AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bataille de Nourriture version sorcier

Aller en bas 
AuteurMessage
Amadeus Lloyd
Dodo de la Farce
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 24/03/2013
Année / Emploi : 5ème année
Composition de la baguette : Sycomore et ailes de Billywig
Animal de compagnie : Batman, un hibou assez laid et partiellement idiot


MessageSujet: Bataille de Nourriture version sorcier   Dim 21 Avr - 12:56

Attention, il est instauré un tour par tour mais un nouveau joueur peut entrer dans le sujet quand il le souhaite.
Il est bien sur interdit de dire si votre projectile touche un élève ou non (sauf un PNJ)
Les baguettes sont interdites sauf pour ensorceler de la nourriture.


Vendredi 27 Septembre
Déjeuner

La matinée avait été fatigante, et l'ambiance était plutôt morne à la table des Gryffondor. Amadeus était assis avec les amis de Klaus, à côté de celui-ci et la discussion portait sur quelque devoir impossible à faire sans tricher. Tandis que les élèves des différentes maisons arrivaient encore par vagues, Amadeus en était arrivé à son plat de résistance. Le steak qu'il avait choisi était parcouru de nerfs tenaces et entouré de petits touches de gras que le jeune homme entreprit de découper. Son adresse n'ayant d'égale que sa précision, l'un des petits morceaux de carne atterrir dans l'oeil de son voisin d'en face. Amadeus éclata de rire. Furieux, la victime lui renvoya un bout de pain entre les deux yeux et bientôt les cinquièmes années commencèrent à ricaner bêtement en construisant des catapultes avec les cuillères. Et soudain, Amadeus aperçut Oli, en face de lui, de l'autre côté de la salle, au niveau de la table des Serpentards. Il ne savait pas quand il avait pu arriver, ni même s'il le regardait lui ou quelqu'un d'autre - ou même s'il s'agissait plutôt de son assiette. Une idée se mit aussitôt à germer dans son esprit.

"Hé, si on étendait notre champs de bataille."

Il désigna la table des Serpentard du menton. Aussitôt, des regards de connivence s'échangèrent, des yeux brillants de malice s'entre-regardèrent et d'un bloc, les Gryffondor cessèrent de se battre discrètement entre eux pour se tourner vers leur nouvelle cible. Mais avant que tous les bras ne se fussent levés pour ajuster leur tir, Amadeus se désolidarisa du mouvement, saisit une tomate énorme et gorgée d'eau sur un plateau de légumes avant de la balancer de toutes ses forces et dans un mouvement particulièrement furtif, aux milieux des premières années de Poufsouffle. Il ne faudrait pas qu'une table reste dans son coin ou encore qu'on ne punisse que les Gryffondor et les Serpentards. Au même instant, les premiers projectiles commencèrent à s'abattre sur les verts et argents quant aux balles perdues, elles percutait déjà les Serdaigles. Soudain, Poufsouffle riposta dans le dos des Gryffondor, ces derniers prenaient de nouvelles minutions, les autres entre surprise, colère et enthousiasme commençaient à attraper tout ce qui leur tombait sous la main. Amadeus saisit un énorme plat en fer blanc pour s'en servir de bouclier. Il s'était lavé dans la matinée quand même!

La Bataille de Nourriture pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asthartée Bridgestone
Occlumens

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 06/04/2013
Année / Emploi : 5ème année
Composition de la baguette : bois d’orme , ventricule de dragon, 29cm, rigide : parfaite pour des sorts et enchantements puissants, mais néanmoins élégants.
Animal de compagnie : un chat de race gris aux yeux bleus nommé Gribouille.


MessageSujet: Re: Bataille de Nourriture version sorcier   Dim 21 Avr - 15:55

Une pile de livres empruntés depuis quelques minutes seulement à la bibliothèque dans les bras, je m'empressais de me rendre dans la Grande Salle afin d'y prendre mon déjeuner. Je m'installai à la table des Serpentards, en compagnie d'autres élèves de mon année, et me jetai sur les plats, me servant copieusement afin prendre des forces pour mes révisions. J'avais l'impression d'avoir pris tellement de retard sur mon programme de préparation aux examens !
Alors que je parlais avec animation avec un de mes camarade sur le nouveau professeur de Défense Contre les Forces du Mal (qui était, il fallait l'avouer, effrayant mais si fascinant !), je remarquai une agitation à la table des Gryffondors.

Ces imbéciles étaient en train de fabriquer des mini-catapultes à l'aide de leurs petites cuillères et de s'amuser à se lancer des boulettes de nourriture tout en rigolant bêtement.
Je ne pus m'empêcher de lever les yeux au ciel et de lancer à ma table :
" Regardez ces idiots de Gryffondor ! Mais quels gamins ! Toujours prêts à se faire remarquer ! "

Mes voisins de table s'empressèrent de regarder en leur direction (quoique qu'ils ne méritaient pas tant d'attention) et de ricaner avec mépris. Il est vrai que les rouges et or étaient vraiment pitoyables !

Au milieu de la melée, j'aperçus rapidement ce traître de Lloyd, qui paraissait presque... propre .. Je ricanais :
" Hé regardez ! Vous croyez que Ravenhowl a menacé ce crasseux de Lloyd de le virer sur le champ pour motif d'atteinte à l'odorat d'autrui s'il ne prenait pas une douche rapidement ? "

Le crasseux en question dû peut être sentir nos regards moqueurs sur lui, et se retourna précipitamment, avant de nous faire un sourire carnassier et de faire des messes basses aux autres Gryffondors de 5eme année.

Les moqueries y allaient de bon train à la table verte et argent, quand soudain tous ces gamins de Gryffondor se retournèrent vers nous, et commencèrent à nous bombarder de purée, viande et autre nourriture présente sur leur table !
Bientôt, la table de Poufsouffle et de Serdaigle furent également bientôt mitraillées de rafales de nourriture par ces têtes brûlées de rouges et or.

Des exclamations de surprise et de dégoût tandis que différents élèves se prenaient une quantité incroyable d'aliments sur eux.
La plupart des étudiants s'empressèrent de riposter, ce qui créa immédiatement un climat de désordre dans la Grande Salle, déjà assez en pagaille avec tous ces hiboux qui volaient au-dessus de nous.
Chez les Serpentard, nous nous empressâmes de nous lancer un regard entendu. Nous avions besoin d'une stratégie, et vite (nous étions visiblement la maison la plus organisée de Poudlard). Nous devions prouver à l'ensemble de Poudlard que nous étions les plus forts en gagnant cette bataille. Nous prîmes simultanément nos baguettes dans nos mains, et sous la directive du plus malin et stratège d'entre nous (je lui cédai ma place de personnalité adulée), nous lançames en coeur un sortilège sur nos assiettes remplies de victuailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bataille de Nourriture version sorcier   Lun 22 Avr - 18:47

Même à cette heure ci, Klaus avait la tête dans le cul. Il fallait croire que sa "petite visite" de la veille à une de ses admiratrice de Serdaigle lui avait considérablement écourté la nuit. Mais ne nous attardons par sur ce point de la vie de Klaus.
Pendant toute la matinée, le jeune homme s'était fait traîner en cour par son camarade et Ami : Amadeus Lloyd. Malgré le nombre de différence qui les opposés, le feeling passait particulièrement bien entre eux et Klaus le considérait de plus en plus comme un ami proche. C'est donc sans surprise, qu'ils mangèrent ce jeudi ensemble. Leurs camarades était plongé dans une de ces passionnante discutions exclusive aux Rouge et Or pour le moins extravagante. Pour cette fois, Klaus n'y prit pas part et se contenta d'essayer de manger les deux yeux ouvert. Ensuite tout se passa très vite. Le sorcier ne comprit meme pas ce qui se passait. Pour résumer : Tout commença quand Il entendit un Pfuiiit... CHPOUF, puis un camarade s'écrier, il reconnut ensuite sans peine Lloyd se fendre de rire, puis ensuite un simple CHPOUF et enfin pleins de CHPOUF, "une guerre ?" se disait il. Il n'en était pas loin. L'adolescent entendit la voix stridente de notre chère Asthartée Bridgestone, puis Lloyd chuchota quelque chose. A partir de la, plus la peine d'essayer de vous traduire l'intraduisible, car un voyage au fond du cerveau de Klaus au moment précis du début des hostilité ne sortirait ABSOLUMENT rien de concluant.
C'est lorsque le cris et les bruits d'assiettes se faisait chose banale que Klaus releva la tete et réalisa qu'il était au beau milieu d'un champ de bataille et que ces satanés Serpentards commençaient à s'organiser pour mettre une jolie dérouillé aux Gryffonds. D'un geste rapide, Klaus attrapa Lloyd par la main et l’entraîna sous la table (il eut le temps de lancer un pot de yaourt ouvert dans la direction d'Astarthée, malheureusement c'est un jeune homme joufflu qu'il se le mangea pleine poire.)
Une fois hors d'atteinte, Klaus commença à se la jouer général de brigade.

" - Lloyd, les Serpentards sont BEAUCOUPS plus vicieux que nous ! Ils se sont déjà organisé et on va surement prendre chère... "

Klaus sortis sa baguette et utilisa le sortilège d'attirance pour attraper un chou à la crème qu'il balança à l'aveuglette sur la table des Serpentards. Un petit cri étouffé lui fit comprendre que le projectile avait atteint une cible.

" - Il faut être encore plus vicieux... On se trouve des alliés ! Pas les Poufsoufles, ils sont trop mou et trop gentil. On va voir les Serdaigles, eux ils ont de la ressource ! Avec leur sens tactique et notre puissance naturelle on va mettre une branlée à ces lézards sans pattes ! "

Il n'attendit pas la réaction de son ami et il sortit rapidement de dessous la table. Avant de partir, Klaus utilisa le sortilège Accio pour mettre à part toutes les assiettes, couverts et autre sur le coté et avec l'aide de quelques Gryffondors il retourna un des tronçons de table. Il donna l'ordre de faire pareil sur toute la rangée, de cette manière ils étaient à peu près parait face aux attaques des Serpentards. Par contre complètement découvert face aux Serdaigle qui étaient juste derrière eux.
Klaus se dirigea vers la table des Bleus et posa ses deux mains sur la table, a croupis pour éviter les projectiles. Il s'adressa à la première personne qu'il vit.

" - Ça vous dit de faire une alliance ? Si vous retournez vos tables de la même manière que nous vous serez protégé des Pouffsoufle. Quant à nous, nous couvrirons le coté des Serpentards ! C'est pratique d’être les deux tables du milieu... "

Le jeune homme se mangea une tomate de la part d'un Pouffsoufle rouquin qui éclata de rire. Klaus s'essuya, exaspéré, attendant la réponse du concerné.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bataille de Nourriture version sorcier   Mer 24 Avr - 23:30


♦ Bataille de Nourriture version sorcier (Vendredi 27/09 : déjeuner)

Ah le vendredi ! Journée splendide, journée magnifique ! Mon deuxième jour de week-end car oui, cette année, se sera quatre jours de week-end pas semaine. Merlin me récompense certainement pour mon dur labeur ! Ainsi que ce magnifique rumsteck qui se trouve actuellement dans mon assiette et dont je n'ai qu'une hâte : avaler. Après tout, je me suis levée à onze heures trente, juste le temps de m'habiller -une jupe bleu marine et jupon blanc nacré en-dessous plus veste de la même couleur et une chemise simple- refusant comme souvent de porter l'uniforme. En faite, ça dépendait de mon humeur et du nombre d'heures de cours que j'aurais dans la journée.

Alors que je lève mes couverts, prête à en découdre avec ma viande, quelqu'un chose de non-identifié vole vers moi pour s'écraser sur ma nourriture. Je tique, un tressaillement nerveux agitant l'un de mes sourcils. Des légumes viennent de tomber dans mon assiette... Pire ! Un chou-fleur à la crème ! Je déteste les chou-fleurs à la crème. Quelqu'un vient de me déclarer la guerre !

- Par Belzébuth qui a osé me déranger ! Me mis-je à crier comme une banshee, étonnant avec ma petite taille qu'autant de bruit puisse sortir de mon corps. Je vais tous vous faire la tête au carré !

C'est seulement à cette instant que je remarque qu'un carnage est en ce moment même entrain de se produire dans la Grande Salle. Des gens -à vu de nez, certainement des Gryffondors- ont décidé de démarrer une bataille de nourriture. Pourquoi aujourd'hui ? Hein ! Le sang bouillonnant, je pense à ma viande immangeable et au fait que je n'ai rien avaler depuis hier midi (je me suis laissée absorbée par autre chose hier soir) donc j'ai faim. Je ne suis pas de bonne humeur et un morceau de salade vient t'atterrir dans mes cheveux.

Je coupe la tête du premier venu ou j'attend encore un peu ?

Sans crier gare, je grimpe sur le banc avant de prendre place sur la table des Gryffondor et shooter dans le premier plat venu en direction des Poufsouffles. Toujours se méfier des blaireaux, ces machins étaient capables d'une véritable furie une fois énervé. Et oui, je sais, je ne suis pas bien placée pour prétendre ce genre de chose... Voyant arrivé un projectile qui ressemble fort à un pain, je sors de ma poche ma batte de Batteuse, le remet à sa taille avant de taper un grand coup dans l'aliment, l'explosant en quelques dizaines de morceaux qui volèrent dans tous les sens. J'hurle « Homerun ! » tout en ricanant.

Le premier qui me dit que c'est flippant de se trimbaler avec une batte dans la poche, je l'explose avec. Les battes, on peut toujours en avoir besoin. La PREUVE.

Je sens alors la table bouger sous mes pieds. Je jure en perdant à moitié l'équilibre, loupant mon esquive visant à éviter le saladier de purée qui arrivait droit sur moi. La moitié arrive sur les manches de ma veste. Je peste contre les abrutis que cette école abrite. Voyant que la table tremble encore -qui a eu la foutue idée de placer les tables comme bouclier ?- je saute prestement, les yeux lançant des éclairs.

Je suis plus exposée que jamais à tous les aliments qui volent dans la salle, j'en évite quelques-uns, m'en reçoit deux dans le visage et un dans les côtes. Sous le coup de la colère, la baguette tendu vers des plats miraculés, quasiment intacts de la table des Serpentards, je pense fortement le mot Repulso emmagasinant ma magie dans ma baguette et imaginant les plats valdingués dans tous les sens. Mon sort semble fonctionner puisqu'il j'entend un bruit de feraille qui tombe ; malheureusement, je ne peux pas vérifier de moi-même, je viens de repérer un Gryff' qui veut pactiser avec l'ennemie. Les jeunes de nos jours je vous jure.

Je m'approche avec la délicatesse d'un éléphant dans un magasin de porcelaine. Je l'attrape par le col pour le rapprocher de moi, tapant à l'aveuglette dans un morceau de viande volant avec ma batte. Je la repose ensuite violemment contre le bois de la table retournée.

- On va se mettre d'accord tout suite gueule d'ange, quand on déclenche une guerre, on la mène jusqu'au bout seul en se serrant les coudes. On ne va certainement pas couiner dans les pattes de l'ennemi. C'est clair ?

Je lui fais mon regard le plus menaçant que j'ai en rayon -aussi menaçante que je puisse l'être- et saute avec dextérité par-dessus la table pour me planquer derrière à cause d'une armada d'assiettes directement envoyées des Poufsouffle. Quand je dis qu'il faut que se méfier des Blaireaux ! Tout de suite après, d'un Accio incontrôlé, je laisse voler un saladier nouille avec une sauce tomate, il file au-dessus de ma tête et part s'écraser du côté de la table de Serdaigle. Bien fait pour ces Piafs.
Revenir en haut Aller en bas
Birdy de Windsor
Modo
Métamorphomage
La Blondasse Blonde

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 27/04/2013
Année / Emploi : 7e année
Composition de la baguette : Bois d'Orme, ventricule de dragon, 28,7 centimètres, plutôt rigide.
Animal de compagnie : Un rat, Newton


MessageSujet: Re: Bataille de Nourriture version sorcier   Lun 29 Avr - 9:38

La jeune fille avait attendu durant ses deux heures de cours le matin le déjeuner. Encore une fois, quand elle s'était réveillée, elle avait d'abord soupiré avant d'essayer de se rendormir, et quelques secondes plus tard, elle avait réalisé à quel point elle était en retard. Il était Dix heure moins vingt, elle avait vingt minutes pour se laver, s'habiller, se maquiller et se coiffer... Pour la jeune serpy' qui prenait au moins une heure à effectuer ces tâches quotidiennes, c'était un pari impossible que celui d'arriver à l'heure à son cours de... De botanique, cours qu'elle ne suivait plus depuis deux ans... Mais ce petit détail lui avait échappé. C'est donc en courant et en lançant des sorts d'attraction à tout va qu'elle s'était habillée, et au moment de quitter la salle commune, elle s'était demandée quel était son cours, avant d'hurler des injures contre les fondateurs de Poudlard.

Pour passer le temps en attendant le repas, elle était allée à la bibliothèque pour prendre de l'avance dans ses cours. Birdy s'était donc installée tranquillement à une table, et avait même pensé à prendre un petit livre pour Newton, son rat, persuadée que celui-ci aurait besoin de distraction. Elle avait commencé à réviser ses cours de Divination en baillant et en fronçant les sourcils. Alors qu'elle commençait à se remettre de ses émotions du matin, un groupe de premières années de Poufsouffle débarqua à la bibliothèque, au moment même où la bibliothécaire allait vers la Réserve pour y ranger des livres. Les jeunes sorciers avait profité de l'absence de la dirigeante des lieux, pour discuter à voix haute, rire, et même parfois crier. La serpy' avait fais un travail sur elle-même pour ne pas leur lancer trois petits sorts qu'elle aurait amèrement regretté...

Mais finalement au bout d'une demie-heure, elle avait rangé ses livres, prit Newton et quitté la bibliothèque pour aller fumer une cigarette. Il ne lui restait qu'un petit quart d'heure à patienter avant de pouvoir enfin manger, elle voulait utiliser son temps de manière utile !C'est donc en lisant un livre français, et non traduit pour pouvoir montrer à tous les élèves qui passeraient que elle maîtrisait plusieurs langues.

Et puis midi était arrivée, les élèves avaient commencé à sortir de leurs salles de classe, et Birdy avait enfin pu regagner la grande salle pour déguster un bon steak. Du moins c'est ce qu'elle espérait... Étrangement à Poudlard, la plupart des élèves ne sont pas des plus ponctuels quand il s'agit des cours, mais en revanche, pour ce qui est du repas ! La cloche avait à peine retentit dans le château, que la grande salle était déjà presque remplie ! C'était avec un petit sourire d'impatience, que l'adolescente avait regagné la table des Serpentards, où elle n'avait pas trouvé ses amis habituels, elle était donc allée s'asseoir à une place libre, à côté d'un petit groupe de cinquième année.

Mais alors qu'elle s'apprêtait à déguster sa salade et son steak, elle sentit quelque chose dégouliner le long de son thorax puis contre sa poitrine. La blonde s'était arrêtée dans son enthousiasme pour baisser la tête et voir un bout de viande huileux glisser contre sa peau, salissant au passage son chemisier d'uniforme. S'en était trop, définitivement trop... Le réveil, ça pouvait passer, après tout, l'avenir appartient à ceux qui se lèvent « tôt ». Les premières années, passe encore, on peut leur pardonner l'insouciance due à leur jeunesse...
« Mais qui est l'abruti qui m'a balancé ça ? Bordel ! »

Là elle ne pouvait plus se retenir... Elle eut la réponse à sa question en voyant deux tables plus loin un groupe de gryffondors, lancer de la nourriture à tout va en riant. Elle crut reconnaître des cinquièmes années... En observant de plus près, elle réalise qu'en fait on n'avait pas cherché à l'attendre, elle, en particulier, mais que tous les élèves étaient touchés. A ses côtés d'ailleurs, une élève de sa maison avait été également atteinte. Et visiblement elle réagissait mieux que Birdy, vu qu'elle se joignit en compagnie d'autres serpys à cette guerre de nourriture. En levant les yeux au ciel, la sorcière avait soupiré, et avait eu envie de s'en aller pour pouvoir laver son haut, mais une matière visqueuse vint s'étaler sur son front, faisant déborder le vase mental qu'était la patience de la jeune fille.
« Soit..., se contenta-t-elle de dire »

Et elle rejoignit les autres élèves, mais d'une manière plus digne en un certain sens, jamais elle ne se risquerait à prendre dans ses mains de la nourriture, c'était... Sale. Elle vit voler quelques pâtisseries, devant elle, et au moment où quelqu'un allait lui lancer un morceau de pain, elle fit en sorte que ses pâtisseries aillent s'écraser contre des élèves de gryffondors.

« Prenez ça dans votre face, les gosses ! »

Au final, ce moyen d'évacuer sa colère, lui apporter une certaine distraction par la même occasion !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeus Lloyd
Dodo de la Farce
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 24/03/2013
Année / Emploi : 5ème année
Composition de la baguette : Sycomore et ailes de Billywig
Animal de compagnie : Batman, un hibou assez laid et partiellement idiot


MessageSujet: Re: Bataille de Nourriture version sorcier   Jeu 2 Mai - 13:56

Amadeus approuva la tactique de Klaus et se décida à le couvrir tandis qu'il avait pour mission de s'allier avec les Serdaigles. Se dressant sur ses longues jambes maigres, le Gryffondor sortit de sous sa table comme un diable de sa boîte, il se saisit au passage d'un plat plein de petits pains au lait - ses préférés. En utilisant un wingardium leviosa hurlant, il ensorcela le tout et l'envoya sur les Serpentards. Sans être particulièrement effrayés, ils disparurent quand même sous leur table pour esquiver avant de riposter en direction des rouges et or.

Alors qu'il était particulièrement fier de sa technique de couverture, il aperçut son envoyé diplomatique rattrapée par Karigan et apparemment, cela ne se passait pas comme prévu. Voyant le profiter un échec critique de leur mission, Amadeus bondit sur la table, évita deux feuilles de salades et un chou entier pour atterrir de l'autre côté, juste derrière Klaus. Entre temps, courageuse comme elle l'était, la jeune fille était repartie se terrer sous la table et commençait à harceler les Serdaigles. Amadeus, sentant les risques de se trouver ainsi au milieu d'un nomansland, se rua sur Klaus, l’attrapa par sa ceinture et le tira sous la table à son tour, juste à temps pour recevoir le contenu d'une soupière sur la tête. Merci les amis. Tout en rejoignant Karigan, il lui lança un regard furieux:

"Bah bravo Kari! Maintenant les Serdaigles risquent de s'allier aux Serpillières."

Il secoua la tête. Après tout, on était jamais totalement sûr de ses officiers.

"C'est pas grave, je vous propose de viser les filles plutôt que les mecs. Une fois badigeonnées de viande froide et de jus de citrouille, elles arrêteront de se battre."

Il s'y connaissait. Personnellement, immunisé contre la saleté, il savait pertinemment que ce n'était pas le cas d'Asthartée. Se repliant sur l'autre côté de la table des Gryffondors, côté Poufsouffles, il prit soin de mettre trois tables entre lui et sa cible. Attrapant un plateau désormais vide qu'il installa comme un rempart devant lui, il saisit un gigantesque patte de poulet, dont les lambeaux de chairs et de peau témoignaient d'un coup de dent avorté, et la lança de toutes ses forces sur Asthartée.

"Allez! On va gagner!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asthartée Bridgestone
Occlumens

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 06/04/2013
Année / Emploi : 5ème année
Composition de la baguette : bois d’orme , ventricule de dragon, 29cm, rigide : parfaite pour des sorts et enchantements puissants, mais néanmoins élégants.
Animal de compagnie : un chat de race gris aux yeux bleus nommé Gribouille.


MessageSujet: Re: Bataille de Nourriture version sorcier   Ven 3 Mai - 21:03

Telle une armée d'archers, toute la table de Serpentard (ou du moins ceux que je voyais) fit voler dans les airs viandes, poissons, pains et pâtisseries, avant de les envoyer d'un coup de baguette magique totalement organisé en direction des tables ennemies. Nous étions LA maison la plus stratège et disciplinée, et malgré les dires des mauvaises langues, lorsqu'un élève appartenait à Serpentard, tous les verts et argents lui étaient solidaires. Et nous comptions bien jouer sur cet atout pour affirmer notre puissance lors de la bataille qui venait de commencer.

Je vis Evans ramper tel un immonde ver à vase en direction des Serdaigles, sûrement pour négocier une alliance. Je murmurai :
"Les misérables Gryffondors essaient de s'allier aux autres pour nous vaincre. On doit faire pareil, avant de tous les éliminer un par un !"
J'envoyai un morveux qui me traînait dans les pattes contacter les Poufsouffles (autant qu'il serve à quelque chose) avant de rediriger mon regard vers la table des bleus.

Evans était en train de discuter avec animation avec l'un deux, lorsque nous vîmes surgir une hystérique, le visage aussi rouge que l'uniforme qu'elle aurait dû porter. Cette dernière prit son compatriote par le col (je me surpris à espérer qu'elle le frappe) avant d'envoyer une volée de nourriture en direction des disciples de Rowena. Ébahie, je ne pouvais croire que cette idiote venait de rallier malgré elle les Serdaigles à notre cause.
Je balbutiai :
"Mais... mais... pincez-moi ! Cette imbécile vient RÉELLEMENT de nous offrir sur un plateau l'alliance des bleus ?!"
Je chargeai le premier venu d'aller effectuer les négociations avec ces derniers pour notre victoire. Les serpents écraseraient les Gryffons, aucun doute là-dessus.

Je repérai Lloyd, qui s'imaginant être un pitoyable général d'une tout aussi pitoyable armée,
prenait la tête des rouges et or. N'importe quoi.
Il nous fit un clin d'oeil avant de nous lancer à l'aide d'un Wingardium Leviosa (totalement désastreux) un plat de petits pains au lait.
"TOUS AUX ABRIS !", hurla un de mes camarades.
Ce que nous nous empressâmes de faire, plongeant sous la table.

Nous restâmes quelques instants dissimulés, évitant ainsi de nous prendre une volée de nourriture, et finalement, je décidai de jeter un coup d'oeil à l'extérieur pour être tenue au courant de se qui se passait.
Je sortis de ma cachette, et montai doucement sur la table pour avoir une meilleure vue sur les événements qui se déroulaient dans la grande salle. Je repérai Lloyd qui enguirlandait l'hystérique de tout à l'heure. Logique, elle avait fait capoter leur plan d'alliance. Hélas, je remarquai une petite animation du coté du crasseux. Il rassembla tous ses alliés rouges et ors, et leur fit par de ses paroles. Il a un plan, devinai-je.
Je passai la tête sous la table, et lançai à tous les Serpentards qui se terraient là :
"Faites attention, les Gryff' manigancent quelque chose ! "

Je redirigeait mon attention vers le graisseux, espérant qu'il n'imaginait pas des plans à l'image de son hygiène douteuse.
Ce dernier parlait en me montrant du doigt et en faisant un grand sourire sadique. Pas bon ça, pas bon du tout. Je n'eus même pas le temps de me mettre à l'abri, que Lloyd m'envoya droit dessus une énorme cuisse de poulet dégoulinante de sauce. Je la vis arriver au ralenti vers moi, totalement ébetée, et s'écraser sur ma poitrine. Et donc sur ma chemise. Qui était blanche. Le morceau de viande tomba, laissant une trace horriblement sale et voyante sur mes vêtements. J'étais tellement sous le choc que je ne pouvais pas réagir. Je remarquai une trace de dents sur la patte qui m'avait violemment percutée, ce qui voulait donc dire que quelqu'un l'avait croqué, laissant des traces de salive sur cette immondice que j'avais touché. Mais... C'était à se choper une maladie ça ! C'était rempli de microbes ! J'allai sûrement mourir, terrassée par une Lloyddegueulassonite.
Ce fut cette pensée qui me fit reprendre mes esprits. Je rugis :
"LLOYD !! TU COMPTES M'ENVOYER À SAINTE MANGOUSTE OU QUOI ?! TU AS MA PROMESSE QUE TU VAS REGRETTER TON GESTE !! "
Je pris quelques instants pour réfléchir à quel supplice je pourrai lui infliger. C'est en jetant un petit coup d'oeil au plafond qu'une idée vraiment génial me vint à l'esprit. Pourquoi ne pas utiliser les hiboux pour faire le sale travail ?
Je sautai à pied joints à terre, pris un sac de cours dans mes bras, le vidait. Rien d'intéressant. J'en pris un autre, dont les affaires finirent également à terre, et poussai un cri de victoire. Un miamhibou ! Exactement ce dont j'avais besoin !
Sans me soucier une seule seconde du propriétaire, je m'en emparai, et commençai à attirer les hiboux et autres chouettes en l'agitant dans les airs.
Lorsqu'une quantité non négligeable d'oiseaux m'entourèrent, j'ensorcelait la friandise afin qu'elle poursuive le graisseux qui avait osé me salir, MOI jusqu'à ce qu'elle s'écrase sur lui , et le lançai en sa direction. Il risquait de souffrir, attaqué par des milliers d'oiseaux de proies, et à cette idée je ne pus me retenir de ricaner.
Et tant qu'à faire, je volai une veste que j'avais trouvé sur un banc, et m'en vêtis afin de cacher l'horrible tache qui maculait mon uniforme et courut me réfugier sous ma table, les yeux fixés sur le miamhibou qui se rapprochait de Lloyd...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith Redwings
Petite violoniste albinos

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 04/05/2013
Année / Emploi : 1e année
Composition de la baguette : Bois de Pin, ventricule de dragon, 21,5cm, flexible.
Animal de compagnie : Non


MessageSujet: Re: Bataille de Nourriture version sorcier   Mer 8 Mai - 23:40

HS:
 


Incroyable de se dire à quel point une situation peut rapidement passer de tranquille à totalement chaotique. Et chaotique, était le seul mot que Lilith trouvait pour décrire la situation dans laquelle était plongée la grande salle actuellement. Quelques minutes auparavant, elle était encore plongée dans son livre d'étude des créatures magiques, juste avant de plonger... sous la table lorsque tout avait commencé. Et maintenant elle était recroquevillée sous la table des Poufsouffles, son livre transformé en bouclier de fortune contre les projectiles alimentaires qui volaient dans tout les sens, pendant que la plupart des élèves présents se livraient à une véritable guerre ouverte.
Lilith trouvait pourtant que le déjeuné avait bien commencé...

Quinze minutes plus tôt, elle était arrivée dans la grande salle, plongée dans son livre de cours, regardant à peine ou elle allait. Elle s'était assise rapidement à la table des Poufsouffles, et sans quitter des yeux son paragraphe, s'était emparée de la cuillère qui accompagnait un plat de purée et s'en était servie une portion. Captivée par sa lecture, elle n'avait même pas fait attention aux habituelles moqueries qui fusaient à son attention de la part d'élèves de première année quand ils passèrent derrière elle. Elle ne vit pas non plus les début de la bataille et encore moins son déclenchement.
En fait, ce n'est que lorsque le volume des voix et des cris augmenta, et qu'une grosse boule de sauce blanche vint éclater à moins de deux mètres d'elle, éclaboussant sa robe en même temps que ses voisins, qu'elle réalisa que quelque chose ne se passait pas comme d'habitude. Quittant enfin sa lecture, elle se résigna à jeter un coup d’œil derrière elle aux autres tables tandis que les élèves de Poufsouffles lançaient des cri indignés et revanchards. Ses yeux s'écarquillèrent alors et elle se baissa aussi vite qu'elle pu, évitant de peu une assiette remplie de hachis parmentier qui vola au dessus de sa tête et s'écrasa sur le torse de son voisin d'en face. Beaucoup d'élèves s'étaient levés et attrapaient toute la nourriture qui passait à leur portée pour la jeter sur ceux des autres tables. Au cœur de la bataille ainsi créée, plus enflammés que tout les autres, les élèves de Gryffondor menait un véritable branle bas de combat, poussés par les encouragement de celui qui semblait être leur chef, un rouquin déjà couvert de morceau de pain et autres aliments. Une fille était même monté sur leur table pour expédié des plats entiers sur les tables adjacentes.
Lilith eut le temps de voir tout cela avant de plonger sous la table pour se mettre à l'abri.

La bataille gagna en ampleur avec plus ou moins de stratégie, et bientôt se cacher sous la table ne fut plus suffisants. Les quelques élèves qui n'avaient pas rejoint le combat se mirent à se protéger sous leurs sacs ou, pour les plus téméraires, à fuir empressement la salle. Lilith avait donc relevé son livre, assez large heureusement, au niveau de son visage pour échapper au plus de projectile possible. Son esprit oscillait entre la peur devant une situation inattendue et inconnue et la surprise la plus totale devant la réaction des élèves, comme si tous étaient formés à réagir d'une façon précise à ce genre d’événement. La petite albinos trouvait plutôt bizarre de se jeter ainsi de la nourriture à la figure, peut être était ce une coutume de l'école ? Elle ne savait pas si cette coutume lui plaisait vraiment.
Un morceau de steak atterrit à coté d'elle et éclaboussa sa robe de sauce à viande. Lilith sursauta et se recula contre un pied de table. Un garçon de troisième année passa alors la tête sous la table et lui jeta un regard enflammé. Ses cheveux était pleins de bouts de haricots.

« Eh la petite albinos ! Reste pas planquée ! Relève toi de sous la table ! On a besoin de tout les Poufsouffles disponibles pour gagner ! »

Lilith lui lança un regard angoissé sans rien répondre. Devant son manque de réaction le garçon fini par se redresser et reparti dans la bataille. Ne pouvant empêcher sa curiosité de s'éveiller malgré sa peur, la fillette risqua un léger coup d’œil au champ de bataille.
Les Gryffondors et les Serpentards se livraient un combat sans merci où chacun rivalisait de stratégie. Les Serdaigles quand à eux avaient pour la plupart rallié le camp des élèves émeraude et argent. Les Poufsouffles quand à eux n'avaient apparemment pas encore choisi de camp et tiraient sur un peu tout le monde. La cacophonie ambiante qui s'en dégageait faisait mal aux oreilles de Lilith. Néanmoins elle distingua nettement la myriade de bruissements lorsqu'ils apparurent. Elle osa passer légèrement la tête de dessous la table pour voir d'où il provenait. Elle écarquilla les yeux en voyant une myriade de hiboux suivre une croquette de miamhibou qui volait toute seule dans les airs... En direction du rouquin qui menait les Gryffondor, à quelques mètres de sa propre position. Excités par l'idée d'attraper les premiers la nourriture, les rapaces nocturnes allaient se jeter sans cérémonie sur la personne qui se trouverait sur leur chemin, serres en avant.

« Attention ! » ne pu s'empêcher de crier Lilith en réflexe.

Voyant un nouvelle salve de projectiles partir dans sa direction, elle replongea illico sous sa table sans voir si le garçon avait entendu l'avertissement ou non. Son livre de nouveau devant les yeux, la petite albinos senti un choc dessus au moment ou un œuf s'y écrasa. La bataille redoublait d'ardeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli Hewlett
Admin
THE gros méchant

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 10/02/2013
Année / Emploi : 5e année
Composition de la baguette : Bois de prunellier, 30cm et ventricule de dragon.
Animal de compagnie : Aucuns.


MessageSujet: Re: Bataille de Nourriture version sorcier   Sam 11 Mai - 16:36

Hum... Quel étrange spectacle. Je suis là, vous imaginez, contre le mur de la grande-salle. Je me suis éloigné du champs de bataille et je regarde, la bouche entre-ouverte, ces macaques se lancer de la nourriture à la gueule. J'observe surtout la table des Gryffondor. Ils ont un enthousiasme fou à se mettre les mains dans de la nourriture. C'est la preuve qu'ils ont tous un peu de sang de troll dans leurs veines. Mais j'avais déjà prévu le coup de la bataille de nourriture. Ce n'est pas très original. On en voit des milliers dans les films. Alors j'ai établi une stratégie avec les Serpentards. Il y a même une marche à suivre imprimée à l'intérieur du dortoir. Et pourtant, il n'y en a que la moitié qui obéissent en utilisant leurs baguettes pour ensorceler les plats les plus solides et les balancer à la figure des rouges et or. Je suis un peu le colonel, celui en charge des opérations. On me jette des coups d’œil, on me pose des questions et moi je hoche la tête. J'ai beaucoup plus de classe en tant que leader que ce pouilleux de Lloyd autour duquel on peut voir planer cet aura de crasse dégoûtant. Mais lorsque je vois Astharthée debout sur la table, un morceau de viande lui écrasant la chemise, je m'exaspère. Les Serdaigles sont maintenant de notre coté. À quoi bon continuer de s'enfoncer dans la défaite, imbéciles de Gryffondors ? Je m'approche donc et saute sur la table à mon tour. Je fais s'élever les assiettes de purée de pommes de terre et une dizaine de mes compères émergent de sous la table pour en faire autant. J'ouvre la bouche, identique à un capitaine d'armée. Mon regard assuré planté dans celui de Lloyd puis sur celui de ce satané Klaus. La stratégie ? C'est la B-16 de l'imprimé '' à faire en cas de bataille de nourriture version sorcier ''.

« Amplificatum ! »

On entend de chaque coté de moi le même sortilège. Le but étant de transformer la table des Gryffondors en véritable montagne de purée et ainsi, réduire à néant leur champ d'action. La victoire est à nous, c'est clair. Ce qui me surprend un peu, c'est le manque de réaction au niveau des professeur. Ravenhowl avait réagi beaucoup plus rapidement lors du duel opposant Klaus à ma personne. Peut-être retirent-t-ils un quelconque amusement à assister à cette guerre d'enfants. J'imagine aussi que puisque toutes les maisons et non seulement quelques élèves participent à ce délit, il est beaucoup moins aisé d'y mettre fin. À la place du directeur, j'aurais fais disparaître tous les plats et attaché les élèves à l'origine de la bataille aux arbres de la forêt interdite. À la merci des loups garous et des araignées géantes. Malheureusement, je n'ai que quinze ans et ne suis donc pas directeur de Poudlard. Je vois les Serdaigle nous copier. Oh, j'espère que Lloyd aime les pommes de terre parce qu'il va en avoir pleine la... gueule.

« À mon signal ! »

Je me penche pour éviter une tarte à la crème de la part d'un Gryffondor particulièrement téméraire. Très drôle.

« Go! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Hollybell

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/05/2013
Année / Emploi : 3e année

MessageSujet: Re: Bataille de Nourriture version sorcier   Sam 25 Mai - 19:10

Sérieusement, Poudlard s'était changé en véritable zoo rempli de macaque porcins. Comment gâcher la si bonne nourriture que préparaient les domestiques pour ravir leur palais? Bon, le problème c'est que on allait certainement pas leur refaire un nouveau repas et qu'ils allaient passer le reste de la journée sans manger jusqu'au soir... Sérieusement, ces enfants ont vraiment aucun respect pour la bouffe.

C'est vrai, Kairi avait faim depuis ce matin, après un solide petit déjeuner, son estomac avait commencé à gargouiller avec force à partir de 11h30 pendant son temps de pause, par chance, personne n'avait entendu son estomac cirer famine, car elle était en train de lire un comic sur l'escalier mouvant. Les escaliers mouvant sont vraiment agréables pour lire, bon c'était un peu déroutant pour les gens de voir la Serpentarde lire son comic sur un escalier qui bouge, mais elle s'en fichait pas mal.

L'heure du déjeuner sonna et la jeune fille rangea son comic et se rendit à la grande salle en sifflant l'hymne de l'Angleterre. Arrivée dans la grande salle, elle s'assit à côté de sa camarade de crasse Ach Ledger. Après l'avoir saluée d'un signe de tête, elle commença à remplir copieusement... Jusqu'au moment ou la salle commune se changea en véritable champs de guerre. Kairi essaya alors de les ignorer... Jusqu'au moment ou elle se prit du jus de tomate en pleine tête, de la part des Bouffondor...


...Bande de...

Elle empoigna alors le plat d'une belle dinde "Technique spéciale du volatile volant !" hurla elle, et le plat s'envola... Une belle dinde rôtie vola au dessus de la table des Serpentard pour aller jusqu'à la table des Gryffondor, ou elle finira peut être bien par s'écraser au milieu de la purée de la bande d'Oli !

Je m'en vais vous apprendre à gâcher la nourriture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ach Ledger
Admin
Fourchelang leader de la Chimére

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 22/05/2013
Année / Emploi : 5 ème année.
Composition de la baguette : Bois de Houx, Ventricule de Dragon, 28 cm, solide.
Animal de compagnie : Cat, un chat sphynx blanc borgne sur le lit de mort. (Tu peux l'appeler Cadavre si ça te chante.)


MessageSujet: Re: Bataille de Nourriture version sorcier   Dim 26 Mai - 12:37

Gosh best day ever. J'aime cette journée halala! Devinez pourquoi ?! Ouais ouais! Bataille de bouffe! J'aime gâcher d'la nourriture, ouais c'est une réaction de riche mais rien n'excuse les pauvres de gâcher. Encore un privilège hein. Enfin bref j'aime bien gâcher. C'est marrant. Ça rend vivant. J'imagine que c'est encore notre sordide esprit primitif, détruire pour se sentir vivant hein? J'dirais plus détruire, puis transcender, puis créer puis détruire... C'est une boucle qui s'annule. Comme la vie enfaite. Haha j'suis trop intelligente. Stop lancé de fleur. Et puis bon je gâche pas MA nourriture. Je gâche celle des autres. C'est plus fun. C'était un sale Vendredi 27 Septembre. C'était le déjeuner. Et rien, rien ne m'ennuyait plus que le Vendredi. Cours de défenses contre les forces du mal. Rien que le nom est chiant purée... 'Fin bref. Déjà pourquoi on apprend pas les défenses contre les forces du "bien" hein ? Oui bon ok quelque part un simple court de sortilège où on apprend un simple sort de défense sert contre les forces du "bien".

Cette notion de bien et de mal m'échappe totalement. C'est dingue. Troublant. Déstabilisant. Rien qu'en lisant n'importe quel livre d'ailleurs. Pourquoi tout le monde dis que c'est à Serpentard qu'on trouve les plus perfides? Genre y'a pas de perfides à Poufsouffle. Non j'ai rien dis. Je veux pas voir les perfides de Poufsouffle, ça doit être un grand moment de la bizarrerie. Bon bon woilà woilà. Et en plus avec les Gryffondor quoi. Certains sont tellement... arrogants... Que je me retiens de vomir. On dit de Serpentard que c'est une maison pourrie jusqu'à la moelle, je pense qu'elles le sont toutes. On pense trop Serpentard, Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle... On pense pas élève de Poudlard. C'est tout. J'ai rien d'autre à dire j'pense.

C'était peu intéressant hein? Et le pire après ça, BOTANIIIIIQUE! Est-ce que le monde veut ma mort? Non mais je demande hein. P'être ouais. Donc après un cours pire que fatiguant, un bon déjeuner ne me ferais pas de mal. J'étais donc arrivée pendant que la salle était presque vide, et m'étais assise sur le banc et la table habituelle des Serpentard. Je commence à croire que le Choixpeau ne voulait que ma mort en me plaçant dans cette maison. Je n'ai presque que des ennemis à Serpentard... C'est le fait que je sois Fourchelang? Peut-être. En tout cas ce chapeau a ruiné ma vie. J'te remercie hein. La salle commençait à se remplir peu à peu, et Kairi Hollybell, une camarade de farce et attrape, s'assit à côté de moi. Je la salue d'un signe de tête, et toute la table couleur ortie se mit à se remplir la pense bruyamment. halala. Et on tueras tous les affreux hein.

Et là... Kairi se prend un jus de tomate sur la tête. Ses cheveux bruns cendrés sont recouvert de ... Oh... D'un Gryffondor en plus! C'est de la triche je peut lancer quoi comme trucs verts moi ?! A part des cornichons sérieux ?! TRICHEUR ! J'aime les batailles de bouffe. C'est le truc le plus cool qui peut arriver dans l'année. (Avec les cours où les boules puantes sont au rendez-vous.) Pendant que Kairi s'énerve à balancer une ... dinde... Oui une dinde... Dans un tas de purée dégueu sur la table des Gryffondors ... Ils vont comprendre leur souffrance ceux-là ! Je m'arme d'une bouteille d'huile d'olive et ... BORDEEEEEEL ! J'ai failli me prendre un plat de patte au pesto! Heureusement je l'ai évitée à temps... Mais à quel prix ? Me voilà par terre, devant la table des Gryffondor, désarmés de mon huile d'olive... JE VAIS ME FAIRE ATTRAPER! Je "cours" à quatre patte, enfin rampe même, et me réfugie en dessous de la table de ces Bouffondor, en espérant qu'aucun d'eux ne m'a vu ni ne m'embêteras... Ne regarde pas ce qu'il y a en dessous de ta table toi là-bas hein!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bataille de Nourriture version sorcier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bataille de Nourriture version sorcier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [THEME] Les échecs version sorcier ? PV Sally
» Devant un jeu d'échecs. [ PV Ron ]
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Élections-US :La bataille des sondages ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aiguise Méninges :: Poudlard et ses environs ::   :: La Grande Salle-
Sauter vers: