant de prendre la parole:

-Salut, je m'appelle Sam. Je... J'ai ma guitare avec moi, et je connais ce morceau, est-ce que je peux me joindre à toi ?

Lui adressant son plus joli sourire, elle attendit sagement sa réponse, croquant une bouchée de pomme en attendant.

_________________
♪♫ Comme dans un très vieux Rock'n Roll ♫♪




[Passe ta souris sur l'image !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeus Lloyd
Dodo de la Farce
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 24/03/2013
Année / Emploi : 5ème année
Composition de la baguette : Sycomore et ailes de Billywig
Animal de compagnie : Batman, un hibou assez laid et partiellement idiot


MessageSujet: Re: Intermède musical   Sam 27 Avr - 20:01

La voix de la jeune Poufsouffle fit sortir Amadeus de sa rêverie. Ses yeux balayant le monde nuageux soudain retrouvèrent leur flamme vive et attentive. Il leva son visage en direction de la dénommée Sam et cessa de souffler dans son vieil harmonica rouillé. Un grand sourire lui était adressé et il ne put faire autrement que rougir. Il la connaissait, cette fameuse Sam, du moins l'avait-il déjà remarqué, elle et sa bonne humeur dans les couloirs et dans sa grande salle. Il l'avait toujours trouvé jolie et son air franc y était sans doute pour beaucoup. mais il n'avait bien sur jamais osé lui parler, n'ayant jamais une bonne excuse pour lui adresser la parole sans avoir l'air opportun ou maladroit. Et puis il fallait dire que leur année d'écart ne jouait pas en leur faveur. aussi, lorsqu'il lui proposa de l'accompagné, Amadeus se décida à saisir cette chance et l'invita de sa main libre à prendre place à côté de lui. Il décala même vainement son sac vers lui pour lui laisser plus d'espace.

"Oui bien sur Sam."

Articula-t-il en essayant de ne pas balbutier. Il avala sa salive avant de se rendre compte qu'il ne s'était pas présenter. Lui connaissait aussi bien son nom que son visage radieux mais pour elle, lui n'était qu'un Gryffondor parmi d'autres. Il décida de remédier à cette lacune.

"Je m'appelle Amadeus. Tu es Irlandaise ?"

Demanda-t-il innocemment même s'il connaissait bien la réponse. Non pas cette fois parce qu'il l'observait comme une sorte de pervers psychopathe - ce qui était faux, Amadeus était pur et innocent... - mais parce qu'il avait l'oreille pour les accents. Etant lui-même gallois, il avait pris l'habitude de reconnaitre sans peine les origines des uns et des autres à leurs intonations.

"Bon bah, je fais l'intro, tu me rejoins ensuite ?"

Demanda Amadeus avant de prendre son souffle et de commencer tout de suite, histoire de masquer son rougissement et sa gêne devant Sam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Sutterwell
Fourchelang

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 21/02/2013
Année / Emploi : 6ème année
Composition de la baguette : Bois de châtaignier et crin de licorne, 28,3 centimètres, souple et fine.
Animal de compagnie : Moggle, petite chouette blanche survoltée, et Amadeüs, placide serpent aux milles couleurs


MessageSujet: Re: Intermède musical   Mer 1 Mai - 19:03

Sam Sutterwell

Stupid tear.



Sam avala sa deuxième bouchée de pomme durant que le jeune gryffondor répondait, bredouillant légèrement et avec un joli accent gallois. Visiblement, il était timide, plus qu'elle en tout cas. Il rougissait même un peu - ce qui était d'ailleurs assez charmant. Il avait un air très sympathique, et la jeune fille décida aussitôt qu'elle en ferait son ami. Jusqu'ici, elle n'avait jamais eu de mal à devenir amie avec qui elle voulait, et il n'y avait pas la moindre raison pour que ce garçon fasse exception.

-Je m'appelle Amadeus. Tu es Irlandaise ?

Elle sourit et acquiesça d'un signe de tête - sa bouche étant trop pleine de pomme pour lui permettre de parler - avant de s'asseoir près de lui et d'empoigner sa guitare.

-Et toi tu es gallois, d'après ton accent.


C'était plus une affirmation qu'une question. Sam se trompait très rarement sur l'accent de quelqu'un. Elle acquiesça une nouvelle fois lorsqu'il lui proposa de le rejoindre après l'intro, plaça ses doigts au bon endroit, et ferma les yeux pour mieux se concentrer. Elle adorait ce morceau, c'était sans doutes celui qu'elle avait le plus joué dans sa vie. Dès qu'elle avait sa guitare en main, elle ne pouvait s'empêcher de le jouer au moins une fois, ne serait-ce que pour s'échauffer. Même ses amis le connaissaient par coeur, à cause des nombreux après-midis passés au parc à le jouer devant eux.

Lorsque ce fut son tour, Sam pinça délicatement les cordes, gratta le deuxième accord, et, suivant le rythme donné par l'harmonica d'Amadeus - amusant, il avait le même nom que son serpent - elle joua, donnant tout son coeur. Bien sûr, jouer à deux demandait des ajustements pour elle qui avait toujours arrangé le morceau à sa sauce, et il arrivait qu'il y ait une ou deux fausses notes ou bien qu'elle soit en décalage niveau rythme, mais elle s'adapta vite à la façon de jouer du jeune homme, et le morceau devint très joli.

Ils le jouèrent jusqu'au bout et, finissant sur un accord que Sam choisit de faire demi-diminué pour améliorer l'harmonie générale, ils firent finalement taire leurs instruments. Il s'en suivit quelques secondes de silence durant lesquelles Sam, les yeux toujours fermés, savoura la beauté de l'instant. Puis elle ouvrit les yeux et reprit conscience du monde qui l'entourait, avec les bruits de paroles, les chants des oiseaux, le clapotis de l'eau... Et Amadeus, face à elle. Elle avait la sensation de se réveiller après un étrange rêve.

-Merci d'avoir bien voulu jouer avec moi. C'était super.

Cette phrase lui semblait légèrement dérisoire comparé à ce qu'elle avait ressentit en jouant le morceau. Et lui sembla plus dérisoire encore quand elle se rendit compte de la larme qui coulait le long de sa joue, conséquence de l'émotion provoquée par les souvenirs que ravivaient cette mélodie en elle. Elle se rappelait l'avoir joué adossée contre un arbre, son ange de soeur endormi avec la tête sur ses genoux... Ce n'était pas une larme de tristesse, mais plutôt de joie à l'idée d'avoir enfin pu jouer la ballade de façon plus complète, accompagnée par le doux son de l'harmonica. Elle essuya sa joue de la façon la plus discrète possible, espérant que son nouvel ami ne l'aie pas remarqué, et reprit la parole pour se donner une contenance.

-Tu en joue depuis longtemps ? Demanda-t-elle avec un léger mouvement de tête vers le vieil instrument.

HRP:
 

_________________
♪♫ Comme dans un très vieux Rock'n Roll ♫♪




[Passe ta souris sur l'image !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeus Lloyd
Dodo de la Farce
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 24/03/2013
Année / Emploi : 5ème année
Composition de la baguette : Sycomore et ailes de Billywig
Animal de compagnie : Batman, un hibou assez laid et partiellement idiot


MessageSujet: Re: Intermède musical   Ven 3 Mai - 17:33

Juste avant qu'elle ne commence à jouer, Sam Sutterwell lui demanda s'il était gallois. Ayant déjà enfourné son harmonica dans sa bouche, Amadeus lui répondit d'un regard appuyé et commença tout de suite. Son accent, il était vrai, était plutôt simple à reconnaître, mais il avait pourtant l'impression de l'avoir légèrement perdu depuis le début de sa scolarité à Poudlard. Ce n'était pas vraiment qu'il faisait des efforts, mais simplement qu'au bout d'un moment, l'oreille finissait par s'habituer aux dialectes barbares des autres élèves.

Lorsqu'il eut fini l'introduction du morceau, Sam le rejoignit à la guitare. Ensemble ils parcoururent une partie de partition gravée dans leurs mémoires. Amadeus l'avait entendu, joué et fredonné tant de fois qu'il ne manquait aucune note, jouant toujours juste et avec une application redoublée, dût à la présence, sans doute de la jolie Poufsouffle. Même si s'attaquer à un tel morceau avec deux instruments aussi différents l'un de l'autre demandait effectivement quelques changements et ajustements, les jeunes gens se débrouillaient bien. Le résultat était sans fausse modestie fort concluant et Amadeus se sentait, mesure après mesure, chargé de toujours plus d'entrain. Cela l'amusait follement, faisait battre son cœur vivement, et il se mit à battre la cadence de son pied.

Assis l'un en face de l'autre, le nez sur leurs instruments, les yeux braqués sur leurs pensées, ils arrêtaient le temps. Etait-ce cela la vraie magie ? L'art et la manière de fixer un instant en le faisant ressembler à nul autre, à rien de connu même. Amadeus sentait le vent balayer ses cheveux roux, le regard des élèves de Poudlard convergeait vers les deux musiciens. S'il n'avait pas déjà la bouche pleine, Amadeus aurait souri de toutes ses dents.

Enfin, quant la mélodie toucha à sa fin, Sam commença à descendre de tons en tons et bientôt ils furent réduits au silence. Amadeus retira l'instrument de ses lèvres et prit une longue bouffée d'air. C'était que c'était très fatiguant, pulmonairement parlant ! Mais, alors qu'il laissait sa main chargée de l'harmonica rouillé sur sa cuisse, il aperçut au coin de l'oeil de Sam une petite larme. Surpris et perplexe à la fois, il n'osa pas intervenir, sans doute savourait-elle quelque moment plaisant ou à l'inverse subissait les assauts d'un passé malheureux. Mais cela ne le regardait pas, d'autant qu'elle avait clos toute conversation entre eux en fermant les yeux. Amadeus choisit de lui laisser ce moment d'intimité, et il releva la tête pour sentir son visage sous le souffre du vent automnal.

-Merci d'avoir bien voulu jouer avec moi. C'était super.

Au son de sa voix, Amadeus revient à Sam. Il la vit écraser à ce moment là la fameuse larme sur sa joue et le regarder comme si de rien était. Puisqu'elle ne voulait pas en parler, Amadeus en déduisit que cela n'était définitivement pas ses affaires. Cependant, le ton emprunt d'émotions de la jeune fille lui serra le cœur et il retrouva sa joie de vivre en un instant.

« Mais je t'en prie Sam ! C'était un vrai plaisir ! Il faudrait qu'on fasse ça plus souvent ! »
Tu en joue depuis longtemps ? » 

Demanda Sam en désignant d'un mouvement de tête son harmonica. Il le contempla à son tour, presque étonner de le voir sans sa main. En voyant la rouille qui s'étendait sur le métal ouvragé malgré tous ses soins, Amadeus s’interrogea sur la nature de cette oxydation. Etait-ce vraiment une rouille normale ou une malédiction que sa Tante Agatha ne lui avait pas révélé....

« Plutôt oui, depuis que je suis tout petit, je jouais avec ma grand-tante. A sa mort, elle m'a offert son vieil harmonica. Mais je n'ai jamais pris de cours, je connais pas énormément de morceaux. Et toi ? Ca fait longtemps ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intermède musical   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intermède musical
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alphabet musical :D
» A Very Potter Musical
» Alphabet Musical [Jeu]
» Un oiseau qui chante....
» Musique mapuche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aiguise Méninges :: Poudlard et ses environs ::   :: Le lac-
Sauter vers: