AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett]

Aller en bas 
AuteurMessage
Birdy de Windsor
Modo
Métamorphomage
La Blondasse Blonde

Birdy de Windsor

Messages : 122
Date d'inscription : 27/04/2013
Année / Emploi : 7e année
Composition de la baguette : Bois d'Orme, ventricule de dragon, 28,7 centimètres, plutôt rigide.
Animal de compagnie : Un rat, Newton


Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Empty
MessageSujet: Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett]   Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] EmptyDim 12 Mai - 23:06

Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Tumblr_lltjeixy2u1qdqkxr
Vendredi 20 Septembre 1991



Cette fin de cours, n'était pas une fin de cours ordinaire, c'était la fin de cours qui présagée le début d'une grande soirée dans la salle commune des Serpentards !Ça faisait depuis quelques temps déjà que Oli et Birdy y songeaient, et après que la jeune fille ait finalement décidé de laisser de côté ses « bonnes » résolutions, ils avaient décidé de faire ça le vendredi soir, avec quelques élèves venant de l'élite de Poudlard, la crème de la crème. Ceux qui essayeraient d'y rentrer sans invitations (et elle savait qu'ils allaient être nombreux) se verraient virer à coup de pieds au derrière des cachots. Pendant toute l'heure du midi, la jeune fille avait posé des sortilèges d'impassibilités, d'anti-camini, de surdité et un sort de limite d'âge. Ça l'avait considérablement épuisée, mais elle avait finalement réussi à se reposer et maintenant elle était en pleine forme !Elle sortit de son cours en souriant et se précipita sans attendre qui que se soit sa chambre. A l'intérieur de celle-ci, elle lança des sortilèges d'attraction pour avoir le plus vite possible ce qu'elle désirait, une jolie robe de soirée, des escarpins horriblement hauts, mais terriblement sexy, de la lingerie française, et son maquillage. Une fois que tout fut sortit et soigneusement plié sur son lit, elle se dépêcha d'aller se laver, en ne pouvant s'empêcher de glousser, elle était vraiment impatiente à l'idée de se trémousser en compagnie de l'élite des élèves. Cette soirée allait être géniale...

Une heure plus tard, Birdy ressortait des douches plus propre que jamais, elle aimait prendre son temps pour se préparer dans ces moments là et se prélasser sous l'eau chaude était un petit bonheur du quotidien dont elle aimait profiter. En sortant, elle décida de faire un détour par la salle commune pour vérifier que les élèves qu'elle avait chargé de s'occuper du ménage, étaient bel et bien en train de nettoyer la salle commune et de déplacer les meubles. Comme il fallait s'en douter, la plupart étaient en train de chahuter. Elle essaya de paraître la plus sévère possible, du moins autant qu'elle le pouvait en serviette de bain
.

« Cesser un peu ces enfantillages et dépêchez-vous de finir de ranger, je vous rappelle qu'il vous reste un peu plus de deux heures pour finir de débarrasser la salle, et d’aménager celle-ci. »

En voyant la blonde s'énerver, tous se dépêchèrent de repartir à leur poste en grognant un peu. Satisfaite de son autorité, la sorcière retourna dans le dortoir des filles pour se maquiller.

* * *

Deux heures plus tard, Birdy était encore plongée dans un livre, son maquillage et sa coiffure étaient prêts et il ne lui restait plus qu'à s'habiller. Elle décida avant toute chose d'aller vérifier si la salle était prête et si ses « videurs » étaient arrivés. En effet, la salle commune était devenue la parfaite salle pour une soirée, les canapés avaient été poussé pour dégager de la place pour danser, sur une table, des dizaines de bouteilles plus grandes les unes que les autres étaient sagement posées, n'attendant plus que d'être bues, et deux poufsouffles assez grands et musclés pour tenir tête à des fauteurs de troubles étaient installés, attendant visiblement leurs instructions. L'adolescente se précipita vers eux pour leur donner leurs ordres. Avec son grand sourire charmeur, elle s'empressa de leur expliquer :

« Tout d'abord, merci d'être venus les garçons, ensuite, voilà ce que j'attends de vous :je veux qu'il y en est un dehors, pour vérifier que nos charmants enseignants ne viennent pas mettre leur grain de sel, et un ici pour que en cas de problèmes, il vire la cause de ces problèmes, c'est compris ? »

Ils acquiescèrent tous les deux, et pour les récompenser, Birdy fit en sorte qu'ils aient une vue plus qu'agréable sur son décolleté. En souriant, elle repartit s'habiller dans sa chambre. Une fois revêtue de sa tenue de soirée, elle constata avec joie que sa robe était juste suffisamment courte pour que l'on puisse voir ses portes jarretelles rattachés à ses bas résilles.

« Bon sang que c'est provoquant, ne put-elle s'empêcher de glousser en imaginant déjà tout les regards braqués sur elle. »

C'était plus que forte qu'elle, il lui fallait toujours plus d'attention, toujours être le centre d'intérêt du reste des élèves, et la sorcière allait faire en sorte de l'être pour sa soirée.
* * *

Il était à présent vingt et une heure, l'alcool coulait à flot, et Birdy se dit que la fête se présentait comme étant parfaite. Actuellement elle buvait son... Son combientième verre déjà ?Boarf, ça avait peu d'importance !Elle buvait donc son verre, dans un coin de la pièce, cherchant du regard son charmant ami Oli qu'elle n'avait pas vu de la soirée. En effet, la sorcière était tombée sur n'importe qui sauf son camarade avec qui elle avait organisé la fête. Au centre, elle voyait les Serpentards avec qui elle avait l'habitude de traîner en train de danser, mais pour l'instant elle avait d'autres projets que de les rejoindre. Depuis bien trop longtemps, le jeune garçon prenait un malin plaisir à refuser ses avances, ce soir serait le soir où elle arriverait enfin à obtenir ne serait qu'un baiser de sa part. Pour mettre son plan à l'exécution elle s'était habillée de la manière la plus sexy, la plus provocante qui soit (sans pour autant ressembler à une catin de bas quartier), son maquillage était parfait, n'importe quel garçon aurait pu craquer en la voyant, elle espérait que le Serpentard serait un garçon de ce genre ce soir.

La jeune fille réussi enfin à trouver une petite tête brune sortant du lot des élèves dans un coin de la salle, et visiblement en conversation avec quelqu'un. De la manière la plus gracieuse que son état d’ébriété le permettait, elle se fraya un chemin dans la foule dansante d'élèves et se dépêcha de rejoindre Oli. Elle bouscula la personne avec qui il parlait sans même faire attention à qui ça pouvait bien être en glissant à cette même personne un délicat « Dégage », et se jeta sur le garçon pour déposer une bise sur sa joue.

« Regarde-moi ça Oli !Cette fête sera sûrement la meilleure de l'année !Nous sommes de purs génies ! »

Elle éclata ensuite d'un joli rire et déposa son verre vide au sol. Avant de reprendre :

« Alors, t'étais passé où ?Je t'ai cherché partout c'était horrible, j'ai dû me coltiner une espèce de gosse qui voulait apparemment faire « ami-ami » avec moi, il était répugnant ! »

_________________
Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli Hewlett
Admin
THE gros méchant

Oli Hewlett

Messages : 83
Date d'inscription : 10/02/2013
Année / Emploi : 5e année
Composition de la baguette : Bois de prunellier, 30cm et ventricule de dragon.
Animal de compagnie : Aucuns.


Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Empty
MessageSujet: Re: Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett]   Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] EmptyMer 15 Mai - 4:06

Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Tumblr_mmrjeuTTqQ1r0byljo1_500

J'en ai marre d'être en retenue avec Klaus et le directeur. Ça a le don de m'ennuyer considérablement. Et c'est pour tromper cet ennui que j'ai accepté d'organiser avec Biry une fête, ce soir. Je suis convaincu qu'à défaut de m'apporter une quelconque différence quant à mon problème, cette soirée aura le chic de me divertir et de me le faire oublier. Je fourni l'alcool et la drogue. Pour le reste, c'est cette blondasse de pot de colle qui s'en occupe. Oh oui, elle a le chic de m'énerver parfois. Je me souviens de la fin d'un match l'année dernière où elle a tentée de m'embrasser sur les lèvres. Quelle répugnante idée. Mon corps n'est pas fait pour être touché par n'importe quel abrutis. Je sais bien que je suis irrésistible mais un peu de retenue serait souhaitable. De toute manière, j'ai d'autres chats à fouetter. En effet, lors de l'escapade dans la réserve avec Macadam, j'ai emprunté un livre de magie noire. Lorsque je dis emprunté, je veux dire que je l'ai prit sans demander et que je ne compte pas le rendre. Ce livre explique quelques manières peu orthodoxes pour camoufler ses crimes. L'ouvrage est donc pour moi tout ce qu'il y a d'intéressant. J'ai compris à mes dépens que la prudence était une vertu que j'ai négligé trop longtemps. En particulier depuis ma maladresse au cours de soins aux créatures. Je ne dois plus jamais me montrer aussi féroce devant un professeur. Du moins, pour l'instant. Après mon cours de botanique avec ces têtes brûlées de serdaigles, je me suis pressé de rejoindre ma chambre pour feuilleter mon magnifique et maléfique grimoire. Je trouve très amusant de devoir offrir du sang humain au livre pour qu'il s'ouvre. C'est une procédure que j'ai découverte en laissant mon doigt glissé sur la couverture. Cette dernière étant aussi tranchante qu'un rasoir, j'en ai retiré une jolie coupure. Maintenant que je le sais, je demande à quelqu'un de moins important de le toucher. Leur expression me fait toujours un peu sourire. Je dis toujours même si je ne possède ce livre que depuis hier soir. Je tourne les pages. Il y a quelques trucs utiles comme un voile magique qui peut camoufler son crime du regard de témoin alors qu'on le commet sous leur nez. Je lis la formule lorsqu'on vient s'asseoir au pied de mon lit. C'est Spleen. Pas la fille mais son frère. Il vient m'avertir que la fête a commencée depuis presque une demi-heure. Je le pousse du pied pour qu'il enlève son minable derrière de sur mon drap. J'avais oublié cette fête et Windsor. Je me lève donc pour enfiler des vêtements plus avantageux que ma robe de sorcier. Des vêtements à la mode et de bon goût. Vous savez, je ne le fais pas pour moi. Je le fais pour que les autres êtres de ce monde remarquent ma qualité sociale. Avec l'aide de mon compère et de quelques autres de ma bande, je transporte les boîtes d'alcool moldus comme sorcier vers la salle commune. La drogue ? Je l'ai bien caché dans la poche de mes exquis jeans noirs. Ce n'est pas pour n'importe qui.

La fête bat son plein et je commence à ressentir l'effet de l'alcool. Je me décide à arrêter de boire. Je n'ai aucune envie d'être au même niveau que ces bêtes qui souffrent d'amnésie le lendemain matin. Je vaux beaucoup mieux qu'eux. Je rejoins Bobby à qui j'avais promis une ligne en échange d'un service quelconque. Je crois que c'était de mettre la tête de Lloyd dans les poubelles. Bref. J'en profite pour discuter avec lui du lamentable choix vestimentaire de nos camarades du sexe opposé. Semblent-t-ils qu'elles voudraient n'avoir que des ficelles et des talons hauts pour êtres satisfaites de l'exhibition de leurs corps. Nous rigolons tranquillement puis l'ouragan débarque. L'ouragan Birdy Windsor. Elle pousse Spleen et s'assoit sur mes genoux telle la succube qu'elle est. Je ne suis pas surpris. Je savais qu'elle profiterait de cette soirée pour tenter encore une fois de profiter de ma magnificence. Malheureusement pour elle, je n'envisagerai jamais de toucher à une fille de rue. Et avec cette robe, c'est ce à quoi elle me fait penser. Elle m'embrasse et je suis choqué. Il y a des limites. Je me force tout de même à être délicat et à ne pas lui cracher à la figure. Après tout, je dois me montrer quelques peu conciliants avec les êtres de son espèce. Si je décide de monter une armée de mages noirs, je dois avoir quelques disciples. Je dois me faire... apprécier. Oui. Alors je prends une gorgée de bière et plisse les yeux en l'écoutant. Elle me parle comme si elle était une enfant. C'est ridicule. Je ne comprend pas comment les autres garçons peuvent trouver cette attitude aguichante.

« Je n'irais pas jusqu'à me qualifier de génie si j'étais toi. Ça ne prend pas un diplôme pour organiser une fête. Le vrai génie c'est autre chose. »

Je suis satisfait de moi, je me trouve gentil. J'aurais pu la traiter de fille d'elfe de maison apparentée à un troll des montagnes. J'y suis allé plus subtilement. Je dépose ma bouteille au sol. Les fémurs de Birdy commencent à me faire mal aux cuisses. J'essaie d'être un peu plus confortable dans mon siège. Soudain, on entend comme du grabuge à l'entrée de la salle commune. Ce sont des poufsouffles qui ont entendus parler de la fête et qui voudraient bien participer. Je pousse Birdy et vais voir. Il y a ce grand type baraqué qui fait office de videur mais il n'a pas l'air de savoir ce que font un plus un. Je passe ma porte dans la porte et défi ces blaireaux avec mépris. Si je déteste une maison plus que Gryffondor, c'est bien Poufsouffle. Ce ne sont que des faibles d'esprits qui n'avaient pas assez de talent pour rejoindre les trois autres bannières. Ils m'ont reconnu et ont arrêtés de se disputer avec le valet de service. Je ricane.

« En fait, vous pouvez venir. On vous accrochera au plafond et vous ferez les piñata . Ce serait marrant une piñata...hein, Birdy ? »

Cette cruche m'a suivie. Autant me servir un peu de sa présence. Je la prends par la taille et l'approche pour que les trois jeunes blaireaux puissent nous voir tous les deux.

« Ouais... C'est décidé, vous êtes invités. »

Ils font un mouvement pour s'enfuir. Je n'ai même pas besoin de prendre ma baguette, d'autres nous écoutaient et s'en chargent pour moi. Ce sont les membres de ma jolie bande de l'élite. Ils immobilisent les jaunes, les attirent au milieu de la salle et les font s'élever au-dessus de la tête des invités. C'est magnifique. Je vois du coin de l’œil quelqu'un réciter quelques formules dans le but de les décorer un peu. J'éclate de rire. Ça, c'est ce que j'appelle du divertissement. Je réalise que je tiens encore Birdy par la taille et cesse tout de suite cette imbécillité.

« Tu avais raison sur un point, Windsor. Cette soirée risque d'être fortement amusante. »

Je lui souris, pétillant. J'aurais presque envie de lancer l'un de mes nouveaux maléfices préférés mais je me retiens. À la place, je pointe ma baguette vers le visage d'un garçon.

« Aguamenti! »

Un puissant jet va arroser la figure du blaireau. Il hurle mais quelqu'un lance un sortilège de mutisme sur nos trois piñatas. Je les délaisse comme la plupart des autres invités pour me prendre une nouvelle bière des mains d'un garçon qui venait de l'ouvrir juste à coté de moi. L'avantage lorsque nous sommes craints par la majorité des élèves de l'école, c'est que personne ne chigne lorsqu'on leur pique leur bière. C'est merveilleux, non ? Simplement pour le plaisir du pouvoir, j'en vole une autre et la tends à Birdy. Je lève ma bouteille pour faire un toast.

« Au pouvoir de l'élite ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Birdy de Windsor
Modo
Métamorphomage
La Blondasse Blonde

Birdy de Windsor

Messages : 122
Date d'inscription : 27/04/2013
Année / Emploi : 7e année
Composition de la baguette : Bois d'Orme, ventricule de dragon, 28,7 centimètres, plutôt rigide.
Animal de compagnie : Un rat, Newton


Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Empty
MessageSujet: Re: Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett]   Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] EmptyVen 17 Mai - 22:39

Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Tumblr_mmxzcqK0Lv1s5t0y9o1_500



En entendant du chahut au niveau de l'entrée de la salle commune, Birdy avait été forcée de suivre Oli pour savoir ce qui se passait. Forcément c'était des poufsouffles, il fallait toujours que le bas peuple vienne fouiner dans les affaires des plus grands. Mais leur intrusion avait eu deux bénéfices, déjà le bras du jeune Serpentard contre sa taille, et ensuite le piquant qu'ils rajoutaient à la soirée. En effet le jeune homme avait décidé d'en faire de véritables jouets avec lesquels, tous pourraient s'amuser. Et effectivement, force avait été de constaté que même si les plus timides d'entre eux n'avaient pas eu de réactions autre que de la gêne ou de la froideur face au comportement des deux serpy, le reste de la salle riait joyeusement, certains applaudissaient même !Soudain, Oli retira sa main, se qui fit nettement baisser la satisfaction de Birdy quand à ses objectifs de la soirée.

« Tu avais raison sur un point, Windsor. Cette soirée risque d'être fortement amusante. »

Windsor... Il savait parfaitement qu'elle n'aimait pas son nom de famille, lui rappelant trop ses parents et leur stupidité. Elle afficha cependant un sourire, faux certes. Si le sorcier avait eu l'air énervé par le comportement de l'adolescente au début, elle savait qu'elle pourrait se rattraper assez facilement.

« Tu devrais savoir que j'ai toujours raison Hewlett, se contenta-t-elle de répondre. »

En l'entendant jeter un sort, un grand sourire au visage, Birdy se mit à sourire également, pour de vrai cette fois, et fut tenter d'elle aussi d'en lancer un, mais la bière arrivant dans sa main l'en empêcha. Apparemment Oli voulait trinquer, mais la boisson n'était pas au goût de la sorcière qui se dépêcha de la remplacer par une coupe de champagne. Peu importe le domaine, elle ne pouvait pas s'empêcher d'avoir des goûts de riches« Question d'éducation » répliquait-elle à ceux qui la critiquait sur ce point là. Elle leva son verre en manque temps que l'adolescent en gloussant.

« Au pouvoir de l'élite !, s'exclama-t-il »

« Et à l'échec des petits gens !, s'empressa-t-elle de rajouter avant qu'il n'abaisse son verre. »

Tous les élèves semblaient ravis à leur tout, et tous, levèrent également leur verre en répétant les paroles du duo. Birdy porta ensuite doucement la coupe à sa bouche en fixant Oli droit dans les yeux, une lueur de défi dans le regard. Elle n'eut qu'à claquer des doigts et quelqu'un vint reprendre sa coupe sur laquelle s'était collée une trace rouge de rouge à lèvres. Elle ne fit qu'un pas pour se retrouver tout près du garçon, et elle se pencha un peu pour lui glisser à l'oreille :

« A moi de m'amuser un peu à présent. »

Avant toute chose, elle décida de modifier sa tenue grâce au sortilège « Multicorfors ». Elle allongea sa robe et la transforma pour que le bas de la robe devienne un pantalon moulant et le haut un bustier. Elle faisait peut-être un peu moins vulgaire, mais elle trouvait la tenue plus adaptée au rôle de méchante qu'elle allait tenir dans l'espace d'un instant. Birdy plissa les yeux et en quelques secondes, ses cheveux se mirent à bouger pour se transformer en un chignon sophistiqué Voilà, à présent elle était parfaite. Jouer chaque scène de sa vie comme si elle était dans sa film faisait son succès et sa réputation, sans ça, elle ne serait qu'une jeune fille de la haute société comme les autres. Trois coups raisonnèrent dans sa tête, et sa scène pu commencer.

« Destructum, lança-t-elle en direction des trois sorciers. »

Ceux-ci tombent à terre dans un grand bruit pendant que la foule s'éloigne d'eux, sentant que le jeu est loin d'être fini et ayant peur de subir les effets d'un maléfice mal lancé. Birdy s'écarta d'Oli pour s'approcher légèrement des poufsouffles qui se relèvent tout juste en se massant les différents endroits où ils ont pu se faire mal. En voyant le visage à la fois sadique et amusé de la jeune fille, ils se rapprochent les uns des autres et reculent un peu.

« Je suppose que vous êtes amis... N'est-ce-pas ?, demande-t-elle en prenant la cigarette d'un élève. »

Elle fit un petit sourire à l'élève en question, ce qui suffit bien largement à celui-ci pour excuser la blonde de son « emprunt » et tira sur la cigarette. En ressoufflant la fumée, elle prit un air impatient en voyant qu'aucun des trois garçons ne semblent avoir envie de lui répondre. D'un geste assuré, elle pointa sa baguette sur celui qui semblait le plus fragile.

« Bon, si vous ne répondez pas, vous ne devez pas être vraiment copains... Re... »

Comme elle s'y attendait, l'un des trois se décida à ouvrir la bouche, et se mit devant son ami en tremblotant.

« On est amis !On... On l'est... »

Birdy éclata de rire, ne se préoccupant plus de ce que Oli pouvait bien faire à l'arrière. Elle s'avança encore vers le petit groupe de pouffy et s'abaissa pour que son visage se retrouve à la hauteur de celui qui avait eu le courage de parler. D'un geste paraissant affectueux, elle lui ébouriffa les cheveux de la main dont elle tenait sa cigarette, et en profita pour lui souffler sa fumée en plein dans le visage.

« Voyons chaton, n'ait pas peur, je comptais lui jeter un sort de revigoration, vous avez l'air d'en avoir un peu besoin. »

La jeune fille se redressa et prit un air songeur en observant les trois jeunes qui ne se détendaient absolument pas. Elle voulait faire durer le suspens quand à ce qu'elle allait faire par la suite, en sachant parfaitement que tous les regards étaient braqués sur elle. Birdy jubilait, et ne pu s'empêcher d'avoir un petit sourire en coin. Elle reprit la parole après avoir éteinte la cigarette sur les chaussures d'un de leurs « jouets », lui écrasant au passage les pieds avec son talons aiguilles. Il grimaça.

« Cependant tu m'as donné une excellente idée !De quoi nous offrir un spectacle ma fois... Divertissant !Je suis sûre que tous le monde saura l'apprécier à sa juste valeur. »

Elle s'éloigna pour retourner auprès d'Oli qui la regardait, songeur, se demandant sûrement où elle voulait en venir. Elle en profita pour lui faire un des petits clins d'oeil dont elle seule connaissait le secret.

« Oppugno ! »

L'adolescente jeta le sort à trois reprises, dirigeant chacun des trois Poufsouffles à se combattre entre eux. Il fallait voir leur tête décomposée quand ils comprirent qu'ils ne contrôlaient plus rien, les cris qu'ils poussaient en se voyant forcé de se combattre eux même et de blesser leurs amis. Les trois adolescents souffraient, mais ne pouvaient pas faire autrement, elle faisait en sorte que le sort reste le plus longtemps possible, même si avec son état d'ébrieté, il était dur pour la jeune fille de se concentrer sur eux. Au bout de quelques minutes durant lesquels les autres invités se conduisirent comme des animaux, elle leva le sort.

_________________
Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oli Hewlett
Admin
THE gros méchant

Oli Hewlett

Messages : 83
Date d'inscription : 10/02/2013
Année / Emploi : 5e année
Composition de la baguette : Bois de prunellier, 30cm et ventricule de dragon.
Animal de compagnie : Aucuns.


Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Empty
MessageSujet: Re: Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett]   Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] EmptyMer 29 Mai - 20:41

Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Tumblr_m0qkh2vNpm1r8bfvxo1_500
( Désolé du gros retard, la réponse est moins longue mais je ne voulais plus te faire attendre ! )

Mon idée d'inviter ces deux poufsoufles à notre petite soirée était tout ce qu'il y a de brillant. L'ambiance était devenue beaucoup plus électrique et les invités se comportaient comme des prédateurs assoiffés de sang. J'adore ce genre de tension qui vrille l'air. À la place de ces poufsoufles, ce serait autre chose mais pour l'instant, je reste du coté des gagnants. Comme toujours, quoi. Après avoir fait un toast à l'élite des sorciers, je prends une gorgée de ma bière et supporte le regard de Birdy. J'ai une impression, sûrement vraie, qu'elle me trouve attirant. Mais qui dans ce bas monde ne me trouverait-t-il pas splendide ? Même moi, j'envie parfois les autres de pouvoir constamment m'admirer du regard alors que je dois avoir recours à un miroir. Et moi, est-ce que je trouve cette blondasse séduisante ? Birdy se détourne de moi et va faire joujou avec nos invités les blaireaux. Elle change de vêtement, j'en profite pour m'interroger sur ce que je ressens pour elle. Ce n'est sûrement pas de l'amour. De l'attirance, alors ? Non. Je ne trouve personne de vraiment à mon goût dans cette école. Personne ne m'arrive seulement à la cheville en matière de charme. Je vais peut-être devoir baisser la barre de mes exigences. Je ne peux tout de même pas demander aux autres d'atteindre ma splendeur. Ce serait insensé. Je suis unique dans ma suprématie. Je juge donc ce que cette fille a à offrir. Elle a un joli corps, j'imagine. Elle n'est pas trop moche. Je n'ai jamais eu d'aventures, vous savez. Embrasser, caresser, faire des...trucs...dans le lit. Je n'y ai même jamais pensé avant ce soir. Et alors que j'y pense, je n'ai pas du tout envie de tester ce genre de chose avec elle. Il est clair que sa réputation la suit et que sa réputation est d'avoir beaucoup trop d'expérience dans le domaine. Je n'ai pas envie de passer pour un débutant, même si c'est ce que je suis dans ce domaine. Je ne veux pas avoir l'air idiot. Alors je n'aurai qu'à me dégoter une fille complètement ignorante pour me faire les griffes... un jour. Parce qu'à la seule pensée de le faire ne m'attire pas spécialement. Birdy se retourne alors sur ces pensées. Elle me fait un clin d’œil. Je hausse un sourcil, faussement exaspéré. Si je ne veux pas concrétiser les fantasmes de cette fille, j'aime avoir de l'attention. Surtout lorsqu'elle vient de filles et qu'il s'agit de mon physique. Je suis beau et un génie du mal, qui pourrait me résister. Mais cette fille n'a aucune chance. Et justement, elle lance un sort. Je ne le connais même pas. Un sort stupide, j'imagine. J'observe la réaction des trois garçons qui commencent à se taper dessus. Je souris. Non, je ris. C'est excellent. Les autres serpentards aussi rigolent. Ils parient mais pas sérieusement. Après tout, nous sommes ici pour nous amuser.

Je m'essuie le coin de l’œil lorsque le sort cesse son effet. Les trois blaireaux se lèvent en trébuchant et s'enfuient vers la porte du dortoir. Je ne les retiens pas alors personne ne les retient. N'empêche, je fais signe à Bobby de s'approcher de moi. Il le fait et je lui glisse qu'il faudrait que quelqu'un aille avertir ces gars que s'ils ouvrent leurs trappes, ils ne vont pas finir la nuit en un seul morceau et que leurs parents ne pourront même pas identifier les corps. Bobby n'aime pas toujours que je lui donne des ordres. Mais il obéit. Ce garçon a un minimum de jugeote et il sait reconnaître plus puissant que lui. Il ira loin. Comme tout ceux qui se plient à ma volonté. Je ne suis pas un tyran, je suis un leader. Et les plus faibles ont tous besoin d'un leader. Je suis le chien qui garde le troupeau, quoi. Bon, je crois que j'ai un peu trop bu. Lorsque je fais des comparaison d'ordre bestiale, c'est que je dois faire plus attention à la bouteille. Je me tourne de nouveau vers Birdy et lui offre une tape amicale dans le dos. Pas fort du tout hein, je ne suis pas une brute. Pas ce soir en tout cas.

« Bravo. C'était excellent ! Je note ce sort dans mon esprit. »

Je lui souris, sincèrement sadique. J'adore ce genre de maléfice qui force les autres à des actes qu'ils ne veulent pas accomplir. Comme Imperium. D'ailleurs, je suis surpris que Oppugno ne soit pas interdit lui aussi. On met de la musique. J'ai envie de danser. Les gens dansent. On se croirait dans un club. Je fais le pingouin un peu. Vous savez, ce pas de danse que tout le monde exécute lorsqu'ils sont entre l'immobilité et la danse. Ouais... celui-là. Et puisque Birdy me regarde et veut visiblement danser elle-aussi, je m'approche et passe mes bras de chaque coté d'elle. On danse. C'est beau la vie. Si je n'y connais rien en truc affectif, sexuel ou amoureux, je sais comment danser sur ce genre de musique. J'ai vécu assez de party dans le dortoir pour savoir. Et puis, ce n'est pas comme si c'était une valse. C'est plus grouiller qu'autre chose. Je m'amuse bien. Il y a une odeur d'alcool, tout le monde est ivre. Une chance que demain, il n'y a pas de cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Birdy de Windsor
Modo
Métamorphomage
La Blondasse Blonde

Birdy de Windsor

Messages : 122
Date d'inscription : 27/04/2013
Année / Emploi : 7e année
Composition de la baguette : Bois d'Orme, ventricule de dragon, 28,7 centimètres, plutôt rigide.
Animal de compagnie : Un rat, Newton


Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Empty
MessageSujet: Re: Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett]   Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] EmptyJeu 4 Juil - 0:48

Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Tumblr_mcakf41L6G1qgea6go1_500

Birdy répondit au sourire que lui lançait Oli par un clin d’œil charmeur. Elle aimait se sentir séduisante, que les garçons la veuillent tous, que les filles la jalousent et l'admirent à la fois et que les professeurs craignent d'un jour la retrouver enceinte. A cette idée, la jeune fille eut un petit gloussement. Ce besoin de plaire constamment était presque maladif chez elle, chacun de ses gestes étaient calculés pour s'approcher de la perfection, chacune de ses paroles étaient maîtrisées, elle faisait attention à tout ce qu'elle pouvait refléter de l'extérieur, c'était sans doute ça qui faisait d'elle une sorcière populaire dans l'école de magie. Pourtant cette image ne la satisfaisait qu'à moitié, Birdy aurait aimé représenter plus au sein de la masse d'élève, être plus que la simple blondinette enviée de tous.

Pour ne pas se gâcher la soirée à trop réfléchir, l'adolescente se reconcentra sur la fête et sur son ami de Serpentard. Elle lui fit un grand sourire et répondit à son compliment.


« Tu sais Oli, ce soir, je pourrais t'apprendre bien plus qu'un simple sort ! »


Sa phrase se voulait pleine de sous entendus, qu'elle espérait que le jeune homme comprendrait, ça faisait trop longtemps qu'elle lui courrait après, elle commençait à être fatiguée de ce petit jeu. A son grand désespoir, le serpentard ne semblait pas avoir entendu ce qu'elle venait de lui suggérer, la musique redémarra, un air entraîneur, sur lequel même le dernier des bras cassés pouvait danser. En voyant le reste de leurs invités danser, Birdy commença également à se déhancher, les bras en l'air, elle ferma les yeux, l'alcool lui avait monté à la tête :c'était parfait. Elle sentit deux bras se poser de part et part de son corps et en ouvrant les yeux elle constata que c'était Oli. Aurait-il finalement succombé ?

La jeune fille n'avait même la tête à y réfléchir, elle se contenta de se lâcher, quand on a l'alcool comme excuse, on peut faire ce que l'on veut, personne n'y prêtera attention. Du coup elle se détendait, n'avait plus besoin de contrôler ses faits et gestes, elle restait juste à suivre son instinct et à profiter du moment présent. Or à la fin de la chanson, son instinct lui disait d'aller fumer, et peut-être même plus. Birdy savait que Oli vendait de la drogue au reste des élèves de Poudlard, elle lui achetait d'ailleurs parfois à l'occasion un peu de shit, mais là elle avait envie d'autre chose, quelque chose de plus fort. Elle s'approcha du jeune homme sensuellement et le prit par la main avant de l'entraîner vers le dortoir des filles et plus précisément sa chambre. Oli n'était pas du genre à se laisser traîner quelque part, mais là, elle ne lui donna pas l'occasion de protester. Une fois au calme dans sa chambre, elle lâcha la main du garçon pour aller jusqu'à sa table de chevet prendre son paquet de cigarette et s'en allumer une. Les autres filles qui partageait la chambre n'aimaient pas qu'elle fume à l'intérieur, mais à cet instant précis, elle disait « merde » aux autres filles.

Birdy retira ensuite ses chaussures et s'asseya sur son lit, en tapotant la place vide à côté d'elle.


« Viens je vais pas te manger, j'ai envie que tu me rendes un service..., lança-t-elle à son ami qui était resté debout. »


Il sembla hésita pendant un moment avant de finalement la rejoindre, en lui souriant, l'adolescente ouvrit l'un des tiroirs de sa table de nuit pour en sortir un rouleau de billets qu'elle désigna au Serpy'.

« Dis-moi mignon petit Oli, une ligne de poudre magique ça vaut combien de billets ?, lui avait-elle demandé, parce que tu vois, j'ai vraiment envie de passer une bonne soirée, et à l'intérieur, il n'y pas d'alcools qui me conviennent, les bouteilles sont toutes finies ! »


Birdy gloussa légèrement, bien qu'elle prétende le contraire, elle passait déjà une bonne soirée et n'avait pas besoin de boire davantage. Elle rajouta ensuite ,d'une voix volontairement enfantine, en soufflant sa fumée et en remettant en place l'un de ses porte-jarretelles :

« Plus d'alcool pour la pauvre Birdy, il faut une autre solution, en fait j'en vois deux, mais il n'y en a qu'une que je te sais disposer à m'offrir. Alors, combien de billets ? »

_________________
Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Empty
MessageSujet: Re: Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett]   Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'élite de Poudlard se rassemble chez les serpys... [PV Oli Hewlett]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]
» les bugnes comme chez le patissier
» Quand la Diaspora Tousse, Haïti a la Fièvre
» Quand la solitude pèse [PV Paws]
» Quand les beaux-parents débarquent....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aiguise Méninges :: Poudlard et ses environs ::   :: Salle commune et dortoirs des Serpentard-
Sauter vers: