AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Briony Monroe

Aller en bas 
AuteurMessage
Briony Monroe

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 27/07/2013

MessageSujet: Briony Monroe   Dim 28 Juil - 9:55




        Briony Monroe

        Surnom(s) : Bri', Ginger.
        Lien vers la fiche de gestion (à faire une fois validé)






      Carte de sorcier

      Âge : 17 ans
      Sang : Pur
      Date de naissance : 16 juin
      Lieu de naissance : Dans le domaine familiale sur une des îles des Orcades
      Baguette : Aubépine, Ventricule de dragon, 24 cm, Souplesse moyenne
      Année d'études : 7e année
      Options : Soins aux créatures magiques, Divination
      Matières choisies : Métamorphose, Sortilèges, Défense contre les forces du Mal, Histoire de la magie, Soins aux créatures magiques, Divination, Astronomie




    CE QUI M'A FAÇONNÉ
    *************************

    I/ Petite rouquine deviendra sorcière


    Remontons le temps, de dix-sept pour être précis, un 16 juin. Le jour de ma naissance. Je suis née dans le domaine familiale des Monroe sur une des îles des Orcades, au Nord de l'Écosse. De toutes ces îles, celle du domaine Monroe est la plus éloignée. L'île est plutôt plate, avec seulement une petite forêt qui cache le château au sud. Elle n'est pas naturelle, nos ancêtres l'avaient fait pousser pour cacher le château. Cette forêt mise à part, le paysage est digne d'un décors pour le Chien de Baskerville, comme dirait l'écrivain moldu Conan Doyle, le château étant au milieu d'un paysage de land écossaise.  

    La légende familiale veut que nos ancêtres ce soient installés ici pour être au calme, loin du monde moldu, au XVe siècle. Si la date est sujette à caution, je veux bien croire qu'ils aient choisi ce lieu pour se cacher, quelle personne moldu censée voudrait venir dans ce coin paumé ? Déjà qu'en tant que sorcière, c'est ennuyeux... Que ferions-nous sans poudre de cheminette n'est-ce pas ?

    À écouter mon père, qui ne tarit jamais d'éloges sur nos ancêtres, ces derniers étaient tous d'illustres sorciers. Néanmoins modeste, si l'on peut dire, il consent à avouer que sûrement un ou deux parents furent moins prestigieux que d'autres, mais que le temps les a effacés pour mieux se souvenirs des illustres personnages. Vous l’aurez compris, je viens d'une ancienne famille de sang pur. Je dis « ancienne » par politesse, sinon j'utiliserai volontiers « poussiéreuse ». Comme les autres familles avec qui mes parents sont amis, si vous voulez mon avis. Des vieux machins, toujours enclins à ressasser l'époque où les sorciers se mariaient qu'entre eux. « La bonne époque » comme ils disaient. Comme j'ai souffert et me suis ennuyé dans ces dîners ! Mais en silence, bien sûr, je me taisais quand il me fallait me taire et souriait quand il me fallait sourire.

    J'ai eu une éducation d'autant plus stricte que Tamara ma sœur, de six ans mon aînée, se montrait contrairement à moi peu encline à se laisser faire. Se laisser dresser si j'ose dire. Elle n'aimait pas cette éducation pourtant « digne d'une future sorcière au sang pur » comme disait nos parents. Elle ne voulait pas de cette pression que l'on mit sur nos jeunes épaules. Elle rêvait d'escapades, de devenir aurore et chasser les mages noirs aux quatre coins du monde, pendant que mon père voulait faire d'elle une politicienne. Que les choses soient claires, moi aussi ce dressage m'a toujours pesé et me pèse encore, mais contrairement à Tamara, je jouais si bien le jeu que mes parents n'en voyaient que du feu. J'admirais Tamara justement pour sa force de caractère, à vouloir être elle-même. Aujourd'hui, mes parents ont abandonné tout espoir que ma sœur entretienne le prestige de la famille et placent tous les espoirs sur moi. « Et que ferez-vous de cette petite ? » lâcha une fois une amie de la famille alors que j'entrais à Poudlard. « Oh, elle sera ministre de la magie, comme son père et nos ancêtres ! » répondait mon paternel dans un sourire fier avant d'ajouter « contrairement à sa sœur, elle fera de grandes choses ! » Il est vrai que mon père avait fait un manda de ministre de la magie – il est aujourd'hui à la retraite depuis quelques années, mais n'a pas quitté le monde politique et écrit des tribunes dans différents journaux –, comme son père avant lui et son grand-père. Ceci dit, remonter à la plus loin dans le temps me semble hasardeux et je pense que dire que nos membres sont ministres de la magie depuis les débuts de ce ministère tient plus de la légende familiale que d'une vérité irréfutable. Quant à ce que j'en pense, moi, de mon avenir ? Je ne sais pas si j'ai envie de vouloir être ministre de la magie. Non pas que je ne veux pas briguer de postes importants, non pas que je n'ai pas d'ambitions, au contraire j'ai les dents longues, mais l'idée de devenir ce que l'on attend de moi me répugne. Esprit de contradiction ? Peut-être, reste que je saurai me « contenter » d'être directrice de Poudlard. Après tout, les directeurs de cette école ne sont-ils pas de grands sorciers ? Devenir une illustre sorcière, voilà mon objectif si l'on peut dire, mais pas de la manière dont le veut mes parents !


    II/ C'est de bonne guerre !


    Je vous passerai les épisodes de mon enfance qui ne sont à mon avis pas dignes d'être narrés. En revanche, pour que vous compreniez ce que je suis aujourd'hui, il faut que je vous en conte un. L'épisode qui me fit basculer de la jeunesse gentille et insouciante à la mesquine et égoïste.

    J'avais 10 ans cet Été là. Trois ans auparavant, Tamara était devenu ami avec Sergueï Kovaroubias, un sang mêlé russe dont ses parents s'étaient installés à Londres un an avant sa naissance. Comme la 7e année approchée à grands pas avec son ASPIC, ma sœur réussit, après un an de patience et de persévérance à convaincre nos parents pour qu'il vienne pendant les vacances d'Été, afin qu'ils révisent ensemble. Il était indéniable que ces deux-là finiraient ensemble, ce n'était qu'une question de temps et c'était peu pour plaire à mes parents. Je l'aurais sûrement moi-même remarqué, si je n'avais pas été si jeune et s'il m'était arrivé de prêter attention à quelqu'un d'autre que moi-même.

    Sergueï était un garçon très gentil et attentionné, mais pas moins incompétent en magie pour autant. Il passait pas mal de temps à réviser avec ma sœur, le nez plongé dans les bouquins, mais il passait aussi pas mal de temps à discuter avec moi. Il aimait bien me raconter des histoires sur Poudlard, j'en avais les yeux qui brillaient. Pas que pour ses histoires d'ailleurs. Je ne dirais pas que j'étais amoureuse, à 10 ans c'est difficile à dire, mais disons qu'il avait le don d'impressionner la petite fille que j'étais. Comment ne pouvais-je pas être charmé par ce blond au regard azuré, toujours téméraire, qui voulait devenir aurore, comme ma sœur. Pour être taquin, il ne l'était pas qu'un peu, il prenait un malin plaisir à me lancer quelques piques. Oh, rien de méchant bien évidemment. Juste ce qu'il fallait pour courroucer pour une heure ou deux la gamine que j'étais. Il ne me restait plus qu'à feindre de bouder quand il me lançait, sur un ton amusé « tu n'as qu'à te dire, que c'est de bonne guerre ! ».

    Un beau jour, vers le milieu de l'Été, je le surpris embrassant ma sœur dans la bibliothèque, tout en baladant ses mains sur son corps. Je fus outrée ! Premièrement, comment osait-il toucher ma sœur ? Deuxièmement, et surtout, comment osait-il s'intéresser à une autre que moi ? S'ils ne m'avaient pas vu arriver, je sortis en claquant la porte pour leur signaler que je les avais vu. Au dîner, quand mon père demanda comment chacun avait occupé sa journée, je répondis fièrement « rien de particulier, je suis sage, moi ! » en insistant bien sur le « moi ». Il fallait que je fasse quelque chose ! Il fallait que j'empêche ce dangereux prédateur s'emparer de ma sœur ! Du moins, c'est ce dont je me persuadais.  

    Comme à son habitude, ma famille organisa une réception avec ses amies. Avant de passer à table, nous dûmes partir à la recherche du chat d'une de nos invités qui avait la pénible habitude d’emmener son chat partout. Missie ne donnait plus de nouvelles depuis une heure, ce qui parut suffisant à cette pauvre femme pour sonner l'alerte. Pour un peu elle envoyait déjà une missive à la Gazette du Sorcier avec une photo de sa chatte et une prime à qui la retrouverait ! J'exagère à peine, croyez-moi... Reste que chacun fit taire son ventre pour partir à la recherche de Missie. Si je fus d'abord intégré à un groupe, je trouvai bien vite plus amusant, du haut de mes 10 ans, de partir en chasse toute seule. Ainsi je m’éloignai dudit groupe, après tout, j'étais chez moi, je faisais bien ce que je voulais ! J'arrivai bientôt au niveau d'une chambre d'ami, d'où venait un bruit qui m'interpella en entrant dans le couloir. Sans bruit, j'arrivai à la porte, je l'ouvris pendant que mon cœur battait. Il me fallut quelques secondes pour comprendre, mais sans saisir à l'époque toute la teneur de la scène, qu'un homme violentait visiblement une des filles de nos invités. La pièce était sombre, à peine éclairé par quelques rayons lunaires, je n'avais pas de baguette pour m'éclairer à ce temps-là, mais j'étais persuadé d'avoir vu Sergueï. Ou plutôt, je voulais y croire. Je poussai un cri. Il transplana en me voyant, me laissant seule avec la fille.

    La-dessus, je racontai tout ce que j'avais vu. Tamara ne voulut rien savoir, évidemment. Cependant, Sergueï avait lui aussi fait cavalier seul lors de la recherche. La fille n'ayant pas vu le visage de son agresseur et l'accusation ne dépendant seulement de ce que disait avoir vu dans le noir une fillette, l’affaire n'alla pas plus loin. Néanmoins, mes parents me prirent au mot et congédièrent sur-le-champ Sergueï. Après tout, pour eux, il n'était jamais qu'un sang mêlé, je leur offrais sur un plateau d'argent l'excuse pour le chasser et par la même occasion, empêcher Tamara de continuer à le voir. Elle aurait pu continuer à le voir à Poudlard, c'est ce qu'elle espérait, si mon père n'avait pas eu en tête de faire pression sur Sergueï pour qu'il rentre en Russie où il avait toujours de la famille. Ainsi, il changea d'école par la même occasion. Mes parents firent en sorte d'intercepter les lettres des hiboux. Il finit aurore, comme ma sœur. En le regardant partir, ce soir- là, je ne pus m'empêcher de me dire, en mon for intérieur « tu n'as qu'à te dire, que c'est de bonne guerre » !

    Il y un mois, j'ai appris en lisant la Gazette du Sorcier qu'il avait trouvé la mort en tentant d'arrêter, avec ses collègues, un groupe de mages noirs en Serbie. Je crois que c'est en lisant cet article, que j'ai réalisé ce que j'avais fait, que j'avais privé ma sœur et Sergueï d'un amour dont ils avaient le droit. Maintenant, il n'y avait plus aucune chance pour eux. J'avais dix ans, je ne comprenais pas ce que je faisais, pourrais-je invoquer pour me dédouaner. J'ai agi sous l'impulsion du moment. Je sais cependant, que ce ne sont pas des excuses suffisantes... Aujourd'hui, ma sœur a coupé les ponts avec ma famille et moi-même. Ma propre sœur, que j’aimais tant, refuse de m'adresser la parole. Je la comprends, je le mérite. Il y a déjà quelques temps que je m'en voulais, mais maintenant que tout espoir est parti, je m'en veux plus que jamais. Je n'ai jamais osé dire la vérité à mes parents ni m'excuser auprès de Tamara, j'ai trop peur...


    III/ Poudlard et moi, et moi, et moi...


    Je me souvins encore de l'excitation à la veille d'intégrer Poudlard et du stresse lorsque l'on posa sur ma tête le choixpeau. Ahlala, j'en ris encore ! J'ai toujours travaillé sérieusement, surtout les matières qui m'intéressent le plus, la métamorphose en tête. Je pense que dès le premier cours, j'ai eu un déclic pour cette matière. De base, j'aime les animaux et je trouvais réellement fascinant de pouvoir transformer des choses en animaux. Je me suis aussi vite intéressé aux animagus. Moi aussi, il fallait que j'en devienne une, o-bli-gé ! Prise par cette nouvelle passion, j'ai dévoré tout ce que je trouvais sur le sujet. Évidemment, n'allez pas vous imaginer que je le suis devenu d'un claquement de doigt, du jour au lendemain dès la première année. Cependant, aujourd'hui je peux me changer à ma guise en renarde rousse. Animal qui me correspond plutôt bien je trouve et qui complète mon patronus, l'aigle. En somme, le renard pour la ruse et l'aigle pour l'élégance et la fierté. Bien sûr, je suis déclarée au ministère. Pour autant, bien que sérieuse dans mon travail, n'imaginez pas que je suis un rat de bibliothèque. Certes je suis studieuse, mais seulement avec les sujets qui m'intéressent en somme. La métamorphose en tête et de loin, vous l'aurez compris. À l'inverse, je suis bien contente de m'être débarrassé des potions, cela m'a toujours ennuyé, si bien que je ne me suis jamais forcé.

    Poudlard fut aussi un grand terrain pour mes coups bas. On peut dire que j'étais tombé dans le chaudron de la mesquinerie toute petite. Je ne tolère pas que quelqu'un se mette sur le chemin qui me mène à la réussite ou à l'objectif que je me suis fixé. Cela dit, maintenant j'essaye de prendre du recul. Oh, ne croyez pas que je regrette d'avoir brisé les espoirs de cette idiote qui était éperdument amoureuse de celui-ci, ne croyez pas que je m'en veux d'avoir tué le couple de mes ennemis, ne vous imaginez pas qu'avoir détruit la réputation de ma rivale m'empêche de dormir la nuit, non ! Je ne regrette pas tous mes actes et je suis certaine même que certains sont justifiés. Mais je suis rongé par la culpabilité d'avoir volé le droit au bonheur de ma sœur et cela me fait réfléchir sur moi. Aujourd'hui je suis perdu et chaque nouveau coup bas me perd un peu plus. Même si mes victimes ne savent pas mes troubles intérieurs, elles sont vengées d'une certaine manière. Mais s'il est hors de question que je tombe le masque, j'ai trop de fierté pour ça, j'aimerais trouver le courage d'avouer mes fautes à ma sœur. Peut-être mon cœur serait-il soulagé...

    Mais assez bavardé ! Susy, mon elfe de maison termine de préparer mes valises. Il est temps de repartir pour Poudlard, peut-être que cette dernière année, je trouverai le courage. « Vous allez briller cette année encore Mademoiselle » me lance Susy. Je lui souris. « Vilaine flatteuse » !



    CE QUI ME RÉVÈLE
    **********************

    Physique : 1m69, Rousse, Yeux verts, taches de rousseur sur les joues, le nez et les épaules, corpulence et formes féminines moyenne.  

    Caractère :

    Vous savez ce qu'il y a de pire que d'être horrible ? C'est d'avoir conscience de l'être. Terrible constat que j'ai fini par réaliser il y a quelques temps. Car oui, je le suis. J'ai fait souffrir bon nombres de gens, certains que je n'aimais pas, d'autres au contraire que j’appréciais et que j'ai perdu. Bien que j’éprouve des remords, de la culpabilité – surtout pour dans un cas particulier – je ne peux m'empêcher d'être autrement. Chassez le naturel, il revient au galop comme on dit. C'est d'un triste... Et pourtant, je ne perds jamais une occasion de dire une méchanceté. Que voulez-vous, quand on me tend une perche, je la saisi ! Quand on veut se jouer de moi, je réplique ! Quand on veut me mettre sur la touche, je fais la guerre ! Quand on veut me nuire, je fais toujours la guerre ! Mais je suis fine, je suis bien peu adepte du duel, non pas que je ne sois pas bonne en duel, mais je trouve bien plus excitant de préparer un sale coup. Je suis celle qui glissera une potion de furoncle dans votre jus de citrouille, qui manigancera pour briser votre couple, votre image ou vous briser tout court.

    Et que me font ces malheureux me direz-vous ? Ils existent, c'est déjà beaucoup pour moi de souffrir de leur présence. Oh certes, j'exagère peut-être un peu ! Il faut dire que je juge assez vite les gens, surtout quand il s'agit de leurs attribuer tous les défauts du monde. Mais si cela peut vous rassurer, je ne passe pas non plus tout mon temps à manigancer. Non, tout de même, pour en arriver à là, il faut que je sois particulièrement remonté, pour une raison x ou y - même si elle vous paraît futile, contre la personne qui subira mon courroux.  

    Néanmoins, bien qu'assez distante avec ceux que je ne connais pas et piquante dans mes paroles, je suis plutôt aimable. Bien sûr, entre l'hypocrite politesse et la sincérité, il n'y a qu'un pas. D'autant plus que l'on m'a toujours élevée pour que je me comporte bien en société. Avec mes airs de gentille fifille on imaginerait pas quel monstre se cache en moi. Cela dit, j'ai toujours eu une sainte horreur des dîners organisés par mes parents avec toute cette ribambelle de sorciers de sang pur qui ne se pense merveilleux que par le simple fait de leur lignée et d'invoquer des ancêtres prestigieux. Je n'en vois pas l’intérêt, ce n'est pas parce que votre arrière grand-père était un éminent sorcier que vous en serez forcément un. Les nés moldus ont bien de la chance, ils n'ont pas la pression familiale ! Ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas ambitieuse, au contraire, je veux faire honneur à ma famille. Mais je m'égare... Je disais donc que je me montrais aimable. Disons que je suis ce genre de personne avec qui il vaut mieux être ami pour percevoir ma gentillesse qui peut être sincère avec les gens que j'aime.  

    Un jour, un ex que j'abandonnais pour un autre m'a dit que je n'avais pas de cœur, que je ne ressentais rien. C'est faux, je ressens plein de choses !  C'est un flot de sentiments qui bat dans ma poitrine. Trop peut-être pour que j'arrive à les saisir, les comprendre. Je suis inconstante en amour comme je suis lunatique, j'aime comme je déteste, je suis en lute perpétuelle contre moi-même. Contre ce moi qui aujourd'hui me ronge. Je me donne un masque d'assurance et d'épanouissement. Je m'accroche aux faux semblants comme si je ne pouvais en faire autrement. Dites-moi que j'exagère, que je ne suis pas si horrible !

    La vérité, c'est que je ne suis pas heureuse...



    INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES
    ***************************************


    Animal de compagnie : Oscar, un siamois
    Projet(s) d'avenir : Son père vous dira qu'elle sera ministre de la magie, elle se voit plus travailler à Poudlard. Directrice, évidemment ! Ceci dit, elle se voit bien commencer par enseigner la métamorphose et être directrice de maison.
    Matière(s) préférée(s) : Métamorphose, Soins aux créatures magiques, Sortilèges
    Amortentia : Un mélange de parfum de rose et de lys
    Patronus : Un aigle
    Epouvantard : Une banshee
    Miroir du Rised : Sa sœur
    Une particularité ? Animagus (renarde rousse)
    Objets en sa possession : Elle a toujours sur elle un miroir de poche

      ⊱ Briony aime les bons mots et les piques qu'elle lance comme des sorts dans un duel de parole. Alors qu'une fille qu'elle déteste se plaignait  : Tu dis à tout le monde que je ne vaux rien, je ne suis pourtant pas plus idiote qu'une autre ! – Quelle autre ?
      ⊱ Elle a toute une collection de serre-têtes pour adapter à sa tenue.
      ⊱ A ses victimes, elle se plaît à lancer : Tu n'as qu'à te dire, que c'est de bonne guerre !
      ⊱ Elle fait toujours attention à son apparence, elle aime être élégante.
      ⊱ Chanson thème, Ayumi Hamasaki - Walking Proud.



    CE QUE JE SUIS RÉELLEMENT
    ***********************************

    A propos de vous : XIII (Jean-Marc), 21 ans, master histoire recherche à la rentrée ! ♥
    Comment avez-vous découvert le forum : Par un fow partenaire ! ^^ Heroe's SUP.
    Votre taux de présence : On va dire régulièrement.
    Un personnage particulier pour avatar ? Daphné Blake
    Une maison en particulier ? Je la vois bien Serpentard, si possible ! :3
    Double compte ? /
    Un dernier mot ? Il fait moins chaud, je revie ! mdr


Dernière édition par Briony Monroe le Ven 2 Aoû - 8:06, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leander Crewe
Le préfet qu'il vous faut

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 01/05/2013
Année / Emploi : 7ème année
Composition de la baguette : Sapin et licorne
Animal de compagnie : Flaireur (Ingrid)


MessageSujet: Re: Briony Monroe   Dim 28 Juil - 10:15

Welcome ;D

Mais venez à Serdaigle, on a des cookies!22 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erin Desford

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 11/06/2013
Année / Emploi : 5ème année
Composition de la baguette : Bois de cèdre / Cœur Plume de Jobarille / 26 cm
Animal de compagnie : Upsilon, un petit rat noir un peu peureux mais adorable


MessageSujet: Re: Briony Monroe   Dim 28 Juil - 10:32

Bienvenue :3
Moi je dis que les Poufsouffles sont les meilleurs D:
Enfin, on est quand même entrain de perdre ._____.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aria Black
Modo
Seconde Leader de la Chimère

avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 22/05/2013
Année / Emploi : 5 ème Année
Composition de la baguette : Noisetier, 28 cm, coeur en crin de licorne.
Animal de compagnie : Paura, un hibou qui a peur de tout.


MessageSujet: Re: Briony Monroe   Dim 28 Juil - 14:52

Bienvenue !

J'adore ta manière de rédiger le caractère ! Elle est vraiment belle ! *-*
Sinon, ton avatar ne serait pas tiré de Scooby-Doo ? xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niyati Savoudama
Voyante

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 09/05/2013
Année / Emploi : Professeur de divination.
Composition de la baguette : Bois de bananier et écailles de cobra, 24 centimètres, assez souple.
Animal de compagnie : Un perroquet.


MessageSujet: Re: Briony Monroe   Dim 28 Juil - 15:56

Bienvenuuue ! /o


Arrêtez de vous battre pour les maisons, c'est le MAAAL //PAN//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Birdy de Windsor
Modo
Métamorphomage
La Blondasse Blonde

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 27/04/2013
Année / Emploi : 7e année
Composition de la baguette : Bois d'Orme, ventricule de dragon, 28,7 centimètres, plutôt rigide.
Animal de compagnie : Un rat, Newton


MessageSujet: Re: Briony Monroe   Dim 28 Juil - 16:21

Bienvenue sur le forum !

Si tu souhaites que ton personnage soit envoyé à Serpentard, il faudrait que tu développes plus son caractère en conséquent, que Briony soit ambitieuse etc... Pour l'instant je trouve qu'elle aurait plus sa place à Serdaigle !

J'ai hâte de lire son histoire !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Briony Monroe

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 27/07/2013

MessageSujet: Re: Briony Monroe   Dim 28 Juil - 18:36

Déjà, merci à tous pour l’accueil, ça fait plaisir ! ^^

@Aria Oui, c'est Daphné de Scooby-Doo ! XD J'ai hésité avec Mary Jane Watson, mais je suis tombé sous le charme de ce fan art ! *µ*Et en plus, je trouve qu'il représente bien ses troubles intérieurs ! x)

Pour ce qui est de la maison, je trouvais Bri' trop garce pour aller à Serdaigle. Je parle un peu de son ambition dans l'histoire. Mais après, ça me dérange pas du tout, surtout que c'est vrai qu'elle a un petit côté Serdaigle et maintenant que j'y pense, ça peut aussi m'arranger. x) Bref, au staff de voir ! ♥

En tout cas, fiche terminée ! :3 J'espère que ça ira et que je n'ai pas oublié trop de fautes et/ou coquilles ! >.>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Briony Monroe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Briony Monroe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marilyn Monroe
» Bonne fête monsieur le président!
» Obama aura-t-il sa Marylin Monroe
» Légion des Etoiles [6/6]
» Ennio Robbyn Monroe (m) feat Taylor Kitsch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aiguise Méninges :: Commencement ::  -
Sauter vers: