AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aria Black
Modo
Seconde Leader de la Chimère

Aria Black

Messages : 309
Date d'inscription : 22/05/2013
Année / Emploi : 5 ème Année
Composition de la baguette : Noisetier, 28 cm, coeur en crin de licorne.
Animal de compagnie : Paura, un hibou qui a peur de tout.


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptySam 25 Mai - 9:10

Lundi 23 Septembre, 17 h 16 :

Aujourd'hui a été une grosse journée... Un lundi comme les autres, quoi ! Mais quand même. Ca aurait été mieux si j'avais plus dormi, cette nuit. Car oui, j'ai été victime de ce que l'on appelle une insomnie. Ca aurait été un jeudi, j'aurais pu me reposer le samedi ou le dimanche... MAIS BIEN SÛR C'EST TOMBE UN DIMANCHE ! Comme ça, le lendemain, j'étais dans les choux et n'avais pas DU TOUT l'énergie nécessaire pour commencer une semaine ! Ca va, vous me direz, j'ai réussi à pas trop faire n'importe quoi... J'ai juste oublié mes affaires en étude des runes, failli m'endormir en Histoire de la magie et me suis écrasée, face contre terre, en arrivant au cours de métamorphose ! Maintenant, je n'ai plus de cours. C'est plutôt cool, vous me direz... Enfin... "C'est plutôt cool", c'est surtout beaucoup dire ! J'ai voulu aller au dortoir afin de m'y poser deux minutes ( sérieusement, je suis crevée, moi ! ) et ai malheureusement perdu un crayon en chemin... J'avais déjà rangé ma trousse quand je me suis rendu compte qu'il était toujours sur ma table. Alors, je l'ai enfourné dans ma poche vite fait, me disant que je le rangerai plus tard... SAUF QUE JE L'AI PERDU ! Certes, ce n'est qu'un crayon ! Je le sais ! Mais c'est au moins le sixième crayon que je perds depuis le début de l'année ! Si Easter le sait, il va m'envoyer quatorze mille beuglantes pour me dire que je suis une incapable qui ne sait pas faire attention à ses affaires ! Alors voilà, je cherche ! Mais bon, ça fait au moins dix minutes que je me balade dans les couloirs à chercher ce crayon... Il serait peut-être temps que j'abandonne... Je veux dire... Le terrain est vaste et je ne pense pas le retrouver un jour... MON CRAYOOOOOOOOOOOOOOON ! ;w;
Dire que je l'avais si bien rangé dans ma poche droite et que maintenant... Snif, vérifions une dernière fois... Ah, mince, c'est la poche gauche, ça... Eh, mais... C'est moi ou mon crayon est dedans ?! J'arrive pas à y croire... EN FAIT, JE CHERCHAIS JUSTE DANS LA MAUVAISE POCHE ! AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHH ! Je hais ce monde ! Je viens de gaspiller un quart d'heure de ma vie à chercher un crayon alors qu'il était dans ma poche ?! J'arrive pas à y croire ! Il n'y a rien de plus frustrant que ça ! Enfin si... Voir quelqu'un manger notre plat préféré devant nous... Mais là n'est pas la question ! Laissez-moi me lamenter sur mon triste sort d'imbécile heureuse ! Bouhouhou ! Je vais pleurer ! ...Bon, d'accord, c'était ridicule, je vous l'accorde ! Mais existe-t-il une autre manière de manifester mon mécontentement ? Je peux essayer de faire comme Tim... Je crois qu'il s'enferme dans les placards quand il boude... 'Fin, il l'a fait une fois, quoi... Ah, mince, y a pas de placard... C'est fort embêtant... Je crois que je vais rentrer au dortoir, ça vaudra mieux... Allez, une, deux, une, deux... Du nerf Aria, du nerf ! C'est pas comme si tu vivais l'une des pires journées de ta vie... Sérieux, je dois ressembler à un revenant avec cette tête de déterrée ( non, ce n'était pas drôle, je vous l'accorde ) ! Si quelqu'un me voit comme ça, je me demande bien comment il va réagir ! "Oh, un fantôme !" Mais je suis vivante, je vous dis ! Je suis crevée par cette horrible journée ! D'ailleurs, d'où vient cette expression ? "Être crevé" ? C'est comme si on était un ballon et qu'on nous avait crevé... Avec une aiguille ?... Gurf, par pitié ! Epargnez-moi ça ! Je veux pas qu'on me plante une aiguille dans le bras ! Je hais l'accuponcture ! HAHAHAHA ! Regardez comme je vais bien ! On peut dire que j'ai la pêche ! Hahahaha ! ...Bon, j'arrête avec les rires intérieurs forcés, c'est pitoyable... Je vais me contenter de rentrer au dortoir et de ranger mes crayons de couleur en partant du rouge et en finissant sur le noir tout en faisant un dégradé avec ! Je suis sûre que ça va m'occuper jusqu'à-ce qu'il se passe quelque chose ! A moins que... Tiens, j'ai ce livre que Tim m'a prêté ! Apparemment, ça serait susceptible de me plaire... Bon, bah, je vais lire, je crois ! Donc, raison de plus pour me dépêcher de rentrer ! En plus, je déteste ces couloirs, ils sont trop flippants !!!


Dernière édition par Aria Black le Dim 26 Mai - 10:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith Redwings
Petite violoniste albinos

Lilith Redwings

Messages : 46
Date d'inscription : 04/05/2013
Année / Emploi : 1e année
Composition de la baguette : Bois de Pin, ventricule de dragon, 21,5cm, flexible.
Animal de compagnie : Non


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptySam 25 Mai - 17:31

HS:
 

Lilith remonta la pente douce de sa salle commune, un léger sourire aux coin des lèvres. La semaine commençait bien.
Le matin même elle s'était réveillée du bon pied et avait filé à son cours de potion. Elle adorait particulièrement ce cours. Le professeur Monsoon était une femme dont elle appréciait le caractère enthousiaste et l'immensité des connaissances. C'était seulement son quatrième cours de potions, mais elle sentait déjà que le mélange des différents ingrédients pour obtenir des lotions aux effets étonnants la passionnait. Oh bien sûr, la petite albinos se passionnait de la plupart des cours qu'elle suivait à Poudlard. Mais la préparation des potions trouvait chez elle un écho particulier. Peut être que quelque part, la matière lui rappelait Irina.
Pour la suite de la matinée, Lilith avait filé à son cours de métamorphose qu'ils avaient avec les Gryffondor. Elle aimait aussi beaucoup la transformation des objets en d'autres objets. Le cours de ce jour ci avait consisté en la métamorphose d'une allumette en aiguille, un exercice difficile pour des premières années. Après avoir peiné pendant toute l'heure du cours, la petite albinos avait réussi à donner à son allumette une teinte argentée métallique qui l'avait plutôt satisfaite. Elle était sortit du cours, de bonne humeur et s'était dirigée vers la Grande Salle pour prendre son déjeuné avec ses camarades Poufsouffles de première année.

L'après midi étant libre, elle était immédiatement rentrée à la salle commune de Poufsouffle après les cours pour y lire les manuscrits qu'elle avait emprunté à la bibliothèque la veille. Lilith aimait particulièrement sa salle commune. Elle était chaleureuse et ensoleillée, on avait l'impression de se trouver dans le terrier douillet d'un animal, un animal particulièrement méticuleux sur la propreté et l'apparence de son logis. Presque tout ici était arrondis, donnant à la pièce une impression d'espace et de sécurité à la fois. Lilith s'était installée dans l'un des fauteuils qu'elle préférait devant la cheminée. A cette heure, beaucoup d'élèves étaient en cours ou se promenaient dans le château, la salle commune était donc plutôt calme et elle pu lire tranquillement « Gryffons, Sombrals et Dragons : les créatures du ciels »  . Les soins aux créatures magiques constituait avec les potions sa deuxième matière préférée. Elle adorait apprendre des tas de choses sur les créatures fantastiques et comment s'en occuper et les soigner le mieux possible. Il faut dire aussi qu'elle avait toujours eu une affinité particulière avec les animaux.

La fillette avait bouquiné une bonne partie de l'après midi. Et lorsqu'elle s'arrêta, dix-sept heure venait de sonner à l'horloge de la salle commune. Elle ferma son livre en marquant soigneusement sa page et se leva du fauteuil pour se diriger vers le dortoir des filles, le livre sous le bras. Elle avait soudain envie de jouer du violon. Elle n'avait pas pu la veille et ça lui manquait déjà. Elle emprunta donc le couloir circulaire qui reliait la salle commune aux différents dortoirs des filles. Arrivée devant la chambre qu'elle partageait avec plusieurs filles de première année, elle entra et alla ranger son livre dans sa table de nuit, saluant rapidement au passage l'une de ses colocataire, une certaine Jenny qui rangeait son linge fraichement lavé. Elle ouvrit ensuite sa malle et s'empara de son violon d'acajou et de son archet. Elle se déplaçait rarement sans que ceux ci soient dans sa sacoche, mais le cours de potions du matin était réputé pour le risque de tacher les affaires, et elle ne voulait pas prendre le risque d'abimer son instrument. Avec un soin tout particulier, elle rangea les deux précieux objets dans sa sacoche et sorti de la chambre. Tout en pensant aux musiques qu'elle allait jouer aujourd'hui, elle s'avança machinalement vers la sortie de la salle commune. Le tonneau s'ouvrit pour la laisser passer et elle sorti dans les couloirs du cachot.
Elle n'avait pas rencontré grand monde mais elle se doutait qu'avec la fin des cours les élèves n'allaient pas tarder à affluer. Aussi elle bifurqua dans le premier couloir de droite et entra dans un cachot vide qui devait sans doute servir de salle d'examen pour les potions de temps à autre. Elle ferma la porte derrière elle et observa les alentours. La pièce n'était occupée que par des tables hautes et des tabourets retournée dessus. Au fond, un tableau avait été mis contre le mur, sans doute utile pour noter les sujets d'examen. La petite albinos laissa un nouveau sourire naitre sur son visage à la peau halée. L'air satisfait, elle escalada une table et s'assit en tailleur dessus. Délicatement, elle sortit son violon de sa sacoche et le plaça sur son épaule. Elle s'empara alors de l'archet qui l'accompagnait et le plaça doucement sur les cordes. Elle ferma alors les yeux et prit quelques secondes pour réfléchir. Finalement, elle décida de ce qu'elle allait jouer et commença à agiter ses doigts fins, déplaçant l'archet sur le violon. Une musique douce et rythmée commença à sortir du corps de l'instrument. Comme à son habitude, Lilith gardait les yeux fermés et se laissait emporter par les notes et fit bientôt corps avec la mélodie, la rendant plus entêtante encore.
La petite albinos jouait sans s'occuper de ce qu'il se passait autour d'elle, laissant son esprit s'évader dans un monde créé par la mélodie. Sans faire attention aux résonances de la musique dans la salle, et dans le couloir adjacent...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Black
Modo
Seconde Leader de la Chimère

Aria Black

Messages : 309
Date d'inscription : 22/05/2013
Année / Emploi : 5 ème Année
Composition de la baguette : Noisetier, 28 cm, coeur en crin de licorne.
Animal de compagnie : Paura, un hibou qui a peur de tout.


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptySam 25 Mai - 20:24

Je continuais de marcher lorsqu'un son vint me chatouiller les oreilles. Au début, je n'y ai pas vraiment prêté attention. Mais maintenant, j'ai l'impression qu'il se fait de plus en plus clair. Des notes se distinguent, singulières et mélancoliques. C'est une jolie mélodie que j'entends là, ne serait-elle pas jouée par un violon ? Je n'en sais trop rien, la musique n'est pas quelque chose que je connais bien. Je sais l'apprécier, mais sans plus. Pas de compositeur ou d'instrument en mémoire, juste un plaisir à écouter. Parfois, c'est frustrant. Les gens se vantent, disent qu'ils savent jouer ça ou ça et nous, on reste derrière sans rien dire. On ne sait même pas ce qu'est un do ou un fa. A nos yeux, ce n'est qu'un langage compliqué qu'on ne sait parler. La musique m'apporte une mélancolie étrange et fascinante. C'est normal, me direz-vous, tout le monde ressent ça. Mais peut-être mon ignorance m'empêche-t-elle de sentir autre chose. Incapable de reconnaître les notes, je ne peux me contenter de dire si la mélodie me plaît ou pas. Mais cessons de tergiverser. Je finirais en disant que la musique est sûrement pour moi la seule vraie magie de ce monde.
Le "chant" me semble venir d'un des cachots. Je ne sais pas trop si je dois continuer mon chemin ou aller voir qui le joue... Si je laissais mes pas me guider, je me prendrais sûrement le mur en pleine figure. C'est là un sacré dilemme. Je ne sais pas si j'ai la force pour me traîner jusqu'à l'origine du son, je suis peut-être trop fatiguée... Qui sait, peut-être cette berceuse m'endormira-t-elle... Ou au contraire, elle aura un effet de réveil. Mais pourquoi s'attarder sur ce détail ? Pour une fois que je daigne sortir de ma bulle ! Allons voir d'où vient cette musique ! C'est un ordre ! Enfin... C'est possible de se donner des ordres à soi-même ?... Lalalala ~ On va dire que oui ! Alors ? Gauche ? Droite ? Il me semble que la musique vient de là-bas...Un peu de curiosité ne me tuera pas ! Donc continuons d'avancer ! Je sens, ou plutôt "j'entends" que j'approche !
Là ? Non. Là ? Non. Tiens, si j'essayais cette porte ? Hm... Je vais quand même toquer avant d'entrer... Même s'il y a peu de chances qu'on m'entende. C'est tant mieux, d'ailleurs ! Je n'ai pas envie de gêner quelqu'un qui joue de la sorte !
J'ouvre donc la porte doucement, de sorte à ne pas faire de bruit. La musicienne porte l'uniforme des poufsouffles, tout comme moi. Elle est albinos, aussi. C'est la première fois que j'en vois une autre dans l'établissement et vais vous avouer que ça fait un peu bizarre... Elle a les yeux fermés et semble être trop absorbée dans sa musique pour m'avoir remarquée. Je ne vais pas entamer la discussion toute suite, le morceau semble être bientôt terminé et il serait bête de la déranger.
Ainsi, j'attends en silence et, lorsque les notes, après avoir ralenti, s'arrêtent, je me décide à ouvrir la bouche.

"C'est joli."

Ma camarade semble surprise de me voir. Mince, j'espère qu'elle n'est pas timide ! Il y a des gens, comme ça, qui n'aiment pas montrer ce qu'ils font aux autres ! Que ce soit de la musique ou du dessin, certaines personnes ne supportent pas de montrer leur travail ! Aaahh ! J'espère que ça ira ! Je n'ai vraiment pas envie qu'on me prenne pour une horrible personne qui espionne les gens... Sans sous-entendus pervers, je vous prie...

"Je te dérange ? Excuse-moi !"

Et là, je passe pour l'imbécile de service...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith Redwings
Petite violoniste albinos

Lilith Redwings

Messages : 46
Date d'inscription : 04/05/2013
Année / Emploi : 1e année
Composition de la baguette : Bois de Pin, ventricule de dragon, 21,5cm, flexible.
Animal de compagnie : Non


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptySam 25 Mai - 22:50

La musique envahissait chaque port de la peau de Lilith, chaque parcelle de son esprit. Elle n'était plus une petite poufsouffle aux cheveux blancs assise sur la table d'une salle d'examen, elle était le violon, elle était la musique, elle était chacune des notes que produisait son instrument. Un sourire paisible ne quittait plus son visage. Lorsqu'elle jouait, toutes ses inquiétudes s'envolaient, tout ses mauvaise souvenirs s'effaçaient, elle ne pensait plus à rien. Son esprit n'était plus occupé que par la musique.
A tel point qu'elle n'entendit pas lorsque quelqu'un toqua à la porte du cachot, ni lorsque cette personne entra doucement dans la pièce, encore moins lorsqu'elle s'approcha d'elle d'un pas léger.
Lilith continua de jouer sans se préoccuper de ce qui se passait autour d'elle, et sans remarquer que quelqu'un l'observait à présent. Finalement, lorsque la musique arriva à son apogée, Lilith ralenti le rythme, puis termina dans une longue note mélodieuse. Le sourire toujours présent sur son visage enfantin, elle garda un moment les yeux fermés, appréciant la vibrance de l'instant, jusqu'à ce que...

« C'est joli. »

La petite violoniste sursauta violemment et se retourna sur sa table, cachant son violon dans son dos. Elle se figea un moment de surprise. Un instant, dans la classe mal éclairée, elle cru se trouver devant un miroir. La personne qui se trouvait devant elle possédait les même cheveux blancs brillants qu'elle. Mais lorsque Lilith se reconnecta à la réalité, elle remarqua que celle ci possédait des yeux d'un pourpre magnifique et un visage bien plus pâle que le sien. Elle portait une robe noire et arborait sur sa poitrine les couleurs de Poufsouffle. Lilith lui aurait donné quinze ou seize ans. En la regardant bien, Lilith se rappelait vaguement l'avoir remarqué une ou deux fois à la table des Poufsouffles de part sa chevelure si similaire à la sienne, mais comme bon nombre de personnes, elle n'avait jamais osé l'aborder.
La jeune femme sembla penser qu'elle avait interrompu un moment important car elle prit aussitôt un air gêné et ajouta :

« Je te dérange ? Excuse moi ! »

Comme à son habitude, Lilith plongea son regard aux iris argentés au plus profond des yeux de son interlocutrice, de cette intensité qui dérangeait les gens d'ordinaire. La surprise et la frayeur passée, une surprise non masquée se lisait dans l'immensité de ses pupilles. Si la petite albinos se montrait méfiante et intimidée par la plupart des gens qu'elle rencontrait, elle faisait bien plus confiance aux gens de sa propre maison qui s'étaient toujours montrés aimables avec elle.
Elle ouvrit la bouche pour répondre, puis la referma, ne sachant trop quoi dire.
Après quelque secondes de silence, elle l'ouvrit de nouveau et cette fois se lança d'une vois mal assurée :

« Heu.. Je... Non. Je... Je faisais juste un peu de.. de violon... »

Lilith sentit ses joues rosir légèrement, se demandant depuis combien de temps la jeune fille l'écoutait. Elle n'avait jamais montré son talent pour le violon à personne. A vrai dire, c'était encore un point ou elle se montrait méfiante avec tout le monde. Ou peut être avait elle juste peur qu'en l'exposant au grand jour les fantômes de son passé ressurgissent. Mais son interlocutrice avait quelque chose dans son regard qui lui soufflait qu'elle pouvait lui faire confiance, elle ne savait pas pourquoi. Alors, après avoir hésité encore quelques instants, elle sortit ses mains de derrière son dos et posa son violon sur ses jambes croisées en tailleur.
Se sentant tout à coup de nouveau très intimidée, Lilith se frotta le bras avec gène et ajouta pour rompre le silence :

« Je... Je m'appelle Lilith... Et vous ? »

La fillette ne pouvait s'empêcher de vouvoyer les gens qu'elle ne connaissait pas. Sans doute une marque de sa timidité, ou peut être un reste de l'éducation stricte qu'elle avait reçu au manoir.
Soulagée d'avoir réussi à sortir ces quelques mots, elle laissa sa curiosité reprendre le dessus sur son malaise et scruta sa camarade de maison de la tête aux pieds, s'attardant sur ses cheveux. L'absence de teinte de ceux ci, qui chez elle la dégoutait, la fascinait chez son interlocutrice. A Poudlard, elle avait trouvé un foyer, mais jamais elle n'aurait pensé trouver quelqu'un possédant la même absence de pigmentation qu'elle.
En la regardant avec plus d'attention, elle trouvait la jeune fille très jolie. Sa peau blanche se mariait très bien avec la teinte pourpre de ses yeux et la finesse de ses traits lui donnait un charme particulier. Lilith se demanda un instant si elle en aurait autant en grandissant.
Sans quitter son air curieux, elle attendit la réponse de sa camarade.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ach Ledger
Admin
Fourchelang leader de la Chimére

Ach Ledger

Messages : 277
Date d'inscription : 22/05/2013
Année / Emploi : 5 ème année.
Composition de la baguette : Bois de Houx, Ventricule de Dragon, 28 cm, solide.
Animal de compagnie : Cat, un chat sphynx blanc borgne sur le lit de mort. (Tu peux l'appeler Cadavre si ça te chante.)


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptySam 25 Mai - 23:46

" FUUUUUUUUCK YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !"


Sautillant, courant, gambadant... Bref. Je me faisais remarquer quoi. Je dévalais les escaliers de Poudlard bruyamment. Tout les élèves ne connaissant pas ma "bonne humeur habituelle", c'est à dire pas mal car pour beaucoup c'était plus ma "colère habituelle", tirait une tête de quatre mètre de long; me voyant arriver, sautillant sur mes deux jambes et hurler à tue-tête. Et c'est en voyant leur quatre mère de long ainsi que la maudite tête d'un prof en colère qui s'approchait de moi à contre sens et dont le seul but devait être de me demander sois poliment de me taire sois de me coller, que je me suis mis à arrêter de gueuler n'importe quoi. Mais le prof continuait à se frayer un chemin vers moi! Vite vite que faire ?! Je veux pas être collée pour ça moi! Beuuh... Oh. Idée. Je me casse en courant! Et me voilà donc en train de courir vers les cachots, sac d'école au dos. Je resterais planqué là-bas, on va dire une heure, révi... se... rais... Ça me fait presque mal de le dire mais bon, et attendrais que ce fichu prof trop intelligent m'oublie et voilà! Je reprendrais une vie normale, cool et particulièrement chiante!

Et ... Je... WTF? Je rêve ou y'a vraiment comme un bruit de violon ? Qu'est-ce qu'un violon pourrait venir faire... Ici? Quelqu'un a une idée? Moi je dis il s'est perdu avec ses p'tites jambes. Expression du dernier siècle au passage, 'fin bref. Haaa.... J'aime pas les sous-sols du Château! J'ai limite l'impression que y'a plus de lumière! Et c'est horrible comme endroit! Vous allez me dire, comment tu fais pour dormir alors? Je sais pas. Demandez à mon oreiller, lui il sait. Ha et puis franchement installer un chauffage couterais pas très cher hein! Bande de radin! Je parie que l'école est blindée en plus... Même à Inveraray il faisais moins froid. Pourquoi j'vis pas en Italie? Fait beau au moins là-bas. Enfin j'vais arrêter de me plaindre avant qu'un débile de Durmstrang qui sors de je-sais-pas-où-comment-t'es-arrivé-là-toi me fasse une réflexion comme quoi en Ecosse on est pas des vrais Nordiques et que la Russie c'est badass... Non ... J'men fous... Enfin bref je sors du sujet là. Je tourne la tête à droite, puis à gauche, personne.

" - C'est joli. Je te dérange ? Excuse moi ! "
«- Heu.. Je... Non. Je... Je faisais juste un peu de.. de violon... Je... Je m'appelle Lilith... Et vous ? » Elle la vouvois? Mince c'est peut-être une prof! Bon c'est pas grave hein! Je vois pas où est le mal hein! Je fais que me balader dans les sous-sols! Je... Je rentre au dortoir! VOILA, Juste j'aimerais m'arrêter sur cette phrase. "Je fais du violon". Tu crois? Non mais vraiment ? C'est pas un piano ça? Enfin bref. Nous passerons sur la voix innocente de deux personnes invisbles et... Oh. Les voilà. J'arrive, surprise, et découvre Aria accompagnée d'une ... autre... Albinos ? Y'a une épidémie ou quoi? Bon nous passerons sur ce sujet, tant pis. Qui semble beaucoup plus jeune. J'ai envie de lancer une.... OvO.

" - Salut, moi c'est Ach, bonne chance pour survivre p'tite." Je lui sourit et sort de ma poche une Bombabouse que je lance en direction de la dite Lilith. On passera ce nom de Succube tout de même. La boule explose est produit une vase verte dans laquelle la fillette s'empêtre les pieds, avec en arrière plans, mon super rire complètement pas gracieux. Quoi? Il me faut bien un défaut non? Argh! Ça commence à empester! Bon faut que je me contrôle là, c'est presque une épreuve de force psychologique! ALLEZ! ON VA SURVIVRE! J'suis une Serpentard, je ne recule pas devant la puanteur émise par une ridicule petite ... euh... chose verte ? Ouais ouais chose verte. Bref."- Je suis désolée c'est juste tordant!" Pour une fois que je dis la vérité. Ça doit être bien dégradant au passage! J'arrête donc mon rire gras et complètement mal placé, afin de ne pas effrayer la fillette. Quoique. Ce serait doublement fun. Mais Aria s'interposerais. Comme toujours hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Black
Modo
Seconde Leader de la Chimère

Aria Black

Messages : 309
Date d'inscription : 22/05/2013
Année / Emploi : 5 ème Année
Composition de la baguette : Noisetier, 28 cm, coeur en crin de licorne.
Animal de compagnie : Paura, un hibou qui a peur de tout.


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptyDim 26 Mai - 9:32

A ma vue, la jeune albinos laisse échapper un grand sursaut avant de cacher son violon derrière son dos. Mince... Je pensais bien que j'allais la gêner ! Je n'aurais pas dû entrer ! Mais, malheureusement, je ne peux rien changer. J'espère en tout cas qu'elle n'a pas trop mal pris mon intrusion. Elle semble s'être calmée... Peut-être était-elle juste surprise... Ses yeux d'argent se plongent à présent dans les miens, couleur rubis. C'est rare que les gens fassent ça... Je ne vais pas dire que ça me dérange, c'est juste que ça me rappelle qu'Easter fait ça, pour me crier dessus. Ce n'est pas très agréable... Mais elle, je ne pense pas qu'elle va hurler à ma figure.

"Heu.. Je... Non. Je... Je faisais juste un peu de.. de violon... "

A l'entente de ces mots, je ne peux m'empêcher d'esquisser un petit sourire. Bien sûr, je l'avais remarqué qu'elle faisait du violon ! Pas la peine de me le préciser, haha ! Mais bon, je vais m'abstenir de commentaires, elle doit être assez gênée comme ça.
Maintenant, elle sort ses mains de son dos et pose son instrument sur ses jambes. C'est vraiment un bel objet. Il y a des instruments avec des allures plus ou moins ingrates comme l'harmonica, mais le violon n'en fait décidément pas partie ! On voit bien qu'il y a du travail sur le bois et la forme. Si j'avais des yeux d'expert, j'aurais pu en dire plus. Mais, malheureusement, je ne suis qu'une ignorante et ne peux me baser que sur de brèves impressions...

"Je... Je m'appelle Lilith... Et vous ?

Elle me vouvoie ?... Je suis son aînée, mais quand même ! Je n'ai pas trente ans non plus ! Et puis, je ne pense pas qu'elle me prenne pour une prof ( je ne pense même pas que c'est possible ). Donc, pas la peine de vous cacher que ça me surprend un peu qu'on me parle avec autant de respect. C'est sûrement parce-que mon amie d'enfance est une serpentard... Ah, non ! Je parle comme Easter ! Les maisons n'ont rien à voir là-dedans ! Je reprends : C'est sûrement parce-que la première qualité de mon amie d'enfance n'est sûrement pas l'amabilité. Voilààààà ! C'est mieux, comme ça. Enfin, toujours est-il que Lilith ne joue pas la politesse très longtemps. En effet, si elle me vouvoie, elle ne se gêne pas pour me dévisager. Ca ne me dérange pas, je trouve ça juste amusant de voir ce contraste qu'il y a entre les mots et les actions. Mais passons, voulez-vous ? Cela ne se fait pas de foutre des vents aux gens.

"Je m'appelle Aria. Mais, tu peux me tutoyer, tu sais ?"

Je laisse échapper un petit rire, peut-être un peu teinté de la gêne due à la politesse de ces mots. Mis à part ça, mon interlocutrice a l'air sympathique. Je continuerais bien de parler de la sorte, mais une nouvelle tête s'ajoute à la conversation. Cette personne, je la reconnaitrais entre mille. C'est Ach, et elle m'a l'air déchaînée aujourd'hui. Ses yeux pétillent de cette lueur de connerie malice qu'elle a lorsqu'elle s'apprête à faire une ânerie.

"Salut, moi c'est Ach, bonne chance pour survivre p'tite."

Ai-je le droit d'écraser ma figure avec mes mains lors d'une magnifique facepalm ? Non ? Eh bien tant pis. Je vais me contenter de lui faire la morale, comme à mon habitu... HEEEEEIN ?! Q-Qu'est-ce qu'elle fait ?! Qu'est-ce qu'elle sort de sa poche ?! Une bombabouse ?! Oh, non ! J'ai un très mauvais pressentiment ! La voilà en train de la lancer... Sur Lilith ! Si vous saviez comme je la hais dans ce genre de moments...

"Je suis désolée c'est juste tordant!"

Je vous jure que si je n'étais pas aussi pacifiste, j'aurais déjà étranglé Ach. Mais bon, je vais tenter de lui faire comprendre - avec tout le tact qu'on me connaît - qu'elle est un tantinet lourdingue, là. Sérieusement, je plains Lilith... Elle n'était déjà pas très à l'aise de parler avec moi, maintenant elle a de la vase plein les pieds ! Quel humour, quand même... Je n'ai jamais rien vu d'aussi peu drôle... Elle pourrait être plus sympathique, quand même ! C'est la première fois qu'elle lui parle ! Vraiment, je déteste quand elle fait ça !

"Ach ! Tu pourrais être plus gentille ! Tu es vraiment désagréable, là !"

Je suppose qu'elle en a conscience, mais bon...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Hollybell

Kairi Hollybell

Messages : 12
Date d'inscription : 24/05/2013
Année / Emploi : 3e année

Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptyDim 26 Mai - 10:34

La demoiselle marchait tranquillement hors du jardin de la grande école après son dernier cours. La demoiselle essayait désèspérement de retirer la bave de ses doigts, due au dernier enseignement: Soins aux créatures magiques, elle aimait bien cette matière... Sauf quand il faut s'occuper de ces horribles Véracrasses. Alors elle marchait fièrement dans les couloirs en sifflant un air de Queen et en frottant ses mains au couloir. Après tout, vu qu'elle n'avait pas le droit à la musique, autant qu'elle sifflote ses airs de musiques favorites.

Quand une odeur forte de bombabouse arriva à ses narines, elle se dirigea alors vers ce fumet de la farce, bien plus efficace que les pauvres boules puantes moldues à préconiser pendant les cours grâce à leur discrétion, oui, car les boules puantes ne balançaient pas les belles mares boueuses et putrides comme les bombabouses.
C’est alors que en rentrant dans un couloir, elle vit sa compagne de crasse Ach en train d’embêter sa Critouillarde avec une autre fille de Poufsouffle qu’elle ne connaissait pas. La pauvre Lilith était empêtrée dans la bonne bouse et avait intérêt à se laver avant le repas du soir, que son odeur n'incommode pas les autres Poufsouffle, quoique quand on à une maison avec un blaireau en mascotte, on ne doit pas sentir très bon.

Enfin, elle allait aider la petite fille... En sortant deux pétard mouillés du Docteur Filbust.


Ben alors Ach ? Pourquoi t'a fait ça ? C'est pas gentil d'avoir envoyer une Bombabouse sur ma Critouillarde préférée. Maintenant elle et sa copine va sentir terriblement mauvais. Mais bon, c'est pas trop grave... Tata Kairi à la solution !

Et les deux pétards furent balancé, un vers Lilith, un autre vers la demoiselle de Poufsouffle et... *BANG* Les deux demoiselles se retrouvèrent trempées jusqu'aux os et la boue de la précédente blague s'était étalée sur les murs.

Nyé hé hé hé... C'est parfait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith Redwings
Petite violoniste albinos

Lilith Redwings

Messages : 46
Date d'inscription : 04/05/2013
Année / Emploi : 1e année
Composition de la baguette : Bois de Pin, ventricule de dragon, 21,5cm, flexible.
Animal de compagnie : Non


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptyDim 26 Mai - 12:02

La réponse de son interlocutrice fut aussi aimable qu'elle l'avait été jusqu'à présent.

« Je m'appelle Aria. Mais tu peux me tutoyer tu sais ? »

Elle accompagna ses paroles d'un petit rire gentil qui finit de mettre Lilith en confiance. La fillette se laissa même aller à un mince sourire rassuré. Elle s'apprêta d'ailleurs à lancer ce qui serait peut être une conversation, chose qu'elle faisait rarement, lorsqu'elle fut interrompu par un bruit violent. En effet, la porte du cachot venait de s'ouvrir à la volée, faisant raisonner le bois contre la pierre dans un vacarme qui fit sursauter Lilith pour la seconde fois de la journée. Avant que l'une des deux filles présentes purent réagir, une troisième jeune fille entra dans la pièce. La petite albinos eu le temps de voir qu'elle avait de longs cheveux blonds et des yeux très bleus avant que l'inconnue ne s'approche d'elles en courant et ne lui cri d'une voix forte :

« Salut, moi c'est Ach, bonne chance pour survivre p'tite. »

Et avant que Lilith ait pu comprendre ce qui se passait, elle sorti un étrange objet de sa poche et lui jeta dessus. La violoniste eut juste le temps et le réflexe de lever son violon en l'air pour le protéger, avant que le projectile ne lui atterrisse sur les jambes et n'explose... Recouvrant la moitié de la fillette d'une vase verdâtre à l'odeur répugnante.

« Je suis désolée c'est juste tordant! »

Le temps sembla se figer pour la petite albinos. Elle resta immobile, les yeux écarquillés et béats à regarder le liquide poisseux qui tâchait ses bottes et sa robe. Ses yeux se relevèrent et fixèrent son agresseur avec un mélange d'incompréhension et de méfiance et une pointe de frayeur. Ses yeux s'arrêtèrent un instant sur le badge de couleur verte accroché à sa poitrine. Une serpentard.
La peur de Lilith s'en trouva redoublée. De toutes les maisons, les serpentards étaient ceux qui se moquaient le plus d'elle, trouvant toujours une occasion de la rabaisser et de l'humilier devant tout le monde. Les plus agréables se contentaient de l'ignorer.

« Ach ! Tu pourrais être plus gentille ! Tu es vraiment désagréable, là !  » la défendit Aria.

Lilith resta figée, droite comme un I, son violon toujours levé au dessus de sa tête. Son esprit hésitait encore sur sa réaction.

C'est alors qu'une quatrième personne entra dans la pièce. Et cette personne, entre mille Lilith l'aurait reconnu...
Kairi Hollybell... L'un de ses bourreaux les plus actifs. Cette fois, personne ne pouvait s'y tromper, c'était bien la crainte qui habitait le regard de la fillette.

« Ben alors Ach ? Pourquoi t'a fait ça ? lança t-elle d'une voix narquoise. C'est pas gentil d'avoir envoyer une Bombabouse sur ma Critouillarde préférée. Maintenant elle et sa copine va sentir terriblement mauvais. Mais bon, c'est pas trop grave... Tata Kairi à la solution !  »

Encore une fois elle n'eut pas le temps de réagir. Car, encore plus rapide que celle qui s'était présentée sous le nom de Ach, Kairi catapulta vers elle et sa camarade de Poufsouffle deux objets rouges aux formes semblable à celui qui avait explosé sur Lilith. La fillette poussa juste un petit cri effrayé avant que le pétard n'explose à quelques centimètres d'elle, projetant une gerbe d'eau et la trempant de la tête aux pieds.
La petite albinos, cette fois, resta immobile un court laps de temps. Son visage neutre contrastant avec la peur qui emplissait ses yeux d'argent, elle poussa finalement un autre cri et sauta de sa table pour courir au fond de la pièce. Là, elle se faufila derrière le tableau posé contre le mur, sa petite taille lui permettant de s'y glisser sans problème. Le coeur battant la chamade elle resta « cachée » et oberva son violon, trempé cette fois. Les larmes lui montèrent aux yeux et, s'efforçant de les retenir, elle sorti sa baguette de sa sacoche d'une main tremblante. Elle pointa cette dernière sur l'instrument et chuchota « Impervius ». Une partie de l'eau mortelle pour l'instrument s'évapora et la fillette serra le violon contre sa poitrine, fermant les yeux.
Elle se doutait que ses agresseurs n'allaient pas en rester là, mais n'osait pas bouger de sa cachette. Peut être que si elle se faisait assez petite ils partiraient juste en se moquant...
Honteuse tout de même d'être partie en courant en laissant Aria, Lilith se risqua à jeter un coup d'œil derrière la tableau pour observer sa camarade.

La journée avait pourtant si bien commencé..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ach Ledger
Admin
Fourchelang leader de la Chimére

Ach Ledger

Messages : 277
Date d'inscription : 22/05/2013
Année / Emploi : 5 ème année.
Composition de la baguette : Bois de Houx, Ventricule de Dragon, 28 cm, solide.
Animal de compagnie : Cat, un chat sphynx blanc borgne sur le lit de mort. (Tu peux l'appeler Cadavre si ça te chante.)


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptyDim 26 Mai - 13:12


« Ach ! Tu pourrais être plus gentille ! Tu es vraiment désagréable, là ! »

Je me suis subitement retournée vers Aria, l'air surprise. J'ai effacé tout sourire et j'ai essayée tant bien que mal de lui adresser un regard froid. Mais je n'arrive pas vraiment à m'énerver avec Aria, ce serait quelqu'un d'autre, j'aurais cassé quelque chose. Je soupire, croise les bras, et le regard à moitié triste et froid, en tirant une gueule de sept mètre de long, je regarde Lilith se dépatouiller de la mélasse produite il y deux minutes.

« Rooh ça v...
- Ben alors Ach ? Pourquoi t'a fait ça ? lança t-elle d'une voix narquoise. C'est pas gentil d'avoir envoyer une Bombabouse sur ma Critouillarde préférée. Maintenant elle et sa copine va sentir terriblement mauvais. Mais bon, c'est pas trop grave... Tata Kairi à la solution ! »

Fuck. Voici Hollybell qui débarque au moment où j'allais me soumettre à ma propre colère et à mon troll intérieur. Elle fait ça pour me tenter ou quoi? Non mais c'est pas possible tout ces enfants fouteur de bazar là! Oh je sais. Enfaite, je suis tellement cotée en turbulence que je suis comme une lampe pour eu! J'attire les mouches! Super! J'écrirais ça sur mon CV quand je s'rais grande. "Bonjour, Ach Ledger, j'attire les mouch... les enfants turbulents! 8'D". Bref. Kairi saisit aisément deux pétards mouillés du Docteur Filbust et les balance littéralement sur Aria et Lilith... Qui sont trempés jusqu'au os. NON ! NON ! NON ! SOY NO COMPLICE DE CET ACTE! La boue s'accrochait comme un papier peint sur le mur... Et voilà la petite Lilith qui se barre vers le fond de la salle se cacher ... Je ... Oh et crap hein. Je voit que dalle là! Fait trop sombre! Où elle a pu aller mince.... Oh et puis vous m'en voudrez pas de réviser mes classiques hein. Je sors ma baguette, et la maintien en l'air.

« Lumos.

Une lumière blanche jailli du bout de ma baguette, et nous voilà alors pomer dans une salle que j'connais pas. Je regarde, rien. Pas de signe de la petite Lilith. Faut se calmer mon amie voyons! Allons bon... Je tourne la tête à droite, puis à gauche... Rien...

- Bon allez sors... J'ai plus de farce et attrape, et on te fera rien. Enfin j'pense pas.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Black
Modo
Seconde Leader de la Chimère

Aria Black

Messages : 309
Date d'inscription : 22/05/2013
Année / Emploi : 5 ème Année
Composition de la baguette : Noisetier, 28 cm, coeur en crin de licorne.
Animal de compagnie : Paura, un hibou qui a peur de tout.


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptyDim 26 Mai - 14:02

En m'entendant, Ach change d'expression. Elle fait une tête de déterrée, comme si elle venait de se faire gronder par sa mère. Elle n'a pas l'air motivée pour continuer... C'est plutôt rassurant. Ca prouve qu'on va pouvoir continuer en bonne entente. Après tout, ce n'est pas comme si...

"Ben alors Ach ? Pourquoi t'a fait ça ? C'est pas gentil d'avoir envoyer une Bombabouse sur ma Critouillarde préférée. Maintenant elle et sa copine va sentir terriblement mauvais. Mais bon, c'est pas trop grave... Tata Kairi à la solution !"

Hein ?... Mais qu'est-ce qu'elle... Des pétards mouillés... Oh, non...

"Nyé hé hé hé... C'est parfait !"

...Je les hais... Incapables de comprendre le mot "intelligence"... Répliquer ne servirait à rien, ça ne ferait qu'aggraver la situation. Mais croyez-moi, je meurs de les étripper... Lilith et moi sommes trempées et la vase de tout à l'heure s'est étalée sur les murs. Connaissent-ils le respect ? Il faut croire que non. D'ailleurs, moi qui parlait de ma cadette, elle semble paniquée... Que fait-elle ? C'est moi ou elle part se cacher ? Rah, son violon doit-être trempé ! Quelles rustres ! Faire ça, sans réfléchir ! Je déteste les gens comme ça ! Eux, ils peuvent nous faire ce qu'ils veulent. Mais nous, en revanche, on ne doit absolument pas les toucher. Je ne ferais rien, pour ne pas les provoquer mais s'ils continuent...

"Lumos. Bon allez sors... J'ai plus de farce et attrape, et on te fera rien. Enfin j'pense pas."

C'est la voix d'Ach... Elle est accompagnée d'une faible lumière blanche, produite par sa baguette. Elle devait trouver qu'il fait trop sombre ici... C'est à Lilith qu'elle s'adresse comme ça ? Elle ment comme elle respire. Comme si elle n'avait plus rien pour se foutre d'elle. Même si elle n'avait plus de farce et attrape - ce qui m'étonnerait fort - , elle a toujours sa baguette. Et il serait surprenant qu'en cinquième année, elle ne connaisse aucun sort capable de rabaisser une personne.
Ces deux filles m'énervent, mais je ne crierai pas. Ce serait répondre à la barbarie par des coups, ça reviendrait à souffler sur un feu.

"Ach, s'il-te-plaît, ferme-la., dis-je d'une voix froide."

Quand-est-ce qu'elle comprendra qu'elle dépasse les bornes ? Je croyais qu'elle était plus intelligente que ça. Et l'autre là... Celle à cause de qui je suis trempée jusqu'aux os. Je me tourne vers elle... Une autre serpentard, ça fait plaisir ! Il faut dire qu'il n'y a qu'eux pour faire des choses aussi stupides. Je n'en peux plus des cons dans ce genre. Si vous saviez comme j'aimerais mourir, je n'aurais plus à supporter ces énergumènes. Mais cette gamine, en face de moi... Je ne sais pas si elle pire qu'Ach. Peut-être qu'elle m'énerve parce-qu'elle est arrivée comme ça, à l'improviste, pour en rajouter. La blondasse, je la connais, je suis habituée à ses conneries. Mais elle, justement, j'ai l'impression que c'est une imbécile qui cherche juste se faire remarquer.
Après l'avoir toisée, je me décide à lui répondre d'une voix glaciale.

"C'est bon ? T'as fait ta crise ? Ou tu veux encore jouer ?"

Pourquoi est-ce que je lui parle comme à un bébé ? Parce-qu'elle agit comme tel. Une personne mature et un tantinet intelligente réfléchit avant d'agir. Elle observe la situation et juge s'il est sage d'intervenir. Quand bien même elle trouverait un intérêt à agir de la sorte, elle serait son seul et propre chef. Là, j'ai plus l'impression de voir un enfant qui fait des conneries afin d'imiter les grands. Est-ce le cas ? Je n'en sais rien. Mais j'espère pour elle que sa psychologie ne se résume pas à ça car elle ne risque pas d'aller loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Hollybell

Kairi Hollybell

Messages : 12
Date d'inscription : 24/05/2013
Année / Emploi : 3e année

Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptyDim 26 Mai - 17:51

Ouh là, on dirait que la demoiselle trempée jusqu'aux os, du moins celle plus âgée que sa petite Critouillarde. Avec un sourire de troll, Kairi sortit de son sac un paquet de mouchoir et lui tendit.

Ma crise? Je ne vois pas de quoi tu parle voyons. Quand je vous ai vu, toi et Critouillarde souillées comme si vous étiez passées sous une vache diarrhéique, je me suis dit qu'il fallait vous nettoyez de cette saleté. Et comme je ne connais pas de sort aqueux, j'ai préféré vous envoyer ces chers pétards mouillés. Bon, cette salle est dans un piteux état, mais au moins, vous ne sentez plus la bouse.

C'est vrai que la salle était dans un sale état, et c'était le cas de le dire. On aurai dit que Ach semblait un peu calmée, apparemment, elle devait connaitre cette fille aux cheveux blanc pour réagir comme ça. Car ça lui ressemblait pas, elle qui aimait ennuyer le monde. Kairi elle, même si elle connaissait la nana, elle l'aurait pas épargnée. Après tout, maison sienne ou maison adverse, sang pur ou sang de bourbe ou encore sang mêlée, amis ou ennemis, les blagues concernent tout le monde.

Essuyant avec insolence le visage de son ainée et sans se départir de ce sourire qui faisait penser à de un ces détestables gobelins qui administrait la banque Gringotts. Kairi continua de parler.


Vous ferrez mieux de filer, toi et Critouillarde, on pourrait croire que c'est vous qui avez fait le coup.


Dernière édition par Kairi Hollybell le Lun 27 Mai - 8:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith Redwings
Petite violoniste albinos

Lilith Redwings

Messages : 46
Date d'inscription : 04/05/2013
Année / Emploi : 1e année
Composition de la baguette : Bois de Pin, ventricule de dragon, 21,5cm, flexible.
Animal de compagnie : Non


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptyDim 26 Mai - 19:23

La conversation semblait s'enflammer.
En passant la tête de derrière le tableau, Lilith aperçu la suite de l'action. Lorsque la dénommée Ach leva sa baguette et prononça « Lumos », la petite violoniste se terra un peu plus dans sa cachette, ne laissant dépasser que son oeil gauche. Cela suffit apparemment car la jeune fille jeta un regard circulaire à toute la pièce sans pour autant paraître la trouver. Elle fini d'ailleurs par lancer :

« Bon allez sors... J'ai plus de farce et attrape, et on te fera rien. Enfin j'pense pas. »

Effrayée malgré ces paroles qui se voulaient sans doute rassurantes, Lilith ne bougea pas d'un cil, espérant que la jeune fille blonde ne la trouve pas. C'est alors que sa camarade de maison prit la parole. Lilith en resta bouche bée. Car la voix qu'elle emprunta n'était ni forte, ni agressive. Mais elle était emprunte de tant de froideur que la petite albinos en resta figée.

« Ach, s'il-te-plait, ferme-la. »

Elle n'avait pas crié, mais le ton qui faisait vibrer sa voix était plus impressionnant que si elle s'était mise à hurler. La fillette la regarda, immobile, rabrouer sans une once d'hésitation la serpentard blonde qui semblait être une de ses connaissances. Puis elle se tourna vers Kairi. Le regard qu'elle lui lançait aurait effrayé Lilith si elle s'était retrouvée à la place de la serpentard, mais cette dernière ne sembla pas en tenir compte et lui rendit un regard insolent sans se départir de son sourire.

« C'est bon ? T'as fait ta crise ? Ou tu veux encore jouer ? »

La voix de Aria était glaciale, Lilith en frissonna. Son regard ne se détachait plus de la poufsouffle, et une forte admiration commença à l'illuminer. Sa camarade de maison démontrait une force de caractère et une volonté que la petite violoniste lui enviait. Sa façon de remettre à leur place les deux serpentard l'impressionnait.
Mais Kairi ne se laissa pas perturber et répliqua aussi sec :

« Ma crise ? Je ne vois pas de quoi tu parles voyons. Quand je vous ai vu, toi et Critouillarde souillées comme si vous étiez passées sous une vache diarrhéique, je me suis dit qu'il fallait vous nettoyez de cette saleté. Et comme je ne connais pas de sort aqueux, j'ai préféré vous envoyer ces chers pétards mouillés. Bon, cette salle est dans un piteux état, mais au moins, vous ne sentez plus la bouse.  »

En disant cela, elle entreprit d'essuyer exagérément le visage trempé d'Aria. Chose faite, elle ajouta sans quitter son sourire moqueur :

« Vous ferrez mieux de filer, toi et Critouillarde, on pourrait croire que c'est vous qui avez fait le coup.  »

Lilith jeta alors un regard à la salle. Les murs étaient tâchés à plusieurs endroit par la vase qui était sorti du premier pétard qui lui était destiné. Si un professeur voyait ça, il chercherait un coupable pour lui enlever des points et le mettre éventuellement en retenue. La petite albinos se mordit la lèvres. Elle ne voulait pas que des problèmes arrivent à la jeune fille de sa maison alors qu'elle s'était montré aimable avec elle, mais elle n'osait pas sortir de sa cachette tant que Kairi était dans les parages. Elle se souvenait de toutes les fois ou la serpentard s'était amusé à lui faire ses fameuses « farces » et la plupart s'étaient terminées par une Lilith paniquée et effrayée réfugiée dans une salle de cours ou dans sa salle commune, les cheveux pleins de limaces ou la robe tachée d'encre.
Néanmoins, une phrase qu'avait chanté le choixpeau en début d'année lui revint en tête : « Si à Poufsouffle vous allez, comme eux vous serez juste et loyal. ».
La fillette déglutit. Allait elle vraiment rester cachée là alors que sa camarade de Poufsouffle était seule avec deux filles de serpentard et risquait en plus une retenue ? Elle aurait préféré... Mais ça aurait contraire à tout ce qu'elle avait apprit, et tout ce qu'elle était. Si on l'avait envoyée à Poufsouffle il y avait bien une raison...
La petite albinos ferma les yeux et inspira un bon coup. Puis, faute de courage, elle prit sa volonté à deux mains, et sorti de derrière le tableau, aussi discrète qu'une souris.
Sans vérifier si on l'avait vue, elle s'approcha d'un pas décidé vers le trio. Maintenant elle ne pouvait plus faire demi tour. Contournant la table sur laquelle elle était assise auparavant, elle s'approcha de derrière Aria et, délicatement, attrapa sa main, restant légèrement derrière elle comme pour se protéger des deux serpentards. Elle échangea un regard avec la jeune fille aux cheveux blancs pour puiser de la force dans ses yeux de rubis. Puis elle osa enfin lancer un regard de défi à Kairi qui se voulait froid lui aussi, bien qu'elle soit largement plus petite qu'elle en taille.
Gardant le silence, elle resta auprès de sa camarade de Pousouffle sans lâcher sa main.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ach Ledger
Admin
Fourchelang leader de la Chimére

Ach Ledger

Messages : 277
Date d'inscription : 22/05/2013
Année / Emploi : 5 ème année.
Composition de la baguette : Bois de Houx, Ventricule de Dragon, 28 cm, solide.
Animal de compagnie : Cat, un chat sphynx blanc borgne sur le lit de mort. (Tu peux l'appeler Cadavre si ça te chante.)


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptyMar 28 Mai - 12:39

« Ach, s'il-te-plait, ferme-la. »

Cette phrase résonnait comme une menace dans ma tête. Encore plus ahurie de ce que je venait d'entendre, je me tourna vers Aria. J'ai rien dit... J'allais m'arrêter en plus bordel. Je la regarde, et réfléchie à la réaction que je devrais adopter, en tentant tant bien que mal de ne pas me jeter sur elle pour lui arracher ses stupides rideaux blancs qui lui servent de cheveux.

« C'est bon ? T'as fait ta crise ? Ou tu veux encore jouer ? »

« Ma crise ? Je ne vois pas de quoi tu parles voyons. Quand je vous ai vu, toi et Critouillarde souillées comme si vous étiez passées sous une vache diarrhéique, je me suis dit qu'il fallait vous nettoyez de cette saleté. Et comme je ne connais pas de sort aqueux, j'ai préféré vous envoyer ces chers pétards mouillés. Bon, cette salle est dans un piteux état, mais au moins, vous ne sentez plus la bouse. Vous ferrez mieux de filer, toi et Critouillarde, on pourrait croire que c'est vous qui avez fait le coup. »


C'était le jackpot. Et je ne faisais qu'attendre le bon moment pour me laisser aller. La fillette, encore une albinos (fuck les virus albinos) sortit de sa maudite planque pour attraper le bras d'Aria. Et là je n'ai pas pu me retenir. Depuis que je suis née, on me fais croire que je suis tout le temps l'agresseur, que les autres sont des pauvres victimes. Ha ouais? Ben j'vais faire l'agresseur alors. Retournez vous dans vos tombes mage noires imbus d'eux-même, je tiens plus. C'est comme si cette gosse me disait "Il faut faire face au mal, avec de la peine, et du courage!" DIEU QU'EST CE QUE JE M'EN FOU. C'est pas parce qu'on est à Serpentard qu'on est des ordures! Et si vous continuez à croire ça alors je vais vous montrer la vraie ordure.

« VOUS ME FAITES TOUS CHIER! ALLEZ TOUS POURRIR EN ENFER! »


Je hurlais cette phrase, pendant que mes yeux, pleins de haines, je saisit un stupide lampe (apparemment ce cachot ressemble plus à un entrepot / réserve qu'autre chose) innocente et la balança par terre de toute mes forces. Une vieille ampoule qui ne marchait plus se brisa dans un fraca au contact du sol, et il jailli des morceaux de vers par centaine, comme pour qu'on fasse exprés de marcher dessus. Je regardais par terre, les yeux vides, et je tentais avec du mal de reprendre ma respiration. D'une main tremblante, je saisis ma Ventoline présente dans ma poche droite de veste et, de peur de faire une crise d'asthme, j'inhalais ce qui en sortait. Je continuais à respirer vite, et je redressas la tête, les yeux froids, comme d'habitude peut-être. Je lançais un regard noir à l'albinos dite Lilith, et tout le monde se sentais mal.

« Crève. »


Je n'ai pas pu m'en empêcher, c'est sortit tout seul. Et c'est seulement après l'avoir dit que je me sentais débile. La boue avait commencée à partir, car les farces et attrapes ne sont pas très longs, surtout au contact d'un autre. Je les haïssais. Je haïssais les gosses qui semblaient innocents. Parce que je n'en étais pas une. Je tremblais, j'étais mal. Très mal.

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Black
Modo
Seconde Leader de la Chimère

Aria Black

Messages : 309
Date d'inscription : 22/05/2013
Année / Emploi : 5 ème Année
Composition de la baguette : Noisetier, 28 cm, coeur en crin de licorne.
Animal de compagnie : Paura, un hibou qui a peur de tout.


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptyMar 28 Mai - 17:03

"Ma crise? Je ne vois pas de quoi tu parle voyons. Quand je vous ai vu, toi et Critouillarde souillées comme si vous étiez passées sous une vache diarrhétique, je me suis dit qu'il fallait vous nettoyez de cette saleté. Et comme je ne connais pas de sort aqueux, j'ai préféré vous envoyer ces chers pétards mouillés. Bon, cette salle est dans un piteux état, mais au moins, vous ne sentez plus la bouse."

Une bonne vieille excuse comme on aime ! "C'est pas ma faute, c'est mon chien." Un peu dans le même style, non ? De toute façon, je vois bien qu'elle se fiche de moi, il faudrait être aveugle pour ne pas le remarquer. Et puis, qu'est-ce qu'elle fait avec son mouchoir ?! Elle s'approche de moi et... M'esuie le visage ?... Toujours avec le même sourire... Il faut dire que c'est clairement du foutage de gueule de faire ça.
Je la repousse calmement mais de manière à lui faire comprendre qu'elle est juste horripilante.

"Vous feriez mieux de filer, toi et Critouillarde, on pourrait croire que c'est vous qui avez fait le coup."

...J'avoue que je ne m'y attendais pas. Je n'aurais jamais imaginé qu'elle puisse dire quelque chose dans notre intérêt. La preuve que je l'ai peut-être jugée un peu vite... Au moins, elle n'est pas vexée, je ferais mes excuses plus tard. Car, pour l'heure, je crois qu'il vaut mieux que je suive ses conseils. Ce n'est pas l'heure de colle que je redoute, mais surtout l'idée d'une éventuelle perte de points pour les Poufsouffles. Etre punie pour quelque chose que je n'ai pas fait me déplaît mais on pourrait comprendre qu'on me mêle plus ou moins à ça. Alors châtier des gens qui n'étaient même pas là, je trouve ça plus qu'injuste ! J'ai beau ne pas connaître tous les Pousouffles, nous sommes un groupe, et je ne veux en aucun cas être un désavantage pour mes camarades ! Donc, même si ça me fend un peu le coeur de devoir les abandonner - et pourtant, ce sont elles qui ont commencé - , je pense qu'il vaut mieux partir. Mais d'abord, où est Lilith ?
Je sursaute légèrement. Quelqu'un vient de m'attraper la main, sans même que je le vois. Je me retourne plus ou moins brusquement pour voir qui c'est. Quand on parle du loup. La personne qui vient de me faire tressaillir est en fait ma cadette, visiblement sortie de sa cachette. Si elle est là, on va pouvoir foutre le camp.

"VOUS ME FAITES TOUS CHIER ! ALLEZ TOUS POURRIR EN ENFER !"

C'est Ach qui hurle comme ça ? La voilà qui prend une lampe et qui la balance au sol. La pauvre, elle n'avait rien demandé. Regardez-moi ces bouts de verre qui s'éparpillent partout sur le sol... Une ampoule de plus qui rejoint l'autre monde... Je plains la personne qui fera le ménage. Il n'y a rien de plus dur que de ramasser des bouts de verre étalés par terre. Oh, et voilà Ach qui peine à respirer. C'est vrai qu'elle a des problèmes d'asthme... Elle n'a vraiment pas l'air bien, elle sort sa ventoline.
Je continue de la regarder, d'un air glacial, comme quand je lui parlais. Mais, machinalement, je ressere un peu ma main dans celle de Lilith.
Je mentirais si je disais que je m'en fichais de cette fille. C'est mon amie d'enfance et je n'aime pas la voir comme ça. En temps normal, je serais déjà allée la voir pour l'aider. Mais là, c'est différent, c'est en partie de ma faute si elle est dans cet état et j'ai mes propres raisons d'être si froide en ce moment. Et puis, elle n'admettera sûrement jamais qu'elle est en tort, que, même si je n'aurais pas dû agir de la sorte, elle a plus ou moins commencé. Donc si je m'excuse tout de suite, ça ne fera qu'empirer les choses. J'agis en connaissance de cause, même si ce n'est pas particulièrement agréable.

"Crève."

Ma main, après s'être resserrée, se relâche. C'est à Lilith qu'elle parle, non ? Se rend-elle au moins compte de l'absurdité de ses propos ? Non, bien sûr que non. Elle est trop orgueilleuse et, comme je l'ai contredite, se sent agressée. Il ne vaut mieux pas continuer avec les "qui-c'est-qui-a-commencé-?", ça ne fait rien avancer et sans intérêt.
Je lance une dernière fois ce regard dénué d'émotions à Ach et tourne les talons.

"Viens Lilith, il vaut mieux suivre leurs conseils et s'en aller..."

Je sors de la pièce et rejoins les couloirs.

HS:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kairi Hollybell

Kairi Hollybell

Messages : 12
Date d'inscription : 24/05/2013
Année / Emploi : 3e année

Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptyVen 31 Mai - 10:41

Ben, c'est quoi cette réaction? Elle qui pensaient qu'elle allait s’énerver et que les Poufsouffle allaient perdre des points. Car oui, ça aurai été drôle... Mais bon, au final, elles quittèrent le couloir en ayant l'air... Presque reconnaissant.

Puis Ach se mit à péter un câble, mais qu'est ce qu'il lui arrive à celle là? Pourquoi elle commence à s’énerver en hurlant que tout le monde la faisait chier? Nan mais elle qui croyait que la grande folle de Serpentard était prête à tout pour ennuyer le monde ! Elle s'approcha et lui tapota le dos et s'exclama avec son fort accent texan.


Alors Ledger? C'est quoi ton problème? Je peux savoir pourquoi tu te débine devant des gamines? Je pensais qu'on devait emmerder tout le monde, toute maison, tout âge et toute connaissance comprise, alors assume ta bombabouse ma grande ! C'était quoi cette tête que je t'ai vu faire, on aurai dit que tu regrettais ton geste. Enfin bref...

Elle ferma la porte et bloqua la serrure avec de la gomme à mâcher, de la gomme moldue d'ailleurs. Ces êtres sans pouvoirs savaient quand même créer des choses pas mal pratiques.

Tirons nous de là avant que quelqu'un arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith Redwings
Petite violoniste albinos

Lilith Redwings

Messages : 46
Date d'inscription : 04/05/2013
Année / Emploi : 1e année
Composition de la baguette : Bois de Pin, ventricule de dragon, 21,5cm, flexible.
Animal de compagnie : Non


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptyMer 5 Juin - 14:27

Lilith continuait de fixer Kairi sans siller lorsqu’un hurlement la fit sursauter pour la troisième fois consécutive de la journée :

« VOUS ME FAITES TOUS CHIER ! ALLEZ TOUS POURRIR EN ENFER ! »

Le bond de la petite albinos fut plus impressionnant que les deux précédents et par réflexe elle se plaça davantage derrière Aria sans lui lâcher la main. C’était la jeune fille répondant au nom d’Ach qui venait de hurler. Sans que Lilith ne comprenne la raison de sa colère soudaine, elle la vit joindre le geste à la parole en empoignant une lanterne qu’elle jeta violement sur le sol, la brisant en morceaux. La petite violoniste écarquilla les yeux, moitié effrayée moitié impressionnée. La réaction soudaine de la Serpentard la surprenait, elle qui était d’humeur moqueuse venait de passer à la colère en clin d’œil. Etait ce à cause des paroles sèches que lui avait décoché Aria ?
Sa respiration était devenue sifflante à présent, comme si elle avait du mal à inspirer. Immobile, Lilith la regarda sortir un étrange objet de sa poche et le placer dans sa bouche, produisant un petit « pschiit » en appuyant dessus. Ce geste sembla lui être bénéfique car immédiatement elle commença à respirer mieux. Malgré sa crainte face à son hurlement précédent, Lilith ne pu s’empêcher de ressentir une pointe de compassion pour cette jeune fille qui semblait souffrir de problèmes respiratoires.
Elle sentit alors la main d’ Aria se resserrer sur la sienne et lui jeta un regard. Sa camarade de maison lançait toujours un regard froid à la jeune fille blonde. Le souci de respiration de la Serpentard ne semblait pas l’avoir amadoué au vu de son expression, mais sans qu’elle sache pourquoi, Lilith sentait au-delà de son regard poindre une inquiétude presque imperceptible. La petite albinos se demanda d’ailleurs si son geste de la main ne trahissait pas son anxiété.
Mais elle n’eut pas le temps de s’interroger davantage, car à peine eut elle reporté son attention sur la dénommée Ach que celle-ci lui lança un regard venimeux. Le même qu’elle aurait jeté à une ennemie jurée. Puis d’une voix qui fit frissonner la petite albinos, elle lui lâcha :

« Crève. »

Lilith écarquilla les yeux et se recroquevilla derrière son ainée de Poufsouffle. Le regard de la jeune fille, autant que ses paroles l’avait agressé comme des pics de glace et elle sentait un début de panique lui envahir l’esprit. Si les moqueries faisaient parti du quotidien de la petite violoniste, les menaces de mort lui rappelaient un passé plus lointain où elle subissait les maltraitances de son beau-père lorsqu’il jugeait qu’elle ne jouait pas assez bien.
Bien entendu, la jeune fille était loin d’avoir le même regard froid et cruel que l’homme de ses cauchemars, mais depuis que Lilith était revenue de St Mangouste, son esprit troublé mélangeait parfois réalité et mauvais souvenirs. Et les paroles de la blonde lui donnaient l’impression d’être aussi violentes qu’un coup de couteau dans les côtes.

Heureusement, elle revint d’un seul coup à la réalité lorsqu’elle sentit la main d’Aria se resserrer de nouveau autour de la sienne puis se relâcher. La petite albinos leva ses yeux d’argent vers la jeune fille et s’appuya sur son air déterminé pour retrouver pied à la réalité.

« Viens Lilith, il vaut mieux suivre leurs conseils et s’en aller. »

Sans attendre, elle conclut ces paroles en s’avançant vers la porte de la salle sans un regard aux deux filles de Serpentard. Ne voulant pas rester seule avec la fille qui aimait lui jouer des tours et celle dont elle se demandait si elle ne venait pas d’entrer sur son tableau noir, Lilith s’empressa de suivre sa camarade de Poufsouffle. Les deux élèves de la maison jaune et ébène sortirent de la pièce, la plus petite trottinant à coté de l’ainée qui marchait d’un bond pas dans les couloirs.
La petite albinos réfléchissait à l’altercation dont elles sortaient et à l’intervention d’Aria qui la gonflait d’admiration pour la jeune fille aux cheveux de neige. Un sentiment persistant de culpabilité la taraudait. Alors, après un temps d’hésitation, elle rompit enfin le silence d’une petite voix timide :

« Heu… Désolée Aria… De t’avoir attiré des ennuis… Merci de m’avoir aidée. »

La fillette se mit à rougir et baissa les yeux, un peu honteuse. Elle se doutait que si la jeune fille s’était disputée avec les deux Serpentard c’était en grande partie par sa faute et se sentait vraiment fautive. Surtout que la Poufsouffle s’était montré gentille avec elle et qu’elle ne s’était même pas moqué de sa façon de jouer du violon.
En parlant des Serpentard, Lilith se demanda si elles allaient les suivre mais n'osa pas jeter un regard en arrière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ach Ledger
Admin
Fourchelang leader de la Chimére

Ach Ledger

Messages : 277
Date d'inscription : 22/05/2013
Année / Emploi : 5 ème année.
Composition de la baguette : Bois de Houx, Ventricule de Dragon, 28 cm, solide.
Animal de compagnie : Cat, un chat sphynx blanc borgne sur le lit de mort. (Tu peux l'appeler Cadavre si ça te chante.)


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptyMer 5 Juin - 19:13


" - Alors Ledger? C'est quoi ton problème? Je peux savoir pourquoi tu te débine devant des gamines? Je pensais qu'on devait emmerder tout le monde, toute maison, tout âge et toute connaissance comprise, alors assume ta bombabouse ma grande ! C'était quoi cette tête que je t'ai vu faire, on aurai dit que tu regrettais ton geste. Enfin bref... "

J'esquissai un sourire malicieux, et, me retenant de rire, me mordait les lèvres. Mais il ne fallait pas le montrer. Cette gamine, Lilith j'crois, m'avais fait sortir de mes gongs. Mais vous ne me connaissez pas, donc je vous le dit, je m'adapte aux situations. Je n'aurais qu'a glisser un bombabouse dans la poche de son manteau, et la maison des Blaireau perdra des points. Même si Aria y est. La victoire, la reconnaissance de notre maison est importante. Trop de personnes pensent encore que Serpentard est... une maison de malédiction. Bon certes, étant fourchelang, je suis mal placée pour parler de malédictions à deux balles inexistantes, mais bon... Et puis même si je dois me salir un peu les mains. C'est ça la vie non? Ma... Notre victoire prime sur mon fichu honneur. Et puis bon. Comme dirais n'importe quel conservateur abruti mais je vais pas cité ici hein, rien que le fait d'être une bâtarde fais disparaître toutes les chances d'honneurs, n'est-ce pas? Et puis si jamais ça le fait en mode série-Américaine ridiculement drôle, et qu'ils interrogent des gens, Aria pourra dire que j'avais l'air de regretter mes actes,et que ce n'était pas moi qui ai mit la Bombabousse dans la poche de Lilith. Peut-être que Kairi prendra si on est découvert. Mais bon ça à la limite on s'en fiche. D'ailleurs celle-ci me tape dans le dos et m'annonce mes quatre vérités dans un accent... Américain de la campagne profonde? Je ne suis jamais allé aux Êtats-Unis, ma mère disait qu'il n'y a que des sectes bizarres et des cowboys là-bas. Mais à mon avis, c'est juste qu'elle n'y a jamais mit les pieds. Ma mère était une ignorante. Son monde s'arrêtait à l'Europe de l'Ouest et Azkaban. Lilith et Aria quittèrent la pièce, puis Kairi et moi.

" -Tirons nous de là avant que quelqu'un arrive !"


Sur ces mots, Kairi ferma la porte et bloqua la serrure. Je rattrapa Aria et Lilith, et glissa discrètement une bombabousse dans la poche de la plus jeune albinos, avant de retourner vers Kairi, en faignant d'avoir oublié quelque chose, "HA MINCE! Mon sac!" Le pire c'est que je l'avais laissé devant la porte pour de vrai. Je chuchota alors mon plan à ma camarade Serpentard.

" J'ai mis une Bombabouse dans la poche de Lilith. Si quelqu'un trouve la salle, elle sera punie à notre place. "


Certes, c'était méchant. Mais cette gamine... M'irritait. Il fallait faire quelque chose. Bon... Que faire maintenant.... Je... Ahem. Je sais pas. Je... Vais rentrer aux dortoirs... Bon. Je laissa échapper un bâillement.

" - Je vais rentrer au dortoirs, cette journée était chiante au possible. Salut."


Je me dirigea vers notre dortoir. Et fatiguée, je couru vers ma chambre pour m'écraser sur mon lit. Boom.

[RP Fini pour Ach :3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Black
Modo
Seconde Leader de la Chimère

Aria Black

Messages : 309
Date d'inscription : 22/05/2013
Année / Emploi : 5 ème Année
Composition de la baguette : Noisetier, 28 cm, coeur en crin de licorne.
Animal de compagnie : Paura, un hibou qui a peur de tout.


Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] EmptyVen 14 Juin - 20:54

Je m'engage avec Lilith dans le couloir. J'espère qu'elle n'a pas été trop traumatisée par la stupidité d'Ach... Sérieusement, je déteste quand elle se met en colère, comme ça ! Elle peut pas le faire en silence ?! Regardez-moi ça ! Qu'elle soit violente avec les objets, ce n'est pas top mais qu'elle agresse verbalement quelqu'un, c'est encore pire ! 'M'enfin... Je sais bien qu'elle ne se rend pas compte de la violence de ses propos... Dire à quelqu'un de crever, c'est normal pour elle, ça ne la choque pas. Un peu comme certains enfants qui s'insultent pour rigoler... Je n'ai jamais compris ça. C'est absurde. Pourquoi tant de violence ? C'est comme ça que les gens sont en colère ! Des jeux qui dégénèrent. Et ça, les Serpentard en sont spécialistes ! Au début ils rigolent mais je ne vous raconte pas le nombre de fois où ça part en sucette ! C'est fou, quand même ! Je ne vois absolument pas sur quoi se base cet humour. Franchement, ça me dépasse !

"Heu… Désolée Aria… De t’avoir attiré des ennuis… Merci de m’avoir aidée."

C'est Lilith qui parle ? De quels ennuis parle-t-elle ? Ce n'est pas du tout sa faute ! Elle n'y est pour rien s'il y a des élèves stupides qui s'amusent à balancer des bombabouse partout où ils vont. Et puis, si elle se sent coupable pour ma dispute avec Ach, ça n'a aucun sens. Je me dispute toujours avec elle, pas la peine de s'inquiéter pour ça ! C'en est presque journalier ! Je suis sûre que si j'écrivais un journal intime ou un carnet de bord, ça donnerait : "aujourd'hui, je me suis engueulée avec Ach. Hier, je lui ai crié dessus. Avant-hier, elle a cassé un vase car je l'énervais...", etc... Rien de bien grave ! Et puis, si les Serpentard n'avaient pas tout gâché, j'aurais passé un très bon moment ! J'aime bien écouter de la musique et Lilith en joue très bien. Donc où le problème ?

"Pas grave. J'ai pu assister à un très beau concert, tu sais ! Tu as du talent, tu devrais l'exploiter !, dis-je avec un ton bienveillant, comme si la colère s'était enfuie de ma personne."

Nous continuons de marcher. Je ne sais pas trop quelle heure il est mais j'aimerais bien me reposer après tant d'émotions. Pas forcément dormir, mais juste me vider l'esprit devant une bonne bande-dessinée bien idiote, histoire de faire abstraction de tout ça. C'était une dure journée que j'ai vécu là et, si le dîner n'existait pas, je vous jure que je rentrerais dans le dortoir avant de m'écrouler littéralement sur le lit avant de fermer les yeux et m'endormir. 
Cependant, il n'est pas très sympathique pour Lilith de voir une Aria crevée et de mauvaise humeur. Je tâcherais donc d'être la plus gentille possible ! Et puis, la pauvre. Elle aussi a passé un sale quart d'heure, ce serait méchant de ma part d'en rajouter ! Surtout qu'elle n'a strictement rien demandé.... Je me demande ce qu'il se serait passé si j'étais rentrée au dortoir, comme prévu et que je ne m'étais pas attardée pour lui parler. Peut-être que les deux Serpentard ne lui seraient pas tombées dessus... Oh, ce n'est pas le moment d'avoir des remords ! J'ai pu faire une belle rencontre et ça, c'est une bonne chose ! Qu'importe le reste !
Au bout d'un moment, nous pénétrons dans la salle commune de Poufsouffle. A ce moment, je lâche la main de l'albinos et lui adresse un petit sourire.

"Comme je suis fatiguée, je vais aller dans les dortoirs me reposer. On se revoit au dîner, d'accord ? En espérant que ce petit incident n'a pas gâché ta journée... Bref, à tout à l'heure."

Je rejoins mon dortoir et m'allonge sur mon lit. Je ferme les yeux quelques instants avant de prendre ma B.D. 
Quelle journée...

[ RP fini pour Aria aussi :3 ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty
MessageSujet: Re: Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]   Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade dans les couloirs [ RP LIBRE ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenade dans les sous-bois
» ça se bouscule dans les couloirs (PV Charlie)
» Une promenade dans le parc [ Taker + Orton]
» Dans les couloirs du MNF
» Une promenade dans la cité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aiguise Méninges :: Poudlard et ses environs ::   :: Les couloirs et cachots-
Sauter vers: