AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un week end sans matin

Aller en bas 
AuteurMessage
Amadeus Lloyd
Dodo de la Farce
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 24/03/2013
Année / Emploi : 5ème année
Composition de la baguette : Sycomore et ailes de Billywig
Animal de compagnie : Batman, un hibou assez laid et partiellement idiot


MessageSujet: Un week end sans matin   Mer 17 Avr - 20:03

Dimanche 22 Septembre
Midi

Pour certains, le week end sans matin était une science élevée au niveau d'art. Pour Amadeus s'était purement et simplement naturel. Son horloge biologique, dès que le réveil disparaissait, reprenait ses droits. Peu importe l'heure à laquelle il s'était endormi, le Gryffondor se réveillait toujours aux alentours de midi, quand ce n'était pas aux alentours de quatorze heures.

Lorsqu'Amadeus ouvrit les yeux, le dortoir des garçons était vide, à l'exception de Klaus et lui. Les rayons de soleil perçaient à travers les rideaux et inscrivaient au sol les rainures des vitres. Silencieusement, le jeune homme tendit un bras engourdi par le sommeil en direction de sa table de chevet. Se saisissant de sa montre toute neuve, il regarda l'heure. 12h03. C'était l'heure du repas, et son ventre grondait joyeusement.

Craignant de réveiller son compagnon de ronflerie, Amadeus s'extirpa de son lit et remonta machinalement le bas de son pantalon qui menaçait de s'écrouler pour laisser place à un magnifique petit slip mauve. Tout en avançant sur la pointe des pieds, la main agrippée à la ceinture de son pantalon, le Gryffondor saisit sa trousse de toilette - miracle! - et partit prendre une douche - incroyable - sans doute la seule de la semaine - presque!

En revenant dans le dortoir quelques minutes plus tard, Amadeus était habillé de frais, presque bien rasé, si ce n'était les petites coupures à l'angle de ses mâchoires. Attrapant sa cravate et sa robe de sorcier, il jeta sur son matelas ses affaires de bains. Histoire de ne pas s'éterniser dans le dortoir car Klaus dormait toujours - du moins était-il toujours allongé et ce n'était pas le genre d'Amadeus de mater ses amis endormis. Enfin pas trop.

Dans la salle commune, il enfila sa robe par dessus son uniforme et s'installa devant un miroir pour attacher sa cravate. Et cela, comme d'habitude lui prit un petit moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un week end sans matin   Jeu 18 Avr - 15:17

Klaus avait la fâcheuse habitude de sortir quasiment chaque soir sans jamais se soucier de l'heure à laquelle il rentrait. Il résistait à la tentation de l'oreiller pendant toute la semaine, mais cela se répercutait inéluctablement sur le week-end qui lui, n'était quasiment consacré qu'à la récupération du sommeil perdu.
Ce matin là le jeune sorcier avait passé la meilleure nuit de sa vie, comme à peu près tout les dimanches matin. Il se réveilla complétement à la ramasse, prit tout le mal du monde pour attraper une serviette et de quoi se doucher et descendit tel un zombie les escaliers qui menait à la salle commune de Gryffondor. Il aperçut Amadeus Lloyd - un camarade qu'il apprécié tout particulièrement - en train d'essayer d'enfiler sa cravate correctement devant un miroir. Klaus leva un bras mécaniquement pour saluer Lloyd et balbutia en baillant :

" - ChaAAAAAAalut... "

A moitié dans les vap's, le sorcier se dirigea au water pour faire sa petite commission et faire sa toilette. Elle ne dura guerre longtemps, Klaus détestait prendre une douche à peine réveillé. Malheureusement il aimé bien être propre. Il enfila un pantalon noire, un veston tout aussi noir aux couleurs de Gryffondor et sa cravate. Le jeune homme sourit devant la glace, il se trouvait plutôt classe.
Ainsi, une fois qu'il fut parfaitement propre, retourna dans le salon de la salle commune et s'affala sur le canapé, toujours en compagnie de son camarade maladroit.

" - Dis donc, tu galère avec ta cravate toi... "


Klaus bailla à nouveau. Décidément le lever ne lui réussissait pas.

" - On a pas eut l'occasion de reparler depuis l'incident avec Hewlett l'autre jour. "

Klaus s'amusait à faire des étincelles avec sa baguette en discutant.

" - C'était sympa de ta part de m'aider. Et surtout à me soutenir. "

Klaus utilisa le sortilège Incendio pour allumer la cheminée. Ce qu'il jugea complétement inutile, mais ça faisait son effet.
Revenir en haut Aller en bas
Amadeus Lloyd
Dodo de la Farce
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 24/03/2013
Année / Emploi : 5ème année
Composition de la baguette : Sycomore et ailes de Billywig
Animal de compagnie : Batman, un hibou assez laid et partiellement idiot


MessageSujet: Re: Un week end sans matin   Jeu 18 Avr - 16:14

Dans le reflet de la glace, Amadeus aperçut Klaus, visiblement assez mal réveillé. Ce dernier le salua en baillant avant de se diriger vers les toilettes de la Salle Commune. Il lui adressa un geste de la main sans se retourner car il s'en doutait, le jeune homme devait déjà avoir tourné les talons. Lorsqu'il revient de son expédition sanitaire, Amadeus était toujours en train de se débattre avec sa cravate. Cela n’avait jamais été son fort et depuis qu'il était petit, il la portait de travers, nouée avec les moyens du bord. Jamais, sa mère prenait sur son temps pour la lui mettre correctement, mais maintenant qu'il était à Poudlard, il devait se débrouiller seul et évidemment le résultat n'était jamais bien concluant. Ce fut d'ailleurs ce que lui fit remarquer Klaus, affalé dans un fauteuil.

"Ouais c'est vraiment chiant de devoir se battre avec tous les matins."


Sur ce, il abandonna là son œuvre d'art qui tenait à peu près en place si ce n'était une patte deux fois plus courte que l'autre. Pour régler le problème Amadeus rentra le tout dans son pull. Tournant les talons, il contourna le trône de cuir et se plaça à mi-chemin entre Klaus et la porte. Alors qu'il allait proposer au jeune homme de se rendre au déjeuner, celui-ci le remercia pour son intervention lors du cours de soins aux créatures magiques. En se passant la main rêveusement sur les écorchures d'un rasage tout aussi maladroit que lui, Amadeus avoua.

"De rien, de toutes façons j'ai jamais pu le blairer cet abruti."

Puis comme le sujet était bien parti, il s'assit sur le fauteuil, à la droite de Kaus. Hewlett était prodige de stupidité et d'inepties à lui tout seul. Depuis qu'ils étaient arrivés à Poudlard ensemble, Amadeus n'avait jamais eu à se confronter à lui mais sa simple présence en cours ou lors des heures dédiées aux devoirs avait suffi à le dégouter de lui. Malgré sa réputation, ce n'était pas la crainte ou l'inquiétude qu'il ressentait à son égard, juste un mépris à hauteur de sa pseudo dangerosité. Selon Amadeus, Oli ferait un jour un méfait médiocre de trop et verrait sa baguette rompue une bonne fois pour toutes.

"Je dois dire que j'avais du mal à réaliser sur le moment que vous vous battiez pour une question à propos des rats et des chats. Mais t'as eu raison de pas te laisser faire par ce caïd de bac à sable."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un week end sans matin   Jeu 18 Avr - 19:44

Klaus se mit à rire de bon cœur, Lloyd avait parfaitement raison.

" - Ouais ! C'était assez ridicule, enfin bon c'est arrivé. "


Klaus se leva, il était maintenant réveillé. Et il lui était impossible de rester en place deux minute. Il se baladait dans la pièce à la recherche de quelque intéressante. Il fut étonné que la chose intéressante se trouve dans sa poche. Il trouva un paquet de fondant dans le chaudron, visiblement abandonné dans les entrailles de son pantalon. Méthodiquement il ouvrit le paquet et envoya une friandise à son camarade encore assis sur le canapé.
Il enfourna le bonbon dans la bouche, un régale.

" - Tiens, ça m'as rappelé que j'avais une faim de loup moi ! On y va ? "

Pendant un moment Klaus hésita. Il voulait descendre vite, mais cela impliqué de dévoiler à Lloyd le passage secret qu'il avait durement découvert à la suite d'une étude intensive de livres traitant de Poudlard. Mais le jeune homme abdiqua, après tout Lloyd était quelqu'un de loyal, cela se voyait, et puis il l'aimait plutôt bien, comparé aux autres amis de Klaus, ce n'était pas un bête suiveur qui se contentait d’acquiescer à chaque dire du rouge et or.

" - Viens je vais te montrer un passage... Vraiment très secret ! Très pratique pour se faire la malle la nuit. "

Le jeune homme entraina Lloyd dans le couloir permettant de sortir de la salle commune et se dirigea vers la fameuse tapisserie. Il dégaina sa baguette et la fit trainé sur les motifs du grand tapis. On sentit alors un courant d'air, Klaus vérifia qu'ils n'étaient pas suivit et passa derrière la tapisserie. Derrière se trouvait une plateforme, Klaus s'y posa avec Lloyd.

" - Garde ce passage pour toi. J'ai vraiment galéré à le trouver, j'aimerais pas que toute l'école le connaisse. "

Le sorcier murmura sa destination "Rez-de-Chaussée".
La plateforme descendit en douceur. Ses déplacements n'étaient pas cohérent, un coup à droite, un coup à gauche, un coup en haut et un coup en bas, rien n'était dans l'ordre des choses. Mais au final, la plateforme s’arrêta devant un minuscule couloir, les deux amis l’empruntèrent, ce qui les menaient à une autre tapisserie. De l'intérieur on voyait à travers. Klaus attendit que aucun élève soit dans les parages, puis il sortit, suivit de Lloyd.

" - Pas mal hein ! L'inconvénient c'est qu'il n'est utilisable que dans un sens. On peux descendre mais pas monter... A moins de ne pas quitter la plateforme j'imagine. "

C'est alors que les deux jeunes hommes se dirigèrent vers la grande salle, le ventre vide...
Revenir en haut Aller en bas
Amadeus Lloyd
Dodo de la Farce
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 24/03/2013
Année / Emploi : 5ème année
Composition de la baguette : Sycomore et ailes de Billywig
Animal de compagnie : Batman, un hibou assez laid et partiellement idiot


MessageSujet: Re: Un week end sans matin   Ven 19 Avr - 18:55

Amadeus attrapa au vol le bonbon en chocolat, telle une balle de baseball. En ouvrant le filme plastique qui gardait la sucrerie de l'humidité, le jeune homme se leva lentement pour suivre Klaus qui apparemment ne tenait pas en place. Après s'être réveillé, ou plutôt extirper du sommeil, celui-ci avait décrété qu'ils iraient déjeuner là tout de suite maintenant. A vrai dire, c'était l'idée qu'avait eu Amadeus avant de le voir s'asseoir dans son canapé. En haussant les épaules, la bouche pleine, il acceptait silencieusement la proposition du Gryffondor. Alors qu'Amadeus s'attendait à ce que Klaus reviennent vers lui et ouvre la porte d'entrée de la salle commune, comme tout le monde, il se dirigea vers une vieille tapisserie.

Un passage secret vraiment? Sceptique, Amadeus observa ce Klaus allait fabriquer. Ce dernier promena sa baguette contre le pan de tissu de haut en bas et Amadeus se demanda l'espace d'un instant si ce passage secret existait ailleurs que dans son imagination. Mais contre toute attente, il sentit clairement un courant d'air sur son visage et la délicate odeur du renfermé lui chatouiller les narines. Plus que surpris, Amadeus déglutit avec peine le mélange de chocolat et de salive qui s'éternisait dans sa bouche. En quelques pas, il était debout aux côtés de Klaus, posés tous deux sur une plateforme qui descendit sur l'injonction du jeune homme. Tandis qu'ils se sentaient dégringoler par accoues, Amadeus se tourna vers son compère.

"T'en as d'autres des comme ça ?"

Il avait sur le visage un sourire amusé et un oeil complice envers le jeune homme. Bien entendu, il ne le trahirait pour rien au monde et peut-être qu'un jour il aurait le plaisir de lui rendre la pareille en lui racontant comment passer des cuisines à la salle commune des Poufsouffles. Peut-être garderait-il cette astuce jusqu'à ce que Klaus lui parle d'une jolie petite jaune et noir.... quoi qu’à la réflexion ça frisait le voyeurisme.

"Ah, je comprends pourquoi on perd mystérieusement des points en ce moment."

Amadeus sourit jusqu'aux oreilles et se dirigea, goguenard jusque dans la Grande Salle.

"Tu fais quoi cette après midi ? j'ai prévu d'aller faire un peu de Quidditch, tu veux venir ?"


Malgré la table bondée, Amadeus remarqua deux places libres vers le centre de celle-ci. Pile poil dans le cercle des cinquièmes années. Même si le Gryffondor se fichait éperdument des codes, manger entouré de premières années qui se demandent ce que vous faites là avec de grands yeux de chouette n'était pas particulièrement agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un week end sans matin   Sam 20 Avr - 10:51

Klaus répondit par l'affirmative à la proposition de Lloyd. Il était très friant de Quidditch et regrettait que les sélections soit finis.

Les deux amis s’assirent en compagnie de leur camarade Gryffondor et commencèrent à engloutir le succulent repas copieusement préparé dan les cuisines du château. L'humeur allait de bon train chez les Rouge et Or, tout le monde s'appréciait relativement bien et Klaus était parfaitement intégré. Peut être même trop. Un grand jeune homme assez gringalet et aux cheveux brun bouclé qui était assis en face de Lloyd attisa l'attention d'une partie de la table.

" - Le prof de Défense Contre les Forces du Mal de cet année est vraiment bizarre vous trouvez pas ? Je suis sure que c'était un mage noire ! "

Klaus se mit à pouffer, un mage noire ? N'importe quoi. Le Professeur Blyn n'est et n'a jamais été un mage noire. C'était évident.

" - Raconte par n'importe quoi Josh, t'es pas assez bête pour croire ce genre de bêtises quand même ? "

Généralement, quand Klaus parlait, les autres l'écoutait. Mais cette fois ci que nenni. Toute la table pensait visiblement qu'une telle chose était possible. M.Ravenhowl était certes, quelques fois peu distingué mais il ne laisserait jamais rentrer un mage noire dans cette école. Le jeune homme avait foi en son directeur et se refusa de croire à une telle absurdité.
Il décida alors de détendre l'atmosphère en attrapant une cuisse de poulet dans la main.

" - En tout cas je sais pas qui prépare la bouffe ici, mais elle est délicieuse ! Surtout qu'elle est quasiment illimité... "

Personne ne prêta attention à sa remarque, Klaus lâcha l'affaire. Ses camarades étaient visiblement tous persuader que le nouveau professeur de défense contre les forces du mal était un ancien mage noire.
Il arracha alors la chaire du poulet de ses dents et se tut. Laissant voguer les accusations non fondés de ses camarades.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amadeus Lloyd
Dodo de la Farce
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 24/03/2013
Année / Emploi : 5ème année
Composition de la baguette : Sycomore et ailes de Billywig
Animal de compagnie : Batman, un hibou assez laid et partiellement idiot


MessageSujet: Re: Un week end sans matin   Sam 20 Avr - 18:10

Amadeus était ravi d'avoir la compagnie de son ami pour son futur entrainement de Quidditch. Comme c'était la première fois qu'il allait jouer dans l'équipe officielle de Gryffondor, une certaine pression reposait sur lui. Ce serait vraiment formidable de pouvoir marquer quelques buts au nez des Serpentards et sous les yeux de l'école, peut-être qu'on l'apprécierait plus.

La discussion autour de la table battait son plein à propos du nouveau professeur de DCFM. De l'avis de tous il était louche au point d'être un mage noir potentiel, sauf peut-être pour Klaus. De son côté, même si Amadeus n'en fit part à personne, ce personnage respirait la perversion. Il y avait quelque chose en lui qui ne tournait pas rond mais son instinct de survie, sans doute un point commun avec le dodo, lui disait de ne pas trop s'en mêler. Et puis de toutes façons, Amadeus s'en fichait éperdument.

Klaus mordait dans sa cuisse de poulet, n'ayant de toutes évidences pas réussi à attirer l'attention. Assis à côté de lui, Amadeus remplissait patiemment son assiette de tout ce qui se trouvait à proximité et rapprochait de lui à l'aide de sa baguette ce qui était hors d'attente.

"Tu te fais un pièce montée Lloyd?

-Je prépare une oeuvre d'art, Benett."

Répliqua Amadeus avec un grand sourire. Sur ce, il déposa sur le sommet de sa montagne de nourriture un magnifique épis de maïs grillé à souhait. Cette nourriture était trop américaine pour plaire à sa mère qui n'en préparait jamais de telle, pourtant c'était la préférée d'Amadeus. Apparemment, d'autres que lui partageaient ces goûts. Un énorme hibou blanc et brun fondit sur son pauvre épis de maïs, l'emporta avec lui et entreprit de le dévorer, perché sur un lustre. Lorsque la boule de plumes s'était jeté sur lui, Amadeus avait poussé un cri de surprise et regardait à présent, éberlué le rapace se repaissait de son repas.

"Saloperie de piaf."

Lâcha Amadeus alors qu'il se retournait vers son assiette. Quelle ne fut pas sa surprise quand il vit qu'en dédommagement, l'ignoble créature lui avait déposé une énorme fiente sur sa nourriture. La table entière éclata de rire. Dépité, Amadeus murmura:

"La cerise sur le gâteau."

Les rires repartirent de plus belle et Amadeus se mit à rire lui aussi. Lorsque les Gryffondor commencèrent à se calmer sur les injonction des préfets, Amadeus reprit la parole, le visage rouge et le souffle court.

"Je sais pas ce qu'ils fichent pour réparer la volière, j'en peux plus de ces hiboux."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un week end sans matin   Mer 24 Avr - 18:45

Klaus approuva les dires de son ami. Il avait la bouche pleine de poulet, alors "l'approbation" en question était en réalité un petit bruit étrange.
Une fois la bouche vide, Klaus répondit à Lloyd.

" - Ouais c'est Bizarre. L'autre jour j'ai du faire demie-tour quand je me dirigeais vers la volière, le Professeur Ravenhowl m'as congédier. "

Bennet se mit à rire et il rappela :

" - Jolie numéros ce jour là. T'as foutu un sacré bordel ! "

Klaus sourit, assez fière de sa supercherie. Il attrapa une sucette - oui, des sucettes au déjeuner - car il avait apparemment finis son repas.

" - J'aimerais bien y faire un petit tout à la volière... Je suis sure que notre chère directeur à laissé une faille dans son champs de protection à cause de la panique générale. Avec un peu de préparation, une semaine ou deux suffirait à préparer une mixture pour traverser la barrière. C'est pas censé être dans nos cordes mais une visite à la réserve nous faciliterait bien la tache ! "

La table resta silencieuse.

" - Sérieux les gars, personne est dans le coup ?! "

Klaus était déçu. Ses camarades étaient toujours partant pour faire des farces aux Serpentards, mais jamais pour des escapades super fun. Il se demandait de plus en plus pourquoi ils étaient des Gryffondors. Il ne voyait pas de témérité et de curiosité dans les yeux de ses camarades.
Mais Klaus eut un flash, il se tourna en direction de Lloyd, d'un air mesquin. Il le regardait avec insistance et il ne s'en rendait même pas compte. Le jeune homme était persuadé qu'il pourrait convaincre Lloyd. En fait, plus Klaus y pensait, plus sa tête avait un air diabolique. Le Gryffondors ne remarquait même pas qu'il était facilement visible pour Lloyd de comprendre ce qu'il manigançait dans sa petite tête.
Revenir en haut Aller en bas
Amadeus Lloyd
Dodo de la Farce
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 24/03/2013
Année / Emploi : 5ème année
Composition de la baguette : Sycomore et ailes de Billywig
Animal de compagnie : Batman, un hibou assez laid et partiellement idiot


MessageSujet: Re: Un week end sans matin   Dim 28 Avr - 20:44

Amadeus repoussa négligemment son assiette le plus long possible de sa délicate personne. Par dépit, et aussi parce que son estomac criait désormais famine, il attrapa un petit pain au lait tout à fait croustillant. Après avoir vérifié qu'aucun piaf sournois ne s'apprêtait à lâcher une autre bombe, il l’enfourna dans sa bouche et mâcha bruyamment. Pendant ce temps, Klaus racontait ses dernières mésaventures à la volière. Comme lui, Amadeus était très intrigué par cette affaire. surtout à cause du peu d'informations dont disposaient les élèves. il n'aurait pas été contre y entrer mais la manière que Klaus lui présentait était... comment dire.... très risquée.

L'ensemble de la table semblait être de son avis car personne n'était enclin à lui répondre positivement, et même à lui répondre tout court. Alors, une sucette dans la bouche, lui dessinant une grosse verrue à l'intérieur de la joue, il se tourna vers Amadeus. Sur le moment, toujours en train de mâchouiller son petit pain, il ne comprit pas tout de suite ce que lui voulait Klaus. Jusqu'à ce que son regard insistant demeure sur lui aussi longtemps. Tranquillement, il finit d'avaler sa nourriture et poussa un soupir fatigué. Klaus. Il l'aimait bien. C'était un gars sympa et original. Mais sur le front d'Amadeus il n'y avait as marqué pigeon.

"Je sais très bien ce que tu penses et c'est non. Passe encore d'inspecter la volière, mais alors fouiller dans la réserve. C'était carrément de la préméditation."

Les professeurs risquaient fort de leur retirer 200 points chacun s'ils tentaient d'entrer dans la volière de force mais s'ils, en plus, les pinçaient à fouiller dans la réserve. C'était complètement suicidaire.

"T'as pensé à regarder la volière par les airs. Genre prendre nos balais et récolter des indices? Je suis sur que ce cher Ravy n'a pas créer des boucliers interdisant le survol. Même si on peut pas se poser c'est déjà ça."

Il murmurait ses mots d'un air de ne pas y toucher, alors que clairement, il venait de proposer son aide à Klaus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un week end sans matin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un week end sans matin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aiguise Méninges :: Poudlard et ses environs ::   :: Tour de Gryffondor-
Sauter vers: